Livret d'épargne

Les livrets permettent de placer son argent en sécurité à un certain taux. Livret A, LDDS, LEP, livrets spécifiques …

Qui propose les meilleurs livrets d'épargne

Guides : pour tout comprendre sur les livrets d'épargne

Retirer de l’argent de son livret d’épargne

En cas de besoin, l’argent épargné dans un livret d’épargne peut être retiré par son détenteur. La plupart du temps, ce retrait se fait dans l’immédiat et sans encombre. En revanche, il existe des cas où il s’avère plus difficile à réaliser. En effet, selon la somme à retirer et la caractéristique du livret d’épargne, cette opération peut avoir plus ou moins des contraintes, ce qui la rend plus compliquée. Pour faciliter le retrait, comment faut-il donc s’y prendre ?

 

Livret A : les 6 choses à savoir impérativement

Le livret A fait partie des placements les plus plébiscités par les Français. En effet, près de 56 millions de livrets sont actuellement ouverts en France. Pourtant, durant l’année 2020, les capitaux déposés sur ce support ont été les moins importants de ces dix dernières années.

Qu’est-ce que le livret A ? Comment souscrire ce contrat d’épargne ? Qui le propose ? Retrouvez ici les 6 informations que vous devez impérativement détenir à son sujet.

Livret A : quel est son plafond ?

Il est possible d’ouvrir un livret A auprès de n’importe quel établissement bancaire. Il fait partie des placements financiers favoris des Français. Celui-ci verse aux épargnants des intérêts rémunérés à 2% (revalorisation en août 2022), exemptés d’impôts. Depuis près de deux siècles, toutes les banques le proposent. Comme il s’agit d’une épargne liquide, l’argent demeure disponible. Cependant, le livret A reste plafonné et c’est l’État qui fixe le montant du plafond de versement. Suite à l’inflation galopante, le gouvernement Macron a annoncé que son taux sera révisé en janvier. Faisons le point sur la situation actuelle.

Plan Epargne Logement, tout ce qu’il faut savoir sur le PEL

Les livrets d’épargne réglementés sont les placements préférés des Français. Pourtant ils rapportent peu. Le PEL permet de placer son argent, à un taux fixé à la souscription, pendant une phase de 4 à 10 ans, il a de son côté un avantage sur ses « concurrents directs » celui de faciliter l’accès à un taux préférentiel pour un crédit immobilier.

Ouvrir un livret d’épargne pour votre enfant : ce que l’on ne vous dit jamais

Souvent à la naissance d’un enfant, les parents, la famille ou les parrains et marraines souhaitent ouvrir un livret d’épargne pour son futur. En effet, on se dit que dès la naissance, il est possible de mettre de l’argent de côté pour préparer son avenir. Mais voila, par quelle banque passer pour ouvrir un livret, quels sont les différentes options et comment ne pas se faire avoir par les livrets qui sont limités ou trop taxés … Voici un panorama des solutions existantes et nos conseils.

Naissance : marche à suivre pour les démarches administratives

Après la naissance d’un enfant, les parents sont tenus d’effectuer certaines formalités. La plupart de ces démarches administratives doivent être accomplies dans les tout premiers jours qui précèdent l’arrivée du bébé. La première étape consiste à faire la déclaration de naissance officielle en mairie. Cette démarche est obligatoire, car elle permet d’obtenir l’acte de naissance de l’enfant qui servira ensuite à entreprendre les autres formalités administratives. Dans cet article, nous allons détailler au mieux les différentes démarches administratives à réaliser à la naissance d’un enfant.

Investir : choisir entre sécurité et rentabilité

Le bon vieux livret d’épargne ne rapport plus depuis longtemps. Sa rémunération est même inférieure à l’inflation. Les choix d’investissement se tournent vers des supports plus risqués, car seul le risque paie aujourd’hui. Est-il possible de prendre des risques mesurés ?