Néo-banques & Fintech

Appelées dans le langage courant « néobanques », il s’agit en fait pour la majorité d’établissement de paiement sans agrément bancaire. Elles permettent de payer, faire des transferts et échange de devises. Les cartes bancaires proposées sont généralement à autorisation systématique.  Se sont des banques mobiles.

Meilleures néo-banques & Fintech

Banque
Frais
Offre
IBAN
1
Compte Nickel
dès 20€/an
Un compte sans banque, rechargeable en argent liquide et en ligne
FR
2
N26
dès 0€/mois
Compte disponible dès 0€/mois, avec crédit, épargne, assurance et frais réduits sur les devises.
DE
3
Orange Bank
Dès 0€ de frais + CB gratuite*
Prime de 100€* carte Premium ou Pack Premium ou carte Standard offerte
FR
4
Revolut
Dès 0€/mois
Compte sans frais à l'étranger sur 150 devises
FR
5
bunq
dès 0€/mois
Néobanque où chacun est libre
NL ou FR
6
Ma French Bank
Dès 2,90€/mois pour les jeunes ou 6,90€ pour le compte Idéal
Néobanque pour tous sans engagement ni frais cachés.
FR

Qui sont ces banques mobiles & Fintech ?

Guides : pour tout savoir des solutions de paiement mobiles

Les « cash enveloppes » pour gérer son budget

Pour ne pas s’endetter ou simplement pouvoir mettre de l’argent de côté, il est nécessaire de savoir gérer son budget. Les solutions qui permettent de prendre le contrôle de ses finances sont nombreuses. Les « cash enveloppes » en font partie. Focus sur cet outil qui peut sembler obsolète aujourd’hui et ses éventuelles alternatives !

CV : erreurs à ne plus commettre pour travailler dans la Tech

Google, Facebook, Microsoft, etc. ces géants de la Tech font rêver de nombreuses personnes à la recherche d’un emploi. Cependant, pour intégrer ces sociétés de renom, il faut avoir une expérience professionnelle solide. Mais un bon CV peut aussi faire la différence si les candidats sont sur le même pied d’égalité en termes de compétences. Voici comment faire pour que son curriculum vitae soit percutant et convienne à ces entreprises technologiques.

Agregateur de compte bancaire : Le Guide

Centraliser les données de ses différents comptes en banque, qu’il s’agisse d’acteurs traditionnels, de banque en ligne ou de Fintech, devient un jeu d’enfant avec les agrégateurs de compte. Un point sur l’offre et son intérêt.

Les cartes virtuelles

À quoi servent les cartes virtuelles et comment cela fonctionne ?
E-carte bleue, Payweb card ou encore Virtualis, les cartes virtuelles ont aujourd’hui le vent en poupe. Nombreuses sont les néobanques comme Fortuneo et Qonto qui proposent ce produit en complément ou encore en alternative de la carte bancaire classique.

La banque connaît une véritable révolution grâce au concept des « néobanques ». Elles fleurissent un peu partout dans le monde entier et satisfont un nombre de clients de plus en plus croissant qui apprécie la simplicité et les services qu’elles offrent.

Cependant, toutes les néobanques ne se valent pas et ne s’adressent pas à un même public. Il convient pour le client de se renseigner au préalable afin de se tourner vers une banque mobile qui propose des services en rapport avec ses attentes. Consultez la page « Profils » pour trouver celle qui vous correspond.

Qu’est-ce qu’une néobanque ?

Une néobanque est une banque qui développe ses services bancaires la plupart du temps, en ligne. Elle dispose de l’agrément bancaire, les autres sont des fintech dont la législation qui encadre leur activité est plus souple.

Une grosse partie des acteurs de cette page sont des Fintech.

Pour y accéder, il faut, par conséquent, disposer d’un ordinateur et de l’application smartphone. Tous les services bancaires développés par la néobanque sont donc totalement dématérialisés. Il suffit de quelques clics pour ouvrir un compte. Toutes les démarches du client deviennent très simples et intuitives.

Attention, le mot néobanque est souvent mal utilisé.

Ne peuvent être considérées comme des néobanques uniquement les sociétés qui disposent d’une licence bancaire et qui ont reçu un agrément de l’ACPR (Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution) qui assure le contrôle de l’activité des assurances et des banques.

Aujourd’hui, le marché des néobanques est florissant.

  • En 2017, 60 banques mondiales proposaient des services bancaires accessibles uniquement en ligne.
  • En 2021, plus de 270 sont en activité aux quatre coins de la planète.
  • Et ces chiffres ne font que croître, car tous les cinq jours environ, une néobanque voit le jour quelque part dans le monde. Certaines néobanques atteignent un nombre de plusieurs millions de souscripteurs ! Ce marché mondial, attractif, motive les investisseurs français. De fait, une vingtaine de néobanques dominent le marché français.

Les néobanques proposent de nombreux services bancaires gratuits et permettent ainsi aux clients de réduire leurs frais contrairement aux banques traditionnelles auprès desquelles les frais restent nombreux.

Mais alors, comment les néobanques gagnent-elles de l’argent ? Dans la majeure partie des cas, les néobanques gagnent leur argent grâce aux commissions d’interchange sur les transactions réalisées avec des cartes de débit. De quoi s’agit-il exactement ? Il s’agit d’une commission interbancaire de paiement que la banque réceptrice verse à la banque émettrice dès lors que s’effectue un paiement par carte bancaire. Concrètement, dès qu’un client paie son achat en caisse, le magasin verse une commission aux gestionnaires des cartes bancaires qui en donne une partie à la banque ayant distribué la carte bancaire. En somme, plus une néobanque diffuse de cartes bancaires et plus elle gagne de l’argent à chaque paiement effectué.

Ouvrir un compte auprès d’une néobanque : comment ça marche ?

Avant d’ouvrir un compte auprès d’une néobanque, le client doit pouvoir se renseigner sur les services qu’elle propose et à quel type de profil elle s’adresse. Les néobanques visent, la plupart du temps, un public jeune qui cherche à bénéficier de services bancaires de base ou des gens plus âgés qui désirent disposer d’un compte dans une deuxième banque.

Le client doit effectuer un comparatif entre les différentes néobanques du marché en regardant les offres proposées : les types de comptes, le montant des frais en France et à l’étranger, les conditions de revenus pour ouvrir un compte, les produits bancaires développés. Une fois que le client a choisi la néobanque qui lui convient, il ne lui reste plus qu’à ouvrir un compte en ligne en se rendant sur le site Internet de la néobanque ou en téléchargeant son application sur son smartphone.

Pour les professionnels indépendants, la néobanque Blank est intéressante, car elle est dédiée aux indépendants et aux personnes morales (SARL, EIRL, SASU, SAS) de la même façon que Shine, Finom, Qonto, Bunq, Manager.one, N26 ou encore Revolut.

Pour faciliter la vie des professionnels, de plus en plus de néobanques permettent maintenant d’encaisser des chèques. C’est le cas par exemple de la néobanque Manager.one. Anytime propose, quant à elle, ce service à ses clients qui ont choisi l’offre Premium et ont ouvert des comptes professionnels et personnels. Il leur est, par ailleurs, possible de déposer 4 chèques par mois. Si beaucoup de néobanques ne proposent pas encore ce service, il n’en demeure pas moins que plusieurs d’entre elles ont dit se pencher sur la question notamment pour répondre à la demande des indépendants et des entreprises.