Classement des cartes prépayées

Publié le
Comparaison des différentes solutions de cartes prépayées. Ce sont des solutions de paiement sans banque qui permettent de gérer son argent au centime près, car le découvert n'est pas autorisé.

Les TOP cartes prépayées

Comparatif des conditions des cartes prépayées : 

Choisir cette carte Tarifs Promos Spécificités
Anytime Frais de tenue de compte dès : 9,5€/mois
Retrait : 1,5€ / retrait
Recharge : gratuite
30% de réduction si la cotisation est payée annuellement. Fintech ouverte aux particuliers et professionnels, agences phygitales.
Compte Nickel Achat du coffret Nickel : 20€ à l’achat
Retrait : 1€ (et 2€ hors zone euro)
Paiement : gratuit (et 1€ hors euro)
Recharge du compte : 2% pour les espèces et la recharge par CB. Le virement est gratuit.
RAS Leader du compte sans banque.
Recharge en liquide possible depuis les buralistes.
SmartPay de Sogexia  La carte coûte 9,90€ à l’achat
Gestion, achat et transferts : Gratuits
Retrait : 1€
Recharge : 2% pour les virements et 2,5% pour la recharge par CB.
RAS Fintech avec cashback.
Iban étranger.
Sortie prochaine d’une carte Metal.
Veritas 0€ à l’achat
Gestion: 29,90€/an (2,5€/mois)
Retrait : 2,5€ en euro / 2% jusqu’à 5€ hors Euro
Achat : gratuit France / 0,7€ à l’étranger
Transferts : gratuits
Carte gratuite et envoi offert Recharge en liquide possible.
Viabuy 69,90€ à l’achat
19,90€ / an (soit environ 1,66€/mois)
5€ / retrait
Achat et transfert gratuits
RAS Parrainage 25€/ filleul.
Transcash 

Achat pack 2 CB : 9,90€
Frais de tenue de compte : 1€/mois et par carte
Retrait en france et à l’étranger : 1,5€/acte
Achat en france et zone Euro: gratuit
Frais de recharge : De 2% à 7% selon le mode de recharge, sans frais sur les salaires et prestations sociales.
Carte : Mastercard internationale à débit immédiat

RAS

Idéal pour :
– les non bancarisés,
– les familles (avec les différentes cartes),
– ceux qui cherchent une solution sans banque,
-ceux qui veulent un compte pour déposer des espèces.

Carte Zéro

Achat : 0€
Gestion : 0€
Retrait et achat en france et à l’étranger : 0€
Transfert :
Carte : Gold Mastercard gratuite
Découvert autorisé avec un crédit renouvelable (optionnel et gratuit)

RAS Carte de crédit qui n’est pas une carte prépayée. Elle donne accès à un crédit renouvelable.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

En France, nous sommes souvent un peu plus timides qu’ailleurs concernant les innovations…
Les cartes prépayées connaissent un énorme succès aux États-Unis, en Grande-Bretagne, chez nos voisins allemands, et depuis quelques années la tendance est en croissance en France. En effet, les offres se multiplient et la frontière entre les néobanques et les cartes prépayées est vraiment très fine. Aussi bien que certaines sont classées dans les deux catégories.

  • En exemple de carte prépayée, nous pouvons citer : Viabuy, Transcash, PCS, PayTop, Travelex Cash Passport, Veritas, Anytime, SmartPay de Sogexia, Nickel…
  • En exemple de neobanque, nous pouvons citer : Revolut, Monese, n26,  Morning, Ferratum, Qonto, Orange Bank, Wise, Eko by CA…

Nous avons réalisé un dossier complet sur les cartes de paiement et tout ce qu’il faut savoir à leur sujet.

Choisir la carte adaptée à ses besoins 

Pour choisir la bonne carte prépayée, il faut dans un premier temps faire le point sur vos besoins :

  • Utilisation fréquente à l’étranger (certaines cartes ont des conditions très attractives à l’étranger et conviennent particulièrement aux grands voyageurs),
  • Dépôt d’argent liquide (certaines cartes peuvent se recharger directement en argent liquide),
  • Utilisation professionnelle (certaines cartes proposent une solution business),
  • Utilisation ponctuelle ou fréquente. (il y a parfois des frais d’inactivité..),

Pour plus de facilité, si vous n’arrivez pas à faire le point sur vos besoins, consultez les analyses que nous avons faites par profil.
Nous avons étudié près de 20 profils et fait le classement des banques les plus adaptées à ces profils. Le vôtre se trouve peut-être directement étudié. Si ce n’est pas le cas, laissez-nous un message et nous rectifierons cela.

Quelles sont les opérations possibles ?

Cette solution de paiement fonctionne comme une carte bancaire classique. Elle permet à son détenteur d’effectuer les mêmes opérations :

  • Les retraits en espèces,
  • Les paiements en ligne,
  • Les paiements en magasin.

Quels sont les modes de rechargement ?

Pour recharger les cartes prépayées, les utilisateurs ont le choix entre une multitude de modes de rechargement. La liste suivante est d’ailleurs non-exhaustive :

  • En espèces,
  • Par carte bancaire,
  • À partir d’un paiement en ligne,
  • À partir d’un paiement par SMS,
  • Par virement bancaire,
  • Par prélèvement automatique,
  • Par chèque.

Les modes de rechargement proposés peuvent être différents d’une carte prépayée à l’autre. Les rechargements par carte bancaire et par virement bancaire, dit aussi TopUP, sont les plus fréquents. Quelques marques autorisent le rechargement par espèces moyennant souvent des frais un peu plus élevés. Seule une poignée accepte le chargement par chèque.

Les frais varient également en fonction de la carte et du mode de rechargement utilisé. Généralement, les virements bancaires et les prélèvements automatiques reviennent moins chers. Certains établissements les proposent même gratuitement.

Les atouts des cartes prépayées :

Les avantages de ce porte-monnaie électronique

Les avantages de ces solutions de paiement sont nombreux.

  • « No Bank » pour ceux qui fuient les banques ces cartes ne sont pas rattachées à une banque ou un compte courant. C’est un support alimenté soit en cash chez le buraliste, soit par virement à partir d’un RIB.
  • Moins de fraude et d’arnaques : pour vos achats en ligne, vos voyages… La carte peut être à usage unique ou récurrent. Mais dans tous les cas, la mention « PREPAYE » doit être indiquée dessus. Elles sont plafonnées par le décret (N° 2016-1742) qui date de décembre 2016 et le montant maximum est de 10 000€. Cette loi plafonne aussi les opérations de recharge et de retrait à 1000€ par mois calendaire.
  • Pas de dépassement de budget, pas de refus bancaire : vous alimentez votre compte et quand il n’y a plus argent, les dépenses sont bloquées (idéal pour les enfants, ou celles qui dépensent un peu trop ou ceux qui jouent un peu trop).
  • Adaptation simultanée à la devise du pays où vous êtes : où que vous soyez ces cartes s’adaptent à la devise du pays si vous choisissez une carte prépayée haut de gamme.

Pour qui sont-elles faites ?

Voici des exemples de personnes à qui ce type de carte convient particulièrement.

  • Ceux qui font beaucoup d’achats en ligne (comme le montant est limité, il n’y a pas de risque sur votre compte principal).
  • Ceux qui ont du mal à gérer leur argent : les gros joueurs, les dépensiers…
  • Les enfants ou adolescents à qui l’on veut donner de l’argent de poche (et éventuellement avoir un oeil sur les dépenses).
  • Ceux qui voyagent ou font des affaires avec des sociétés étrangères (la devise s’adapte en fonction du pays).
  • Ceux qui souhaitent faire des achats sans laisser de trace sur leur compte principal.
  • Ceux qui sont interdits bancaires.

Quels sont les plafonds ?

À l’image de toutes les cartes bancaires, les cartes rechargeables peuvent faire l’objet de plafonnement. Le montant des plafonds appliqués figure d’ailleurs parmi les critères essentiels qui entrent en jeu dans le choix d’une carte.

Quels sont les types de plafonds auxquels les cartes prépayées sont soumises ?

Plusieurs types de plafonds s’appliquent à ces solutions de paiement :

  • Un plafond de chargement,
  • Un plafond de paiement,
  • Un plafond de retrait,
  • Le solde maximum.

Quels sont les montants des plafonds ?

Les plafonds sont encadrés par loi afin de renforcer la traçabilité des opérations et de lutter contre le blanchiment d’argent.  Ils vont dépendre du fait que la carte prépayée ait été souscrite de manière anonyme ou non.

  • Pour une carte anonyme, le montant du chargement mensuel ne peut dépasser 250€ par mois. En général, ce type de carte est disponible auprès d’un commerce de proximité ou d’un bureau de tabac,
  • Si l’utilisateur souhaite effectuer un dépôt plus important, la carte doit être nominative. Dans ce cas, il lui est demandé de fournir un justificatif de domicile et une pièce d’identité. En principe, ce type de carte implique une ouverture de compte bancaire. Les plafonds sont cependant disparates et dépendent d’une carte à une autre. Ils varient en fonction de l’opération réalisée : chargement, retrait, paiement. Certaines enseignes appliquent des plafonds journaliers, d’autres des plafonds mensuels. Pour certaines cartes, les rechargements sont même illimités.

Où acheter ces moyens de paiement ?

Les cartes rechargeables ont l’avantage d’être accessibles. Toutefois, les canaux de distribution choisis par les marques peuvent être différents :

  • Certaines enseignes font le choix de miser sur la proximité. Leurs cartes sont disponibles en direct chez le buraliste d’à côté, en grande surface, auprès d’un bureau de poste ou encore auprès d’un commerce de proximité tel qu’un kiosque presse.
  • D’autres marques se sont lancées dans une stratégie 100% digitale. Leurs cartes prépayées sont donc accessibles en ligne. Elles sont ensuite envoyées par voie postale ou à récupérer auprès d’un point relais.
  • Si la carte rechargeable est reliée à un compte bancaire, elle peut être commandée au sein même de la banque. D’une manière générale, il s’agit d’une offre d’une néobanque ou d’une banque en ligne. Sa souscription doit ainsi être faite en ligne.

Plusieurs marques se sont aujourd’hui lancées dans les cartes prépayées. Les offres sont différentes à la fois. Il en est de même pour les frais de gestion, les frais de rechargement et les plafonds. Avant d’acheter l’une de ces solutions de paiement, il convient de faire des comparaisons.

Carte bancaire prépayée et néobanque : la différence

Le nombre d’acteurs sur le marché étant toujours croissant, il est normal de se mélanger les pinceaux à la longue. D’après le règlement européen, une carte bancaire prépayée est une carte de paiement et de retrait, soit une carte permettant de disposer d’une somme d’argent limitée. Il s’agit d’une carte seule ne nécessitant pas de compte bancaire. Vous pouvez en voir le solde à tout moment. Généralement les retraits et paiements engendrent des coûts, il faut bien se renseigner sur les tarifs au préalable.

Lorsque la carte prépayée est affiliée à un réseau d’acceptation internationale (Visa, Mastercard), elle est utilisable en France et à l’étranger. Son utilisation est la même qu’une carte bancaire classique, avec l’usage d’un code confidentiel.

La carte prépayée ne permet pas de découvert et donc pas d’agios…

À l’inverse une néobanque ou Fintech proposera à ses clients une carte rattachée à un compte, « un package bancaire » comprenant des services supplémentaires qui varient en fonction des établissements et des cartes choisies (standard, premium, gold, métal…), comme le retrait gratuit en France et/ou à l’étranger, des assurances, une conciergerie, du cashback, des primes des bienvenues… Ces offres sont généralement sans frais de tenue de comptes. Ce compte permet d’avoir un RIB et un IBAN où il est possible de domicilier votre salaire et vos prélèvements. Certains établissements proposent des cartes de paiement virtuel dans leur package pour les achats en ligne, renseignez-vous bien.

Attention cependant à l’emploi du terme « néobanque » qui est parfois utilisé à tort pour caractériser des établissements de paiements en ligne. Depuis 2021, le mot « néobanque » ne peut être utilisé que pour les acteurs qui disposent de l’agrément de bancaire. C’est-à-dire très peu…

Côté législation

Les cartes prépayées sont apparues en 2010, afin de lutter contre les escroqueries, le blanchiment d’argent et le terrorisme la loi a mis en place certaines réglementations par le biais des décrets n° 2016-1523 du 10 novembre 2016 et n° 2018-284 du 18 avril 2018, désormais codifiés à l’article R. 561-16-1 du Code monétaire et financier.

Toute carte prépayée alimentée à partir de moyens de paiement traçables (comptes bancaires nominatifs) ne peut être anonyme que si ses capacités de stockage et de rechargement ne dépassent pas 150€/mois, sinon elles sont limitées à 250 euros par mois et si les opérations de retrait ou de remboursement en espèces sont limitées à 100 euros.

Aucune carte prépayée alimentée à partir de moyens de paiement non traçables (espèces ou monnaie électronique) ne peut être acquise ou rechargée anonymement, sauf s’il s’agit d’une carte « enseignes » utilisable dans un réseau limité de commerçants.

 

Liste des établissements