Nubank, Fintech brésilienne devenue la plus grande licorne d’Amérique latine dont la promesse est : « Pas de paperasse ou d'agence. C'est toi qui contrôles ».

Ce dossier complet sur cette licorne qui propose une conduite juste et transparente, une communication directe et objective, et traite chaque client comme une personne. Cette fintech est contre la bureaucratie, la paperasserie, les agences et les centres d’appels coûteux et inefficaces.
Présentation de son offre, ses frais, ses limites, ses atouts, la comparaison avec les offres qui s’en rapprochent,  et notre avis général.

L’avis de ComparateurBanque sur Nubank

Stéphanie Thomas

ComparateurBanque est le seul site qui vous donne un avis de spécialiste objectif sur la banque qui vous intéresse.

Fiche d’identité

Créé en
2013

Maison mère
Nu Pagamentos S.A.

Offre globale
Un compte de paiement, sans frais de tenue de compte, mais rémunéré, et 100% digital, et une carte de débit, une carte de crédit (Mastercard), sans cotisation annuelle, pilotable depuis une appli et une offre de crédit personnel.

Spécificités
Sans frais de tenue de compte, mais rémunéré, et 100% digital

Nombre de clients
30 000 000

Légal
Agréments d'établissement de paiement et d'institution financière

Frais
0€ de frais

Conditions de revenus
0€

Carte bancaire gratuite
Mastercard

Pourquoi choisir NuBank ?

Solution très innovante qui a séduit plus de 30 millions de personnes en Amérique latine, cette « décacorne » (entreprise non cotée valorisée plus de 10 milliards de dollars, quand les « licornes » ont dépassé le milliard) montre qu'il est possible de faire la différence. Il est possible de traiter les gens comme des humains, pas comme des numéros, et de fournir un service juste, simple et transparent.

Pour parler de Nubank il faut remettre les choses dans leur contexte, le secteur bancaire là-bas n’est pas celui que vous connaissons en France, il n’y pas d’innovation ou de client mis au centre. C’est même plutôt l’inverse : des frais très élevés, un service client déplorable, des files d’attente interminables et quasi aucun intérêt pour un développement des services par internet, alors que le smartphone et internet se développent très vite au Brésil. Entre ceci et la pauvreté, il n’est pas difficile de comprendre pourquoi sur 110 millions d’actifs, seulement la moitié a un compte courant et une carte bancaire.

C’est de ces constats, que David Vélez, issu d’une famille d’entrepreneurs a eu l’idée de la start-up que l’on connait aujourd’hui. Après avoir étudié des banques digitales comme Capital One aux États-Unis ou ING Direct en Europe, et les principales banques brésiliennes, David Vélez embarque Crisitina Junqueira et Edward Wible dans son projet. Ensemble, ils ont révolutionné le secteur bancaire au Brésil en lançant une start-up  permettant à l’intégralité d’une population active de 60 millions de personnes, dépourvues de compte bancaire, d’accéder à une carte de crédit. Et cela, sans aucuns frais de gestion.

Un compte numérique dont la demande d’ouverture se fait via son application. La réponse est reçue en quelques minutes et l’adhérent entre alors en possession de sa carte de crédit en 48h.

Elle propose également des solutions de crédit, une carte de débit, des programmes de fidélité une assurance-vie et un compte épargne. Le tout avec la promesse de ne pas payer de frais annuels de gestion.

Elle n’est pas disponible en France, seulement en Amérique du Sud : 

  • Brésil,
  • Mexique,
  • Colombie,
  • Argentine.

L’offre se veut transparente, simple et gratuite :

  • Pas de frais annuels ni de frais de maintenance,
  • Carte de crédit Mastercard gratuite,
  • Un revenu supérieur à l’épargne journalière et automatique, dès le jour du dépôt de votre argent. De plus, tous les dépôts ont une sorte de garantie,
  • Virements gratuits et illimités vers n’importe quelle banque,
  • Une carte de débit pour vous permettre d’effectuer des achats et des retraits,
  • Pix qui permet d’effectuer et de recevoir des virements instantanés, payer des factures et des achats quotidiens à tout moment via votre téléphone portable. Une alternative rapide et gratuite à la carte de débit.

Les seuls frais sont ceux de retrait de 6,50 R$ (soit environ 1,09€).

Ses forces : 

  • Son programme de fidélité « Nubank Rewards« , pour chaque Réal brésilien dépensé en payant par carte, un point est octroyé. Ces points permettent ensuite d’acheter des services avec Uber Ride, Amazon, Spotify ou Netflix…
  • Il est possible de faire une demande de prêt depuis l’application, en utilisant l’option de simulation avant de faire votre demande. Une fois votre prêt accordé, vous pouvez voir vos mensualités et faire un paiement en avance. Vous recevrez alors un rabais. Attention, un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.
  • Une offre pour les entreprises sans frais et sans bureaucratie. Orienté vers les petites entreprises et l’autoentreprise, le compte entreprise offre les mêmes services que le compte privé, tout en permettant en plus de payer directement, depuis l’application, les impôts et taxes inhérents à votre business.

Ses faiblesses : 

  • Parce qu’il faut bien en trouver, le site ne propose que le brésilien et l’espagnol, ceci dit la start-up n’étant pas encore arrivée en France on peut lui pardonner.

Nubank se rémunère de la manière suivante :

  • L’argent des intérêts facturés sur les transactions de prêt personnel,
  • Avec leur carte de crédit lorsque le client effectue un achat avec sa carte, la start-up reçoit du commerçant, via la marque Mastercard, un petit pourcentage de ce montant. Et la deuxième manière lorsque le client choisit de financer une partie ou le montant total de sa facture, l’établissement perçoit des intérêts, même inférieurs au marché, sur le montant qui a été financé.

Vous hésitez entre Nubank et une autre banques ?

Comparez-les en quelques secondes sur plus de 116 critères !

Dernières actualités sur Nubank

La veille quotidienne de l’actualité financière Nubank à découvrir sur notre blog
Revue de Presse : Banque et FinTech du 25 juin
Publié le

Revue de Presse : Banque et FinTech du 25 juin

Bonjour ! Voici les actualités marquantes du secteur Banque & Fintech qui ont marqué la semaine entre le 19 et le 25 juin. Au programme aujourd’hui, il y aura : Comment choisir et trouver l…