Ecoresponsable

Être écoresponsable revient à adopter une attitude positive visant à veiller au respect de l’environnement dans tous ses faits et...

Quels établissements ont un comportement éco-responsable ?

Être écoresponsable revient à adopter une attitude positive visant à veiller au respect de l’environnement dans tous ses faits et gestes. Cette tendance ne reste pas à l’alimentation et à l’habillement. Elle s’étend désormais au domaine financier et touche les banques. Quelle banque choisir alors lorsqu’on est écoresponsable ?

 

Qui sont les personnes écoresponsables aujourd’hui en France ?

 

Comment reconnaître les personnes écoresponsables en France ? Quels sont ces petits gestes qui les différencient ?

 

Une meilleure consommation quotidienne

En France, une personne écoresponsable est un individu qui décide de renoncer au gaspillage en consommant mieux et moins que d’habitude. Il vaut alors mieux préparer les repas à la maison au lieu de les acheter déjà faits en conserve. Un individu écoresponsable est aussi une personne qui utilise les ressources à sa portée. Il ne jette pas son ancien téléphone pour en acheter un nouveau. Il n’hésite pas à prendre le bus pour éviter les trajets polluants des voitures personnelles.

 

Une question ?

Normalement une personne qui se dit être écoresponsable est quelqu’un qui respecte la planète dans tous les domaines.

Ces personnes sont normalement dotées d’une conscience supérieure. Car attention, le message « green » et écolo est souvent dévoyé. Beaucoup d’enseignes et de gens se disent « écoresponsables » mais ils sont parfois juste manipuler dans le but d’adopter un nouveau comportement qui arrange d’autres puissances économiques. L’exemple même de la voiture électrique. Comment peut dire que l’avenir est là ? Si tout le monde passe à la voiture électrique comment allons nous produire l’électricité et recycler toutes ces batteries. Être éco-responsable c’est avant tout être dans l’équilibre et accepter la différence. Un message et une pensée unique n’a jamais rendu un monde meilleur.

C’est agir de manière responsable (sans accuser le voisin)

Qui peut se dire écoresponsable s’il ne respecte pas son voisin ou lui même? Qui peut se dire écoresponsable s’il passe son temps à raler et « manifester contre » les autres. Attention ici le mot « contre » a toute son importance. Un écoresponsable n’est pas « contre », il est « pour ». Le fait d’être opposé à quelque chose et passer son temps à mettre ce message en avant est contre-productif car il donne trop d’importance à ce qu’il ne faut pas faire. L’écoresponsable n’a rien à prouver, juste à agir. Il est donc « pour » la mise en place d’un comportement responsable. C’est en faisant de bons choix, réfléchie qu’il sera un modèle et qu’il respectera vraiment sa planète. Limiter son empreinte sur le monde en sachant qu’aujourd’hui le simple fait de vivre à déjà un impact énorme, compte tenu du nombre que nous sommes.

L’Homme doit apprendre avant tout à être responsable de ses actes sans pour autant juger l’autre ou le condamner.

Nous avons fait une page dédiée à la Fintech et à l’éthique, elle donne d’autres pistes sur ce sujet.

Des exemples concrets :

Être écoresponsable, c’est par exemple :

  • Se déplacer à pied quand cela est possible,
  • Ne pas jeter ses vieux habits mais les donner ou les transformer,
  • Ne pas laisser la lumière allumée ou le chargeur branché quand ce n’est pas la peine,
  • Entretenir un espace de verdure sur une fenêtre, un jardin, une terrasse …
  • Ne pas acheter des choses dont on a pas besoin,
  • Partager ce que l’on peut …

Les personnes qui optent pour la « tendance » écoresponsable préfèrent les prestations et services des acteurs économiques qui proposent de prendre soin de l’environnement. Ce point est particulièrement recherché.

Donner du sens à ses actes et là où l’on place son argent.

Les écoresponsables privilégient l’épargne verte.

Cette dernière consiste en une épargne responsable et utile, bienfaisante pour le climat et l’environnement. Elle est par ailleurs rentable du point de vue financier puisque son but est d’améliorer les conditions de vie sur Terre.

Tel est le cas de l’épargne verte Green Label. De nombreux labels ont été créé pour certifier les offres dites écoresponsables. Pour s’y retrouver ce n’est pas toujours facile. Car ce label est aussi un argument commercial.

L’un d’entre eux est le Label Greenfin du Ministère de la Transition Economique.

Ces établissements diffèrent des banques traditionnelles et des acteurs récents de la Fintech, notamment de par les actions concrètes qu’elles entreprennent.

Pour mesurer ces dernières, il faut se référer à certains indicateurs. Elles proposent par exemple de :

  • mesurer l’impact carbone des projets sur la sphère environnementale,
  • classer les dépenses par impact sur l’environnement.
  • Par ailleurs, ces banques éthiques mettent la transparence en avant. Ainsi, elles publient une liste des projets qu’elles financent, partager les bénéfices avec des associations visant à protéger l’environnement …
  • des placements d’épargne écologiques et durables…

De nombreux acteurs se sont positionnés en tant que nouvelle solution bancaire écoresponsable. On penses notamment à :

  • OnlyOne qui se démarque par ses engagements sociétaux et écologiques. Cette néobanque cherche à conscientiser ses clients en les encourageant à consommer en étant plus responsables. Par ailleurs, elle propose de verser un euro tous les mois pour financer un projet portant sur le développement durable. Le client pourra choisir parmi les projets présentés sur l’application.
  • GreenGot,
  • Helios Banque qui propose de limiter ses émissions en lien avec ses activités. Elle supporte les projets participant à la transition écologique et dit non aux entreprises qui présentent des projets à risque pour l’environnement et pour le développement durable.

Des fintech aussi se créent et se spécialisent dans les placements verts comme GoodVest.

 

A chacun de bien regarder les offres et d’agir en conscience.

De nombreux établissements ont mis en place des actions dans ce domaine. Voici quelques exemples marquants :

Green by Monabanq

Monabanq est une des banques en ligne connues pour adopter une politique écoresponsable. Cet établissement lance l’offre Green by Monabanq. Il s’agit d’un service non payant permettant aux clients de la banque de réduire leur empreint carbone grâce à leur relevé bancaire.

Comment ça marche ?

Tous les trimestres, la banque se propose d’analyser leur relevé pour évaluer leur empreinte carbone en fonction de leur consommation. Avec sa collaboration avec Eco Tree, Monabanq plantera un arbre à chaque ouverture d’un produit de placement, et cela, jusqu’à la fin du décembre 2020.

La Green Card de bunq

bunq s’engage à financer un arbre pour chaque tranche de 100€ dépensés via cette carte bancaire nouvelle génération. Le détenteur de compte pourra consulter via l’application bunq le nombre d’arbres qu’il a plantés ainsi que le progrès de sa forêt.

Les assureurs aussi se sont positionner sur la protection de l’environnement.

C’est le cas de Luko, néoassureur qui a le vent en poupe. Il propose notamment pour son assurance habitation des solutions pour mesurer sa consommation énergétique et donc son impact sur l’environnement.