Ouvrir un livret d’épargne pour votre enfant : ce que l’on ne vous dit jamais

Souvent à la naissance d'un enfant, les parents, la famille ou les parrains et marraines souhaitent ouvrir un livret d'épargne pour son futur. En effet, on se dit que dès la naissance, il est possible de mettre de l'argent de côté pour préparer son avenir. Mais voila, par quelle banque passer pour ouvrir un livret, quels sont les différentes options et comment ne pas se faire avoir par les livrets qui sont limités ou trop taxés ... Voici un panorama des solutions existantes et nos conseils.

 

Ouvrir un livret jeune, ce qu’il faut savoir

Constituer une épargne pour son enfant

Pour ce qui est d’ouvrir un premier compte en banque pour un adolescent/ enfant mineur voici ce qu’il faut savoir. Ici nous verrons ce qu’il est possible de faire pour un nouveau-né, un enfant en bas âge ou un mineur pour qui l’on souhaite construire une épargne, un pécule qui pourra lui permettre de payer son permis, sa première voiture, ou encore servir d’apport pour son premier achat immobilier…

En effet pour ses derniers il vaut mieux placer cet argent afin de l’épargner et qu’il rapporte, les bébés n’ayant pas l’utilité d’un compte avec CB et des frais que cela engendre dans certaines banques.

Différentes options de placement pour les enfants

Il existe différentes possibilités, connues ou non, qui peuvent être cumulées bien sûr.

Les solutions diffèrent aussi en fonction de ce que les parents peuvent se permettre d’épargner. les temps sont difficiles et tout le monde ne peut pas se permettre de placer par exemple 50€ tous les mois par enfant, en plus de sa propre épargne en cas de besoin. C’est pourquoi il est important de connaître les différents supports disponibles et de s’y prendre le plus tôt possible.

Les meilleurs supports de placement pour l’épargne de vos enfants

Le livret première épargne

Enfants, petits-enfants, neveux et nièces, de 0 à 12 ans sur ce livret il est possible de verser de l’argent en liquide ou par chèques. Attention tout de même ce type de livret a ses limites, il est plafonné à 1600€ hors capitalisation des intérêts.
Le taux est fixé par la banque tant qu’il est supérieur au livret A.
Pour l’ouvrir il suffit de se munir du livret de famille et de faire un versement initial de 10€.
L’inconvénient est que ce type de compte est soumis à l’impôt sur le revenu.

Le livret jeune

C’est le même principe au niveau des plafonds et des taux fixés mais cette fois ci pour les 12-25 ans. Il est important de rappeler que ces comptes-là ne sont pas soumis à l’impôt sur le revenu ni aux prélèvements sociaux. Il est possible d’en ouvrir un dans n’importe quelle banque. Tant qu’à faire autant choisir une banque avec un minimum de frais et une prime comme les banques en ligne.

Voici un exemple des livrets première épargne/ jeune que l’on peut trouver :

Banque Livret Age Taux*
Crédit Agricole Tiwi 0-12 ans 0,4%
CIC Livret Première Epargne 0-12 ans 1,35%
Crédit Mutuel Livret jeune 12-25 ans 1,35%
LCL Zebulon 0-12 ans Plafond 2000€, taux 0,6%
Banque Populaire Le Livret Premier Pas 0-12 ans Entre 0,50% et 1,50% selon les régions.
Hello bank ! Livret Jeune 12-25 ans 1,25% et plafond à 1600€
Monabanq Livret Jeune 18-25 ans 1,5% et plafond à 1600€

Les taux relevés dans ce tableau datent de mai 2020. Pour avoir le taux du moment, rendez-vous sur la page des établissements respectifs.

Bon à savoir les banques en ligne, comme Monabanq et Hello bank! proposent souvent des Primes de bienvenue sur ce type d’offres. Il est important de ne pas se tromper lors de l’ouverture de ce type de compte, les noms se ressemblent et ne correspondent pas tous au même produit. Comme certains d’entre vous nous ayant écrit, des jeunes parents se sont retrouvés avec un plafond atteint et un cumul de livret première épargne et livret A sans avoir d’informations sur l’imposition ou les taux de ces derniers.

Assurance vie en alternative pour les jeunes

Voir au-delà de sa réputation

L’assurance vie a une connotation négative, surement dû au cinéma et la vision qu’il en a donné « tuer son conjoint pour hériter », mais la réalité est toute autre, il s’agit plus d’une solution d’épargne qui rapporte pour palier aux taux inexistants des livrets comme le livret A par exemple. L’assurance vie présente des avantages comme un bon rendement, de la souplesse, la diversité des supports, un cadre juridique plus souple et des réductions ou exonérations d’impôts en fonction des cas.

Les atouts des contrats d’assurance vie

Il n’existe pas vraiment de contrat visant une catégorie d’âge particulier, mais chacun peut en avoir un, un mineur peut détenir entre 1 et 4 contrats d’assurance vie.  Ces placements peuvent constitués des placements à très long terme s’ils sont ouverts dès la naissance de l’enfant, en sachant qu’il ne pourra pas y toucher avant sa majorité.
Les versements sont mensuels, des montants de 20 ou 50€ minimum ou libre en fonction des banques.

Le principal atout réside dans son rendement qui est supérieur à celui des autres livrets. Cela s’explique par l’ajout de supports dynamiques, comme les Unités de Compte ou les ETF qui boostent les taux. Le revers de la médaille est le suivant « l’investissement sur les supports en unités de compte supporte un risque de perte en capital puisque leur valeur est sujette à fluctuation à la hausse comme à la baisse dépendant notamment de l’évolution des marchés financiers. L’établissement s’engage sur le nombre d’unités de compte et non sur leur valeur qu’il ne garantit pas.

Que penser du classique PEL ?

Un livret règlementé

Tout comme le livret A, le Plan d’Epargne Logement (PEL) ou le Compte Épargne Logement (CEL), est règlementé par l’État. S’ils furent réputés et recommandés aujourd’hui ce n’est plus vraiment le cas, déjà pour leurs taux – ils rapportent peu – 1% pour le PEL contre 0,50% pour le CEL. Et comme si cela ne suffisait pas depuis 2018 les PEL et CEL ouverts sont fiscalisés.

Comment ça marche ?

Le fonctionnement est simple :

  • Un versement de 225€ minimum à l’ouverture,
  • Des versements réguliers pour un total de 540€ minimum par an, qui peuvent se faire au mois soit 45€, au trimestre soit 135€, au semestre soit 180€ ou à l’année soit les 540€ d’un coup.
  • Des versements supplémentaires/ exceptionnels sont possibles mais dans certaines limites.
  • Le plafond est de 61200€ hors intérêts.
  • Le PEL permet d’obtenir un crédit immobilier dont le taux est fixé à l’avance.
  • Il est impossible de faire des retraits pendant une période de 4 ans. 

Ouvrir un compte Titres ou PEA

Ceux qui aiment jouer iront vers la Bourse

Il existe aussi un moyen de faire en sorte que cet épargne rapporte. Il s’agit de la Bourse. Pour se faire il faire ouvrir un compte spécifique qui permettent d’accéder aux marchés des actions. Il s’agit d’un compte Titres ou PEA. Le choix de l’établissement est primordial car il va déterminer les frais : pour la prise de position, les versement, l’accès aux marchés … Ce type de supports est bien entendu risqué en perte de capital.

Liste des établissements

Hello Bank Logo
Hello bank!

Hello bank! arrive à satisfaire aussi bien les jeunes, que les CSP+. Elle s'appuie sur le réseau d'agences physiques de la BNP Paribas.