Ouvrir un premier compte bancaire, ce qu’il faut savoir

Publié le - Auteur Par Lucie
Ouvrir un premier compte bancaire, ce qu’il faut savoir

Ouvrir un premier compte bancaire signifie être autonome financièrement, ne plus dépendre de ses parents ou d’une somme en monnaie lorsque l’on veut acheter quelque chose. Le gouvernement a d’ailleurs mis en place le « droit au compte » pour faciliter l’accès à tous.

Pourquoi ouvrir un compte en banque ?

Un besoin d’autonomie

Chacun ses raisons pour ouvrir son premier compte courant, mais la principale étant : le besoin d’indépendance et d’autonomie. Plus besoin de justifier ses dépenses pour avoir un peu d’argent. Même si les parents veillent, au final l’enfant ou le jeune détient un budget global mensuel (argent de poche ou premiers salaires) qu’il dépense à sa guise. De nombreux outils de coaching budgétaire, ainsi que les conseils avisés des parents ou tuteurs permettent de guider le nouveau détenteur du compte dans une bonne gestion de son argent au quotidien.

Pour les plus de 18 ans cela veut aussi dire liberté, c’est le moment où l’on reçoit ses premiers revenus/salaires.

A quoi sert un compte courant ?

Tout d’abord petite mise au point, un compte courant ou compte de dépôt qu’est-ce que c’est ? C’est un compte qui sert à gérer l’argent au quotidien, que ce soit pour les rentrées (salaires, virements, bourse, CAF), comme pour les sorties d’argent (loyers, courses, crédits, EDF, forfait, abonnements, achats…).

Les éléments clés d’un compte courant

Ouvrir un compte pourrait être chose simple, mais comme beaucoup de choses aujourd’hui et au vu de la concurrence ça n’est pas le cas. Le processus de choix peut se rapporter à celui de l’achat d’une première voiture où il est important de creuser au-delà de l’esthétique en se renseignant sur les cheveux-fiscaux, l’assurance que cela va nous coûter, le prix des pièces ou des réparations en cas de problèmes.

Pour un premier compte il est important de se renseigner sur :

  • Les conditions demandées pour toute ouverture,
  • Le choix des cartes proposées et des autres moyens de paiement : paiement mobile, argent liquide…
  • Les frais en général, liés au compte, aux retraits, aux déplacements à l’étranger… Car la plupart du temps lorsque l’on ouvre son premier compte le but est aussi de faire des économies, pas de créer une nouvelle source de dépenses.

Quelle banque choisir ?

Choisir la bonne banque n’est pas quelque chose à prendre à la légère. Car même si l’article 23 de la Loi Macron facilite la mobilité bancaire en allégeant les démarches administratives, on ne change pas de banque tous les jours sur un coup de tête.

Les grands choix possibles

  • La banque de ses parents pour des raisons de facilités et profiter d’avantages liés à la fidélité de ses parents, cela permet d’avoir la confiance du banquier, qui peut même faire des offres.
  • Les banques classiques, mais qui sont généralement à grand frais, d’une part parce que ces banques ont des frais fixes dans leurs agences et d’autre part avec le montant du premier dépôt important, les conditions de revenus, les frais liés à la carte et donc sont eu pratiques pour un premier compte.
  • Les banques en ligne : c’est normalement le meilleur choix, car elles se rapprochent le plus des banques traditionnelles, sont à des tarifs imbattables et avec des primes. Mais elles demandent un RIB à l’ouverture d’un compte. Donc sauf si un parent est déjà chez Boursorama Banque, il sera possible d’ouvrir un compte avec Kador, l’offre dédiée aux jeunes, sinon ce choix semble délicat.
  • Les néobanques, meilleure possibilité pour un premier compte, ce type d’acteur est généralement sans frais mais pas pour tous. Donc autant en choisir une gratuite.

Au delà du choix spécifiques proposé aux jeunes, le classement des meilleures banques donnent une indication précise sur le meilleur rapport qualité-prix que l’on peut trouver en France aujourd’hui.

Quelles sont les informations à prendre en compte lors de son choix ?

  • Un premier versement est généralement demandé par la banque. Dans ce cas de figure il est important d’en connaître la somme et la modalité de versement. Cela peut paraître bête mais certaines banques demandent une sacrée somme comme 700€, qu’il sera difficile à verser pour certaines personnes débutant dans la vie. D’autres demanderont le versement par chèque, or le principe d’ouvrir un nouveau compte est d’obtenir ce fameux premier chéquier. Un peu comme les sociétés qui veulent que vous ayez de l’expérience tout en sortant des études, c’est assez contradictoire.
  • Le choix de la carte bleue. Attention à ne pas se laisser imposer une carte par la banque, ou d’en choisir une qui ne correspond pas à son usage.

Il y a les cartes de retrait : qui ne servent donc qu’au retrait, on ne peut pas payer avec à l’inverse des cartes de paiement. Pour les plus dépensiers ou ceux qui veulent gérer au mieux leur budget il existe les cartes à système anti-découvert. Se sont les cartes à autorisation systématique.

Il existe également des cartes avec un plafonnement hebdomadaire, bien connaître le montant du plafond. Cette carte peut permettre d’éviter de trop dépenser mais reste peu pratique, imaginez que vous ayez un imprévu la semaine ou vous payez loyer + courses + plein de la voiture…

 Pour les personnes percevant le RSA il existe des banques sans condition de revenus à l’entrée, mais il faudra déjà avoir un RIB.

Toutefois pas d’inquiétude à avoir, ce choix n’est pas définitif et peut évoluer avec la personne, un nouveau travail, un déplacement à l’étranger, un retour en France… En effet grâce à la mobilité bancaire il est possible de changer facilement de banque, c’est d’ailleurs la nouvelle banque qui prendra à sa charge toutes les démarches.

Des banques dédiées aux jeunes

Aujourd’hui, les banques classiques et en ligne créent souvent des produits dédiés aux jeunes. C’est le cas de Boursorama avec Kador par exemple. Ces offres sont souvent très attractives avec des tarifs spécifiques et pas chers. Cependant les services sont souvent limités.

Certaines néobanques ont même décidé de se concentrer exclusivement sur les jeunes comme Xaalys. Ces startup sont très innovantes avec des solutions vraiment adaptées aux enfants et aux jeunes.

 

A qui s’adresse les comptes courants ?

Quid des français et des comptes bancaires ?

Aujourd’hui 99% des français possèdent au moins un compte bancaire. Qu’il s’agisse d’un compte courant ou d’épargne. La France bat des records sur ce chiffre. Elle se situe en moyenne 30% au dessus de la moyenne mondiale.

Trois étapes clés chez les jeunes

On distingue trois grandes étapes dans la vie d’un jeune par rapport au compte bancaire :

  • A partir de 12 ans, pour placer par exemple l’argent reçu lors des anniversaires, le compte est géré par les parents.
  • De 16 à 18 ans, premiers petits boulots, payer son permis de conduire, recevoir sa bourse… Là aussi le compte est géré par les parents ou tuteurs jusqu’à la majorité de l’enfant. Les parents ou tuteurs peuvent demander de limiter les plafonds de retraits et dépenses.
  • Après 18 ans, en prenant soin de remplir les conditions de la banque choisie. A ce moment là, le jeune gère son compte seul.

Ce que dit la Loi :

Certains jeunes veulent tout gérer eux même, cependant la Loi encadre les conditions d’ouverture d’un compte bancaire. « Les père et mère ont, sous les distinctions qui suivent, l’administration et la jouissance des biens de leur enfant. […] Le droit de jouissance cesse dès que l’enfant a seize ans accomplis, ou même plus tôt quand il contracte mariage » selon l’article 382 du Code Civil. Cela signifie qu’avant sa majorité, les parents gèrent l’ouverture du compte et le budget de l’enfant. Le mineur ne deviendra réellement titulaire de son compte qu’à sa majorité.

Les exceptions à la règle :

Certaines exceptions dérogent à la règle des 18 ans. En effet, les mineurs qui ont plus de 16 ans et qui :

  • sont salariés,  ou qui
  • touchent une bourse d’études, ou qui
  • son émancipés,

Peuvent prétendre à l’ouverture d’un compte courant sans leurs parents ou représentants légaux. Il est cependant souvent demandé aux tuteurs d’être présents pour garantir le compte en cas de dettes ou découvert.

Quels sont les documents à fournir ?

Quand on parle d’ouverture de compte bancaire, on parle papier administratif. Ce qui peut effrayer de nombreuses personnes car les éléments à lire, à transmettre et à signer peuvent être nombreux et la tâche laborieuse. Heureusement, les banques en ligne et autres néobanques ont simplifié le choses. Les ouvertures de compte en ligne, ne prennent souvent que quelques minutes via un formulaire. Puis il faudra prendre en photo et transmettre les éléments à une adresse email. Ce qui n’est pas long. C’est le cas dans toutes les banques présentes dans le classement des meilleurs package de banque qui se trouve accessible depuis la homepage.

Ouvrir un compte courant en France

Pour un devenir titulaire d’un compte en banque sur le sol français, il faudra préparer un certain nombre d’éléments.

  • Un modèle de signature,
  • Une pièce d’identité (carte d’identité, passeport…),
  • Un justificatif de domicile pour les personnes majeures (facture de moins de 3 mois que ce soit EDF, facture internet, quittance de loyer, encore facture d’eau). Pour les mineurs une attestation d’hébergement de leurs parents.
  • Si le domicile n’est pas stable (pour des saisonniers par exemple) il faudra alors une attestation d’élection de domicile.

Pour les banques en lignes les éléments peuvent être transmis sous la forme d’une photo. Il est cependant recommandé pour tout le monde de créer sur son ordinateur un dossier avec les documents officiels et personnels comme la carte d’identité, le permis de conduire, le passeport, la carte vitale scannés et de bonne qualité. En effet, les fichiers doivent être le plus lisible possible pour gagner du temps.

Ouvrir un compte courant à l’étranger :

Pour un premier compte à l’étranger :

  • Carte d’identité + passeport,
  • Visa de séjour pour la zone UE,
  • Justificatif de domicile,
  • Certificat de scolarité ou attestation de travail,
  • Attestation d’inscription à la mairie de la ville.

Les étapes qui suivent

  • Le contrat

Une fois ces documents fournis à la banque, et la vérification par cette dernière que le client n’est pas fiché à la banque de France (même si c’est rare dans le cadre d’une ouverture d’un premier compte, cette étape est obligatoire) elle donne à son nouveau client un contrat avec le détail des frais et le récapitulatif des informations fournies. Il conviendra de bien lire le contrat et de ne pas se noyer dans le blabla administratif de certaines banques.

De nouveau, pour éviter les déboires et ne pas perdre patience à la lecture des nombreuses pages de contrat, il est recommandé de faire appel aux banques en ligne qui sont d’excellents établissements. Comme Boursorama Banque avec Kador, Moneway, Vybe ou d’autres encore.

  • L’envoi de la carte avec le code et les identifiants du compte

Suivront par courrier les identifiants de connexion à l’application de la banque et au compte, ainsi que la carte de paiement choisie et ses codes de fonctionnement. Il est primordial de bien conserver les codes dans un endroit secret.

Toutefois il est important de préciser que la carte bleue appartient à la banque.

L’étape qui suivra sera l’activation de la carte pour pouvoir procéder aux achats ou retrait.

 

Obtenez des offres exclusives !
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
2 commentaires
  1. Simon

    J’ai demandé à plusieurs banques en ligne d’ouvrir un premier compte. Elles me demandent toutes un RIB à mon nom, que je n’ai pas puisque je cherche à ouvrir mon premier compte. C’est nul. Comment en sortir ?

    1. Stéphanie Thomas

      Bonjour Simon,
      En effet, c’est un pb idiot.
      Cela signifie que les banques en ligne ne sont pas la première solution à choisir.
      Autant se tourner vers un acteur gratuit et efficace qui ne demande pas de RIB à l’ouverture comme Moneway https://www.comparateurbanque.com/go/vaultia/

Laisser un commentaire