Banque crypto friendly

Les crypto-banques ou acteurs « friendly » envers les actifs numériques sont des établissements permettant d’envoyer de l’argent vers des exchanges pour en acheter ou alors directement d’acheter des monnaies virtuelles et de les utiliser dans la vie de tous les jours.

Attention, le mot Banque est utilisé, mais ces acteurs n’ont pas tous l’agrément bancaire. Ceux qui ne l’ont pas sont des FinTech.

Les établissements permettant d’acheter des crypto légalement en France ont la licence PSAN.

Classement des banques / Fintech crypto compatibles

Qui sont les crypto-banques ?

Actualités en lien avec les Cryptomonnaies

Banque crypto friendly
Les banques crypto-friendly en 2024

Les banques crypto-friendly en 2024

En 2024, l’univers financier est témoin d’une révolution silencieuse, celle de l’intégration croissante des crypto-monnaies dans le secteur bancaire traditionnel. Cette évolution, lo…
Publié le
Banque crypto friendly
Wirex ajoute des cryptos à son portefeuille

Wirex ajoute des cryptos à son portefeuille

Actuellement, l’entreprise de paiements cryptographiques Wirex ne cesse d’inclure de nouvelles cryptomonnaies sur sa plateforme et pour le plus grand plaisir de ses clients. Plus de 15 nouvelles crypt…
Publié le

Les crypto-banques : pour acheter des cryptomonnaies en toute quiétude

Le fait de pouvoir détenir sur un même compte des monnaies traditionnelles, cryptomonnaies et blockchains traversait déjà les esprits depuis quelques années. À présent, plusieurs plateformes proposent déjà des services et outils incluant les cryptomonnaies.

Un usage mixte

Ces enseignes sont couramment appelées crypto-banques. Leur nom annonce clairement les services qu’elles offrent à leurs clients. Elles proposent à la fois des services pour détenir un compte courant classique avec une carte de paiement et de cryptomonnaies (monnaie électronique).

De paria à VIP

Chose étonnante : ce nouveau concept a d’abord été mal vu, en particulier par les banques centrales. En 2017, le PDG de JPMorgan Chase avait même affirmé que le bitcoin était « une escroquerie ». Depuis, la tendance a bien changé et les grandes enseignes US comme Goldman Sachs envisagent sérieusement de se lancer dans l’aventure de la « crypto ». Sans parler des banques centrales qui se sont déjà quasiment toutes lancées dans la course pour créer leur propre stable coin. 

Quelle est la meilleure carte crypto ?

La carte crypto est devenue un moyen de paiement à part entière. En effet il existe des cartes bancaires, permettant de dépenser dans la devise virtuelle ou cryptomonnaie qu’ont rapporté ses investissements. Ces cartes présentent des avantages et offrent selon la plateforme d’achat des récompenses comme des tokens ou jetons (actif numérique transférable entre deux personnes).

Le fonctionnement s’apparente fortement à celui d’une carte bancaire classique, sauf qu’ici il s’agit d’une carte de débit, passant également par les réseaux de paiement tels que Visa ou Mastercard. Cependant l’utilisation d’argent virtuel est toujours indirecte et correspond en réalité à une conversion de crypto monnaie en devise traditionnelle (euro, dollar américain…).

Parmi les meilleures cartes on trouve :

  • La carte Binance : sans frais de transaction et qui offre jusqu’à 8% de cashback,
  • La carte Crypto.com : à partir de 0€ et sans frais de tenue de compte,
  • La carte Coinbase,
  • La carte Bitpanda,
  • La carte Ledger.

Quelle banque accepte les crypto monnaies en France ?

Pour les débutants qui voudraient commencer doucement, par exemple acheter des bitcoins pour les mettre dans un porte-monnaie électronique par le biais des banques traditionnelles il faudra se tourner vers les banques crypto-friendly.

Une banque crypto-friendly c’est quoi ?  Parmi les banques existantes, il y a les banques frileuses et celles qui se montrent plus “accueillantes” envers la monnaie virtuelle.

Si certaines banques font barrage aux cryptos c’est en grande partie à cause du blanchiment d’argent. C’est le groupe de banques accueillantes qui est considéré comme crypto-friendly. Elles permettent à leurs clients d’accéder à des services bancaires, des transactions financières liés à plusieurs coins : bitcoin, stablecoin, ethereum, litecoin, XRP…

Certaines banques permettent l’envoi ou la réception d’argent, vers ou en provenance de plateformes d’échanges spécialisées dans l’économie virtuelle via les cryptos telles que Binance, Coinbase, Kraken, Crypto.com ou Bitpanda).

Dans la liste des banques en France permettant d’acheter des cryptomonnaies, sous certaines conditions on trouve : Revolut, N26, la Banque Delubac & Cie, Boursorama banque (filiale de la Société Générale), Fortuneo, Axa Banque et Hello Bank ! À noter que les choses évoluent très rapidement, plusieurs grandes banques comme la BNP envisagent de s’y mettre.

Des services innovants nécessitant la blockchain

Les devises prises en compte par les crypto-banques incluent les classiques euros, dollars et consorts ainsi que et les actifs numériques, tels que Bitcoin (BTC), Ethereum (ETH) ou encore le Litecoin (LTC).

La conversion un enjeu de taille

Toutefois, pour offrir de tels services à ses clients, l’établissement doit mettre en place un système adéquat. L’interchangeabilité de l’argent traditionnel à la crypto est un défi de taille. Non seulement l’utilisateur de la monnaie numérique peut diviser une unité en mille, mais sa valeur varie en plus considérablement avec le temps.

La blockchain fait le lien

Par conséquent, afin de permettre aux clients de réaliser des transactions via des cryptomonnaies, une crypto-banque utilise un système particulier. Elle doit avoir recours à la blockchain, car cela permet de relier le système classique aux réseaux des cryptomonnaies en question.

L’emploi du mot juste

Blockchain ne rime pas toujours avec crypto

Notez bien qu’une banque basée sur la blockchain, que ce soit une banque traditionnelle, une banque de détail, une banque mobile, une néobanque ou l’une des grandes banques, n’offre pas toujours les mêmes services qu’une crypto-banque.
La blockchain peut être exploitée de différentes manières. Lorsqu’elle est utilisée à bon escient, elle permet de rendre les services classiques encore plus efficaces. De ce fait, un établissement bancaire fondé sur la blockchain ne propose pas forcément de services liés aux crypto-actifs.

Par exemple, la société suisse Mt Pelerin a érigé un service bancaire basé sur la blockchain. Son but est de remplacer tout type d’actifs par des smart contracts. Ainsi, les transactions deviennent plus transparentes, plus efficaces et moins coûteuses.

Pour rappel la chaîne de blocs ou blockchain est une technologie qui permet de garder la trace d’un ensemble de transactions, de nature décentralisée, sécurisée et transparente.

Cryptobanque ne rime pas avec vraie banque

Les banques ont bien évolué au fil du temps et s’adaptent à la demande actuelle. Voilà pourquoi les cryptomonnaies s’insèrent de plus en plus dans ce secteur incontournable.

La possibilité d’acheter des actifs numériques dans une structure légale rassure grandement la clientèle. Reste à ce que ces acteurs demandent et obtiennent l’agrément bancaire ou soient validés par l’AMF.