La néobanque pour les jeunes faite pour gagner de l'argent entre potes et concevoir ensemble la banque du futur.

Demande à recevoir la carte Vybe

Qui est ce nouvel acteur qui casse les codes usuels de la banque traditionnelle. Ici elle s’adresse aux jeunes de 13 à 18 ans.
Tout ce qu’il faut savoir sur son offre, ses conditions, son lancement prochain, l’arrivée de la carte et les frais.

Si vous avez d’autres question : posez-les !

Fiche d’identité

Créé en 2019
Maison mère Vybe
Offre globale La néobanque des jeunes dès 13 ans
Spécificités C'est un agent prestataire de services de paiement via PrePay Solutions et un établissement de monnaie électronique qui opère à l'aide d'une joint-veinture entre Mastercard et Edenred.
Idéal pour Mineur Jeune + de 18 ans Bachelier 2020 Cashbacker
Frais Gratuit
Conditions de revenus aucune
Carte bancaire gratuite "Black card" Mastercard gratuite
Iban FR
Match
Note globale

Focus sur

Pourquoi choisir Vybe ?

Vybe est la nouvelle réponse que les jeunes attendais. Un train d'avance sur d'autres solutions avec le paiement mobile et les virements instantanés, la carte bancaire semble limite old school.

Se sentant eux-mêmes négligés par la plupart des banques traditionnelles, de jeunes entrepreneurs se sont lancés dans la création d’une néobanque baptisée « Vybe ».

Leur cible : la fine fleur de la génération Z âgée entre 13 et 25 ans. Pari risqué, mais tenu, les dirigeants de la néobanque ont annoncé le lancement officiel de leur business à la rentrée. Pour le moment, il est juste possible de se pré-inscrire. Les membres sont très impatients de ce lancement.

La réponse qu’apporte Vybe :

Vybe, la néobanque française dédiée à la génération Z, a pour ambition de répondre aux besoins des jeunes en quête d’un établissement bancaire capable de les satisfaire. Idéal pour gérer l’argent de poche donné par les parents, les grands-parents ou gagné dans des petits jobs.

Ce sont des jeunes qui ont d’ailleurs cofondé la néobanque :

  • Maxence Cornet,
  • Brice Garnier le Président,
  • Canelle Chokron,
  • Vincent Jouanne,
  • Alexandre Pidault

sont des habitués du marketing et de la fidélisation clientèle.

Ensemble, leur idée commune est la mise à disposition d’une banque pour les ados par des ados.

La création de Vybe est toute récente : 2019. Avec un capital social initial de 200 euros, l’entreprise établit son siège social à Paris, en Île-de-France. Elle séduit rapidement et les cofondateurs ont réussi à lever 2,2 millions d’euros en préamorçage.

A leur côté, on trouve des pontes de la Fintech, tels que :

  • Ronan Le Moal, ancien Directeur Gérénal du groupe Crédit Mutuel Arkea,
  • Jonathan Cherki, CEO de Contentsquare,
  • Thibaud Elzière (CEO de eFounders …

Vybe se veut : simple, transparent et méga cool.

Avec un lancement officiel prévu pour le mois de septembre 2020, la startup « Vybe » enregistre déjà 150 000 précommandes de cartes bancaires, formulées pour des clients âgés de 13 à 18 ans. Après 18 ans le compte reste actif.

La néobanque prépare son lancement depuis un an. Elle communique régulièrement avec sa future clientèle sur Instagram pour mieux toucher sa cible.

Sans même être lancée, Vybe fait le buzz :

  • En plus de ses précommandes, la startup se targue de déjà enregistrer 900 000 inscriptions sur son site Internet.
  • À ce jour, son application a été téléchargée au moins 270 000 fois.
  • 170 000 précommandes de carte.

D’après ce qui est communiqué sur les conditions générales d’utilisations de Vybe, son offre est constituée de plusieurs éléments :

  • La carte bancaire gratuite, dite « Black card » Mastercard, pour sa finition noire.
  • Un compte courant avec l’application.
  • Une solution d’épargne,
  • Le parrainage.
  • Le cashback.

La Black Card de Vybe est une carte MasterCard, reposant sur le programme « BIN Sponso », lui-même émanant de PayrNet. Il s’agit d’une carte prépayée rechargeable.

Faut-il rappeler que la licence de monnaie électronique de Vybe s’appuie effectivement sur l’agrément de PayrNet Limited, le partenaire anglais de la jeune pousse ? Par conséquent, Vybe opérera en tant qu’agent prestataire de services de paiement pour le compte de PPS, établissement de monnaie électronique, une joint-venture entre Edenred et Mastercard

Là où Vybe défie toutes concurrences, c’est que son offre est proposée sans frais.

Selon les CGU, tout est gratuit mis à part :

Au-delà de 3 retraits en distributeur automatique de billets l’action est facturée 1€ par acte. Les trois premiers sont gratuits.

En ce qui concerne le parrainage, il n’existe pas de limites à ce jour.

Et en cas d’impayés sur les transactions, le compte est tout simplement clôturé.

En outre, la néobanque reverse 2 euros aussi bien au parrain qu’au filleul.

En effet, beaucoup craignent les offres 100% gratuites, car cela peut sentir l’arnaque.

Les peurs que l’on rencontre habituellement :

  •  soit que la néobanque fasse effet feu de paille et disparaisse dès qu’elle demandera à ses clients de passer un jour à la caisse quand elle aura besoin de fonds pour être financée,
  • soit la grosse déception justement des clients le jour où elle va devoir passer en mode freemium ou payant.

Chez Vybe tout est bien étudié en amont. Normal puisque cette jeune équipe s’est entourée des meilleurs de la Fintech (Cf Ronan Le Moal par exemple).  En effet, Vybe se rémunère sur les offres auxquelles ses clients accèdent par son intermédiaire. A ce jour le catalogue compte déjà plus de 4000 marques dont les jeunes sont fans.

La néobanque a noué des partenariats avec ces enseignes, et elle reverse une partie de ses gains. Le reste lui permet de vivre, en plus des fonds qu’elle a levé.

Quand on décrit Vybe, on a l’impression de décrire la néobanque idéale. Les attentes sont très élevées espérons que la réalité soit au niveau !

Vybe se distingue de ses principaux concurrents par :

  • la correspondance exacte entre l’âge des fondateurs et la cible à laquelle s’adresse l’offre. En effet, Canelle Chokron et Vincent Jouanne sont eux aussi respectivement âgés de 21 et 24 ans. Ce qui leur confère la capacité de mieux comprendre l’attente des jeunes d’aujourd’hui. Ils connaissent les attentes et besoins de cette tranche d’âge.
  • Ils usent et abusent des réseaux sociaux et des influenceurs, médias auxquels les jeunes sont très sensibles.
  • La mise à disposition du paiement mobile et instantané,
  • L’absence totale de frais,
  • L’accès au cashback et au parrainage.

La néobanque connaît par ailleurs son cœur de cible : des jeunes de 13 à 25 ans. Bien entendu, l’offre est accessible à des consommateurs âgés d’au moins de 13 ans, à l’unique condition qu’un représentant légal les y autorise pour l’inscription à l’offre.

 

Enfin, la fameuse application qui accompagne l’offre permet aux souscripteurs de Vybe de gagner des réductions sur des services ou des marques que la génération Z adore.

Oui il est prévu de proposer un accès dédié aux parents. Ainsi, ils pourront :

  • se rassurer sur la gestion de l’argent donné,
  • moduler les plafonds de paiements de la carte,
  • alimenter le compte facilement.

Certains risquent peut-être même d’essayer de profiter des nombreux avantages dans les 4000 enseignes.

Vybe devrait être opérationnelle à la rentrée 2020, en septembre.

Suivez-nous pour en savoir plus.

Dernières actualités

Banque et FinTech : 18 septembre
Publié le

Banque et FinTech : 18 septembre

Les actualités Banque & Fintech du 13 septembre au 19 septembre: FlashNews Fintech : les offres* les plus attractives de la semaine + revue de presse. La semaine a été encore très active du côté d…
Banque et FinTech : 4 septembre
Publié le

Banque et FinTech : 4 septembre

Les actualités Banque & Fintech du 30 août au 4 septembre : FlashNews Fintech : les offres* les plus attractives de la semaine + revue de presse. La rentrée attaque en force. Ça bouge côté Banques…
Parent-enfant : Comment mieux gérer son argent de poche ?
Publié le

Parent-enfant : Comment mieux gérer son argent de poche ?

En vacances ou durant l’année scolaire, nos enfants ont tout le temps besoin d’argent. Argent de poche donné en liquide, carte bancaire prépayée, compte pour les jeunes …. aujourd’hu…