Un compte dans la néobanque Paysera permet de profiter de nombreuses possibilités à très bon prix.

Voir le classement des néobanques

Voici une présentation de la néobanque Paysera:

Beaucoup parlent de cet acteur étranger comme étant une solution très bon marché. On vous présente son offre, l’entreprise, ses tarifs et conditions.

Fiche d’identité

Créé en2004
Maison mèrePaysera
Offre globaleNéobanque lituanienne pour particuliers & pro à prix très attractif pour les paiements en devises.
SpécificitésPaysera permet d’effectuer des paiements dans plus de 180 pays et 30 devises.
Nombre de clients350 000
PrimePaysera reverse 10 % des bénéfices rapportés à l’entreprise par chaque client à la personne qui l’aura parrainé. Cet avantage est limité dans le temps.
Idéal pour Expatrié, grand voyageur Auto-entrepreneur, freelance, indépendant Early adopters Chef d’entreprise Non résident Etudiant à l’étranger, Erasmus…

Pourquoi choisir Paysera ?

Paysera est une néobanque idéale pour ceux qui ont des paiements en devises à faire. Mais à part ça, que peut-on dire de plus ?

Paysera est une société lituanienne créée en 2004. Elle est dirigée par Kostas Noreika, fondateur et principal actionnaire, Šarūnas Broga, Président du Conseil d’Administration, Audrius Lučiūnas et Rolandas Razma, membres du Conseil d’Administration. 

 

Paysera propose à ses clients d’ouvrir un compte courant permettant d’effectuer des paiements grâce à une carte bancaire, de transférer de l’argent à l’étranger et de changer des devises. Pour les professionnels, en plus du compte courant, Paysera propose un système d’encaissement et de billetterie.

 

Pour les particuliers :

  • L’ouverture et la fermeture du compte sont gratuites.
  • Il n’y a pas de frais de tenue de compte sauf pour les comptes inactifs depuis 2 ans (2 € par mois).
  • La carte bancaire est facturée 3 € lors de son émission puis 0,50 € par mois.
  • Les retraits d’espèces sont facturés 1 € par opération.
  • Les transferts de fonds à l’intérieur de l’Europe sont gratuits.

Pour les professionnels enregistrés dans un pays SEPA :

  • L’ouverture du compte est gratuite.
  • Il n’y a pas de frais de tenue de compte sauf pour les comptes inactifs depuis 2 ans (5 € par mois).
  • La carte bancaire est facturée 5 € lors de son émission puis 0,50 € par mois.
  • Les retraits d’espèces sont facturés 1 € par opération.
  • Les transferts de fonds à l’intérieur de l’Europe sont gratuits et facturés 0,15 € par opération pour un virement effectué vers un pays de l’Espace économique européen.

Les forces :

  • La simplicité et la rapidité de création de comptes bancaires.
  • Les frais parmi les moins chers du marché.

 

Les faiblesses :

  • Il n’est pas possible de déposer des espèces sur un compte Paysera.
  • L’ensemble de la documentation et le service client sont en anglais.
  • Le RIB émane d’une banque lituanienne.
  • D’après les avis de clients, certains comptes bancaires peuvent être clos sans raison apparente. Ce frein est présent dans toutes les néobanques. Les néobanques sont contraintes de respecter des règles et doivent vérifier l’origine des fonds reçu et la destination. Quand un doute apparait … les problèmes suivent. 

 

Nous n’avons pas assez de recul sur la solution et il s’agit d’un établissement basé à l’étranger, dans un pays que certains pourraient considérer comme « exotique ».

Pour le moment, notre constat est le suivant :

  • Les avis des clients trouvés en ligne sont majoritairement bons,
  • Nos petits tests sont pour le moment positifs.

Pour le moment, nous pouvons recommander TransfwerWise qui a :

  •  Les mêmes fonctionnalités et avec 40 devises disponibles,
  • Moins de frais,
  • 7 000 000 de clients dans le monde

Dernières actualités

Banque et FinTech : 15 mai
Publié le

Banque et FinTech : 15 mai

Les actualités Banque & Fintech du 3 au 15 mai : FlashNews Fintech : les offres* les plus attractives de la semaine + revue de presse. Deux semaines d’actualités intenses à résumer rapidemen…