Avoir un bon salaire et ne pas savoir investir

On peut penser que ceux qui gagnent bien leur vie avec des revenus confortables, sont riches à l'abri pour le futur. Voici ce que Cedric Annicette nous apprend.

3 pilliers d'un bon investissement

Bien gagner sa vie est, au fond, plutôt subjectif. En effet, nous n’avons pas tous les mêmes attentes en termes de salaire. Mais ce qui est certain, c’est que le fait de gagner un « bon salaire » ne veut pas forcément dire que l’on sait comment le faire fructifier pour se mettre à l’abri du besoin. Pourquoi avoir un bon salaire n’assure pas forcément de devenir riche ? Éléments de réponse.

Gagner un bon salaire ne suffit pas à devenir riche

Le classement des plus hauts salaires du privé

Cédric Annicette, homme d’affaires autodidacte qui aide aujourd’hui tous ceux qui le souhaitent à suivre son chemin, a communiqué récemment une liste des plus hauts salaires nets mensuels du privé en France, à savoir :

 

Voici les chiffres moyens relatifs à 2020 :

Cadre des transports, logistique, navigants de l’aviation 6958€
Médecin salarié et assimilé 6408€
Cadre du secteur banque et assurance 6089€
Ingénieur et cadre technique dans l’industrie 5924€
Cadre d’un service administratif, comptable ou financier 5855€
Cadre commercial et technico-commercial 5736€
Personnel d’étude et de recherche 5461€
Professionnel de la communication et de l’information 5073€
Cadre du BTP 4977€
Ingénieur informatique 4739€

Il s’agit là des meilleurs salaires du privé de personnes salariées. Les professions libérales comme les médecins généralistes, les spécialistes, les dentistes, mais aussi les notaires, les experts-comptables ont également de hauts salaires à peu près équivalents. Pourtant ces personnes ne sont pas toujours à l’abri du besoin. Pourquoi ?

Pourquoi ces personnes ne seront-elles jamais riches ?

Ce n’est pas parce que l’on perçoit un haut salaire que l’on sait forcément comment l’utiliser de façon intelligente. En effet, Cédric Annicette constate que parmi ces personnes beaucoup ont du mal à prendre le risque d’investir une partie de leurs revenus.

Selon lui, cela s’explique par le fait que l’hémisphère gauche de leur cerveau, celui qui regroupe tout ce qui a attrait au calcul, à la logique, à la rentabilité, domine largement l’hémisphère droit, qui représente le côté artistique et créatif d’un individu. Pour lui, les personnes qui réussissent, c’est-à-dire les investisseurs et entrepreneurs dont les revenus dépassent largement ceux des hauts salaires précédemment cités, laissent s’exprimer les deux parties de leur cerveau. De fait, ils peuvent prendre des risques calculés, leur permettant ainsi de considérablement développer leur niveau de vie.

 

Multiplier ses revenus

Comment procéder concrètement ? Il suffit de multiplier ses sources de revenus afin de vous permettre de gagner plus, sans pour autant être contraint de travailler plus. Pour commencer, il n’y a pas une foule de possibilités, même si tous les scénarios sont possibles.

L’investissement immobilier

L’investissement immobilier reste un placement très sûr puisqu’il assure à l’investisseur de retrouver dans le pire des cas une grande partie de sa mise de départ. Si tout se passe bien, ce qui est le cas la majeure partie du temps, cela assure des revenus réguliers à l’investisseur qui pourront être utilisés afin d’augmenter son pouvoir d’achat ou investir davantage. Et l’investissement immobilier est accessible à tous. En effet, Cédric Annicette a effectué son premier investissement dans une place de parking. Il est aujourd’hui millionnaire.  

Les placements financiers

Les placements financiers représentent un excellent moyen d’accroître son patrimoine. Vous pouvez choisir d’investir un capital dans des placements sécurisés (fonds en euros par exemple) ou viser une rentabilité plus importante avec les placements en unités de compte, en bourse. Ces types de contrats sont accessibles à tous, que vous ayez ou non un capital de départ. En effet, vous pouvez également choisir d’effectuer des versements mensuels et vous constituer ainsi un capital qui vous permettra de faire un investissement plus conséquent dans quelques années.

Si on sort du discours de Cedric Annicette, il ne s’agit pas de placer son argent sur des supports hypers risqués. Il s’agit de s’écouter, d’apprendre à se connaître. Et d’agir en conséquence. Si vous êtes un frileux de l’investissement il existe des solutions adaptées, en position intermédiaire aussi et si vous avez envie de vous lâcher et bien il existe également des solutions.

 

Le dernier pilier d’un porte-feuille équilibré est l’entreprise !

Qu’il s’agisse de la vôtre, de celle d’un ami ou d’une entreprise que vous avez scrupuleusement étudié et en qui vous avez confiance ce support est indispensable selon Cedric Annicette. D’autant plus qu’il participe à l’économie réelle. Ceux qui ne sont pas entrepeneurs, sachez qu’il existe le crowdlending ou crowfunding pour investir dans les entreprises.

 

Que l’on ait ou non un haut salaire, il est parfaitement possible de mettre des actions en place afin d’élever son niveau de revenu et pourquoi pas, d’ici quelques années, de vous constituer un patrimoine dont vous n’auriez jamais osé rêver.

 

Mentions légales : 

Dans tous les cas, il est essentiel de prendre conscience des risques encourus. Ceux qui font des placements sur les cryptomonnaies, en Bourse ou dans les Unités de Compte sachez qu’il y a un risque de perte en capital. Evitez de placer de l’argent dont vous avez besoin.

 

Liste des établissements