Livret d'épargne

Les livrets permettent de placer son argent en sécurité à un certain taux. Livret A, LDDS, LEP, livrets spécifiques…

Ceci n’est pas un conseil en investissement, mais un partage de nos recherches et d’informations. Faites vos propres recherches ou contactez un conseiller indépendant. 

Le classement des meilleures solutions d'épargne

Qui propose des livrets d'épargne

Outils pour comparer les livrets d'épargnes

Les dernières news en liens avec l'épargne sécurisée

Livret d'épargne
Comment épargner tous les mois ?

Comment épargner tous les mois ?

Mettre de l’argent de côté de manière régulière pour se constituer une épargne ou pour financer des projets n’est pas toujours chose facile. D’ailleurs, la culture financière n’est pas un mécanisme na…
Publié le
Livret d'épargne
LEP : comment le transférer sans frais ?

LEP : comment le transférer sans frais ?

Depuis que son taux d’intérêt est devenu imbattable (5% net actuellement) et son plafond de versement revu à la hausse (10 000 euros au lieu de 7 700 euros), le Livret d’épargne populaire (LEP) …
Publié le
Livret d'épargne
Livret A : la réponse à toutes vos questions

Livret A : la réponse à toutes vos questions

Support d’épargne préféré des Français, le Livret A offre actuellement 3 % de rendement. Son taux va-t-il augmenter ? Comment procéder en cas de dépassement du plafond ? Quid de sa fiscalité ? Faisons…
Publié le
Livret d'épargne
Livret d’épargne et règle des quinzaines

Livret d’épargne et règle des quinzaines

Laisser l’argent dormir tranquillement sur un compte courant est une erreur fondamentale. Non seulement il ne produit pas d’intérêts pour son propriétaire, mais il perd continuellement de sa valeur en…
Publié le
Livret d'épargne
Les comptes à terme : pourquoi s’y intéresser en ce moment ?

Les comptes à terme : pourquoi s’y intéresser en ce moment ?

Avec la hausse des taux, la rémunération des comptes à terme a aussi augmenté. Après avoir entamé une période de stabilisation depuis quelques mois, les taux directeurs semblent maintenant aller vers …
Publié le

Quels sont les différents livrets d’épargne ?

Différents comptes et livrets sont disponibles sur le marché des produits d’épargne. D’ailleurs, il existe deux types de livrets d’épargne bien distincts.

Les livrets réglementés par l’Etat

Pour les livrets réglementés, l’Etat impose des règles et des conditions strictes quant à leur ouverture et leur fonctionnement.

  • Ils ne font l’objet d’aucun frais d’ouverture auprès des banques. Ils sont donc sans frais bancaires.
  • Les dépôts ne peuvent pas dépasser un certain plafond, propre à chaque produit d’épargne.
  • De même, leurs taux de rémunération sont aussi réglementés et garantis.
  • Pour la quasi-totalité de ces livrets d’épargne réglementés, leurs détenteurs bénéficient d’une exonération d’impôts sur le revenu et de prélèvements sociaux.
  • Ils sont aussi limités en nombre. On ne peut détenir qu’un seul : Livret A, LEP…

Les conditions évoluent au fil des choix du gouvernement. Il faut donc se tenir à la page. Et justement, la page qui rassemble toutes ces informations est le classement des livrets d’épargne.

On peut citer par exemple :

  • Le Livret A : ce livret populaire ouvert dès 10€ est plafonné à 22 950€. Depuis le 1er février 2023, son taux d’intérêt est passé à 3%. Ses rendements sont exonérés de cotisations sociales et d’impôts.
  • Le Livret de développement durable et solidaire : le LDDS est accessible dès 15€. Ce livret défiscalisé est plafonné à 12 000€. L’épargne est rémunérée à 3%.
  • Le Livret d’épargne populaire : le LEP est ouvert à partir de 30€ de dépôts. Son plafond est de 7 700€. Les fonds sont disponibles et les intérêts défiscalisés. Son taux annuel est de 6,1%. Il n’est pas accessible à tous, seuls les revenus modestes peuvent en détenir un. Il n’est pas proposé par tous les acteurs bancaires. Parmi les banques en ligne, seule Hello bank! le propose.
  • Le Livret jeune : ce produit d’épargne défiscalisé est ouvert dès 10€ de versement. Son plafond est fixé à 1 600€. Son taux de rendement doit être égal ou supérieur à celui du Livret A.
  • Le Compte épargne logement : un minimum de 300€ est requis à l’ouverture d’un CEL. L’épargne ne peut excéder 15 300€. Le taux d’intérêt est de 2%. Les intérêts perçus sont fiscalisés.
  • Le Plan d’épargne logement : le PEL est un compte réglementé qui requiert 225€ de dépôts à l’ouverture. Ensuite, un versement minimum de 540€ par an est nécessaire pendant 10 ans. Le plafond de cette épargne réglementée est de 61 200€ tandis que la rémunération est de 1 à 2,5%. Les rendements sont imposés aux prélèvements sociaux.

Les livrets bancaires ou non réglementés 

Ces livrets sont ceux que l’on retrouve dans les banques et les organismes d’investissement.

Flexibles, ils sont garantis par le FGDR, sans plafond et fiscalisés. Les établissements qui les commercialisent sont libres de fixer les taux.

On peut citer :

  • Les livrets bancaires : les versements sont libres et les fonds disponibles.
  • Les comptes à terme : le montant du versement minimum est à la discrétion de l’organisme financier. Les sommes versées sont bloquées jusqu’à l’échéance. En cas de retraits anticipés, l’épargnant risque des pénalités.

Les livrets bancaires sont soumis à la PFU, ce qui rogne leur rentabilité. Cependant, ils sont généralement sans plafond et il est possible d’en détenir plusieurs. C’est donc une solution pour ceux qui ont une épargne importante et qui ne veulent pas prendre de risque.

Le seul risque à prendre à compte est de ne pas dépasser les 100 000 euros dans un même établissement financier, sans quoi la garantie du FGDR ne couvre pas l’excédant.

Quel est le meilleur livret d’épargne ?

Le meilleur produit d’épargne dépend du profil de l’épargnant :

  • Le livret jeune convient aux jeunes investisseurs de 12 à 25 ans,
  • Ceux qui ont des revenus modestes peuvent se tourner vers le LEP,
  • Le Livret A convient au grand public,
  • Les livrets bancaires peuvent correspondre aux besoins de certains épargnants qui n’aiment pas la prise de risque.

Pourquoi il ne faut pas mettre plus de 3000€ sur son livret A ?

Lorsque l’on veut placer une somme d’argent, on a tendance à le faire sur le livret A en plus du compte bancaire. Seulement voilà vu le taux du livret A, loin d’être avantageux, placer plus de 3000€ dessus fait en réalité perdre de l’argent. Même si le taux a suivi l’inflation (tout en restant en dessous), les plus-values sont très minces.

L’argent de côté placé sur le livret A doit servir d’épargne de précaution afin de couvrir les potentielles dépenses imprévues.

Pour faire réellement fructifier son épargne, il faut opter pour des placements financiers qui rapportent plus que le livret A à condition qu’ils présentent un niveau de sécurité élevé et que l’épargne reste disponible rapidement.

Quels sont les livrets non imposables ?

 De nombreux investisseurs se demandent où placer leur argent pour que cela rapporte des intérêts sans pour autant être soumis à l’impôt.

Pour placer son épargne sur un livret réglementé dont les intérêts acquis sont non imposables, il faudra se tourner vers :

Le livret A : versements et retraits libres. Le dépôt minimum est de 10€. Le plafond du livret A est de 22950€, une fois atteint les intérêts continuent d’alimenter le capital. Ce livret est ouvert à tous et disponible dans toutes les banques.

Le livret de développement durable et solidaire (LDDS) : ouvert à tous, son fonctionnement est le même que celui du livret A. Les seules différences sont le versement initial de 15€ à l’ouverture et le plafond à 12000€.

Le Livret d’épargne populaire (LEP) : destiné aux épargnants à revenus modestes, son versement initial est de 30€. Le compte est plafonné à 10000€ depuis octobre 2023. Le taux d’intérêt est garanti par l’État.

Le Livret jeune : destiné aux jeunes âgés de 12 à 25 ans. Le compte est plafonné à 1600€. Le représentant légal peut effectuer les retraits jusqu’à la majorité du détenteur du livret.

Quel est le livret à 6% ?

Le livret à 6% n’est autre que le livret d’épargne populaire, un placement sans risque, exonéré d’impôts et aux fonds 100% disponibles.

Contrairement aux autres livrets réglementés, l’ouverture du LEP est soumise à plusieurs conditions : être majeur et être éligible.

D’abord afin de pouvoir l’ouvrir puis chaque année pour pouvoir l’alimenter, la banque demande un avis d’imposition dans le but de vérifier que son détenteur correspond aux critères de revenus. À noter que le revenu fiscal de référence est celui de N-2, pour 2023, ce sont les revenus de 2021, et non pas ceux de 2022 qui sont étudiés. Pour 2024 ce seront ceux de 2022…

Les intérêts sont calculés par quinzaines, et sont ensuite capitalisés, c’est-à-dire qu’ils génèrent eux-mêmes des intérêts, versés au titulaire du compte chaque 31 décembre. Pour tout dépôt réalisé entre le 1er et le 15 du mois, le calcul des intérêts a lieu le 16. Pour tout dépôt effectué entre le 16 et la fin du mois, le calcul des intérêts a lieu le 1er du mois.

Le nombre de LEP par foyer fiscal est limité à deux maximum soit un par personne pour un couple.

Est-ce dangereux de laisser de l’argent sur son compte courant ?

On peut en effet considérer que laisser de l’argent dormir sur son compte courant est dangereux en cas de piratage du compte, mais cela n’augmente pas pour autant les risques de fraudes à la carte bancaire ou le piratage justement. Plus il y a d’argent, plus la somme volée sera importante en cas de piratage. Il existe aussi le cas très rare de la faillite de la banque.

Le vrai problème se trouve du côté de l’épargne disponible sur le compte courant. Y laisser trop d’argent ne rapporte rien bien au contraire, cela fait perdre de l’argent avec un rendement réel égal à zéro.

Même si les taux des livrets sont en dessous de l’inflation (hors LEP) cela vaut toujours mieux qu’un taux à 0. Afin d’éviter ça il est recommandé de se tourner vers des placements bancaires qui rapportent.

Puis-je avoir un livret A dans 2 banques différentes ?

Une même personne peut être multibancarisée et posséder différents types de livrets d’ épargne sans risque au sein d’une même banque ou dans plusieurs (un PEL + un livret A + un LDDS). En revanche, elle peut ouvrir au maximum 1 seul livret A tous établissements confondus. Il est illégal de détenir plus d’un livret A, lors de l’ouverture de ce dernier, les banques effectuent des contrôles systématiques pour vérifier que la personne n’en possède pas déjà un ailleurs.

Tout doublon sera signalé à l’Administration fiscale par les banques et peut entrainer des sanctions financières.