Fintech et éthique

Nous savons rarement comment les banques investissent notre argent. En choisissant un établissement bancaire ou une assurance éthique, nous contribuons au bien commun.

Top 3 des établissements éthiques

Nous savons rarement comment les banques investissent notre argent. Avec un établissement bancaire éthique, nous contribuons au bien commun.

Qu’est-ce qu’un établissement éthique ?  

Les banques ou les sociétés d’assurance « éthiques »sont peu connues en France. La Fédération Européenne de Finances et Banques Ethiques et Alternatives les définit comme œuvrant pour le bien commun et utilisant leurs fonds pour des projets culturels, sociaux et environnementaux.

Définition succincte

Une banque éthique va donc soutenir l’inclusion sociale, le développement durable, l’économie locale et solidaire… La recherche du profit n’est pas leur objectif principal.

Ce dernier bout de phrase « La recherche du profit n’est pas leur objectif principal. » est fort de sens et quand il est intégré à la réalité de la vie commerciale d’un établissement financier il faut comprendre qu’il est difficilement applicable. Dans le monde des entreprises, c’est manger ou être mangé par son concurrent. Le profit et le maintient de l’équilibre de l’entreprise est donc souvent le but principal et prioritaire.

Quand l’étique devient un argument marketing

Fort heureusement, ces derniers temps, la conscience de l’Homme s’éveille et s’élève. Un mouvement planétaire a compris qu’une planète B n’existe pas et que nous devons par conséquent faire en sorte de préserver nos ressources et partager … Ce mouvement pousse les entreprises à prendre en considération le respect de la planète, l’environnement, les animaux, l’aide au soutient des associations.

Cependant, en y réfléchissant quand cette volonté de servir la planète est impulsé par un argument extérieur qui peut aider l’entreprise à croître, on se demande si tout cela n’est pas hypocrisie. La réponse à ce questionnement nous semble positive. Donc cette page est à prendre avec des pincettes. Car en effet, ceux qui affichent parfois les plus belles offres avantageuses pour le respect de l’environnement ou le soutient des associations peuvent être les plus gros pollueurs …

Montrer du doigt et donner des leçons

Notre mission n’est pas de montrer du doigt, ni de donner des leçons. Qui serions-nous pour faire cela ? Certains internautes souhaitent la liste des banques les plus véreuses, les plus malhonnêtes, les plus louches … A quoi bon ? Un établissement bancaire est dirigée par un groupe d’individus. Ces individus changent, les stratégies évoluent, … certaines décisions apparaissent mauvaises pour certaines personnes alors que d’autres vont les trouver exceptionnelles. Rien n’est tout noir ni tout blanc, sans oublier que pour connaître l’intégralité des informations c’est extrêmement difficile car cela sera toujours orienté par le point de vue de la personne qui raconte.

Quelles sont les actions solidaires menées par ces établissements ?

Voici quelques exemples de bonnes actions.

Les banques alternatives ont des actions extrêmement variées. Par exemple, il peut s’agir de reverser directement une partie des intérêts à des ONG ou associations sélectionnées. Les épargnants peuvent choisir le projet qu’ils souhaitent soutenir pour la protection de l’environnement ou le respect des droits de l’homme. Dans tous les cas, la transparence est de mise.

Que font les banques avec notre argent ?

De nombreuses banques réputées, financent le secteur des énergies fossiles, du nucléaire, de l’armement…En optant pour un établissement éthique, le client est soucieux de l’utilisation de son argent. Les banques ou assurances solidaires jouent un rôle très important auprès des coopératives, des associations, de certaines PME. Les clients savent comment leurs fonds sont utilisés, ou du moins en partie.

Pourquoi choisir une banque solidaire et sociale ?

Qu’il s’agisse de l’environnement, de la fiscalité, de la corruption, des droits de l’homme, les banques, les assureurs, à l’image des banques, sont loin d’être irréprochables. Toutefois, on assiste à d’importants efforts de la part de ces établissements, pour financer des projets respectueux de l’homme et de l’environnement. Les particuliers se sentent davantage concernés par les problèmes sociaux et environnementaux. Ils cherchent à réaliser des actions ayant du sens au-delà de leur propre personne.

Quels sont les principaux établissements éthiques en France ?

De grandes banques traditionnelles œuvrent pour des projets « solidaires » ou « sociaux », tout en finançant les énergies fossiles ou l’armement. En revanche, d’autres établissements bancaires ont fait le pari d’un comportement responsable : ils financent exclusivement des projets « éthiques ». La Nef et le Crédit Coopératif ont été les précurseurs en France. Ils sont désormais suivis par d’autres établissements, tels que Revolut, Luko, Monabanq ou encore Franfinance.

La Nef et le Crédit Coopératif

La Nef (Nouvelle Economie Fraternelle), comme le Crédit Coopératif, soutiennent leur région et leur territoire. Ils limitent l’exclusion bancaire, proposent des produits de proximité, solidaires et pertinents. Ces établissements ne financent que des projets à impact neutre et positif sur l’environnement. Ils n’investissent pas dans les secteurs à risques mais uniquement dans des projets écologiques, sociaux et culturels.

Revolut et Monabanq soutiennent les associations

Revolut est une alternative aux banques classiques. Cette start-up permet de faire des dons en arrondissant ses achats. Des associations caritatives reçoivent 100% des fonds, sans aucun frais.

Dans le même ordre d’idée, citons la banque en ligne Monabanq qui a pour signature « Les gens avant l’argent » : elle a choisi de permettre à ses nouveaux clients de verser leur prime de bienvenue à l’association caritative SOS Villages d’Enfants.

Luko, Franfinance, des établissements éthiques

Luko est une start-up parisienne proposant une assurance 100% digitale et solidaire. En fin d’année, lorsqu’il reste de l’argent provenant des cotisations, ce « surplus » est entièrement reversé à des associations caritatives choisies par les assurés. Franfinance est une société spécialisée dans le crédit personnel à la consommation. Dès 2015, elle s’impliquait dans l’environnement, avec l’accueil de ruches sur le site du siège. Elle est également partenaire du réseau des associations Crésus, spécialisé dans l’assistance de personnes mal endettées ou surendettées.

Bunq la néobanque de la liberté porte haut la protection de l’environnement

Avec son offre Supergreen, Bunq prend de court de nombreux acteurs. Sa solution est adossée à une carte de paiement payante qui permet de planter un arbre tous les X€ dépensés. L’arbre est planté par une ONG dans des zones réputées pour être difficiles en terme de conditions de vie et d’emploi. Ainsi la nature s’en trouve bénéficiaire ainsi que les locaux qui jouissent d’un emploi.

Onlyone, la néobanque française et éthique

Son offre devrait être disponible dès cet été. Ce nouvel acteur français, Onlyone,  prévoit de proposer une solution à la fois éthique et éco-responsable. Idéal pour réduire son emprunte sur l’environnement et augmenter ses bonnes actions envers la planète.

Liste des établissements