Père Riche, Père Pauvre de Robert T. Kiyosaki | Ce qu’il faut retenir

Publié le
Véritable source d'inspiration pour ceux qui se posent des questions sur leur vie professionnelle et niveau de revenus. Faut-il se lancer ou rester planquer ? Tout est dit.

Les 3 outils pour lancer son activité d'indépendant

Le livre de Robert T. Kiyosaki, Père Riche, Père Pauvre, publié pour la première fois en 1997 est un best-seller mondial pour ceux qui cherchent à développer ce que l’auteur nomme son « intelligence financière ». Que faut-il retenir de cet ouvrage ?

Père Riche, Père Pauvre : présentation

Qui est Robert T. Kiyosaki ?

L’auteur est né à Hawaï en 1947. C’est un entrepreneur américain qui s’est spécialisé dans le développement personnel. Après avoir servi dans l’armée au Vietnam, il a intégré la vie civile en tant que vendeur de photocopieurs. Il a ensuite créé plusieurs entreprises qui ont toutes fait faillite, poussant même l’auteur à se retrouver à la rue. Aujourd’hui, il a écrit plus de 18 livres dont 3 ont été classés dans le top 10 des livres les plus vendus dans le Wall Street Journal, USA Today et le New York Times. 

Résumé du livre : « Père Riche, Père Pauvre »

L’auteur considère avoir eu deux pères :

  • son père biologique, qui avait une très bonne situation, mais qui est décédé en laissant des dettes derrière lui ;
  • son mentor, le père de son ami d’enfance, qui était entrepreneur et lui a inculqué sa vision de l’argent et comment s’enrichir.

Il s’agit d’un livre d’inspiration autobiographique dans lequel l’auteur insiste sur la nécessité de changer sa vision, son rapport à l’argent et l’importance de développer son intelligence financière. 

 

L’essentiel de l’œuvre de Robert T. Kiyosaki

Les 6 leçons à retenir : 

Leçon n° 1 : Les riches ne travaillent pas pour l’argent

Les riches ne travaillent pas pour se rémunérer, du moins, selon Robert T. Kiyosaki, ce n’est pas leur objectif premier. Ils travaillent  :

  • pour apprendre,
  • pour accroître le savoir qu’ils utiliseront
  • pour développer davantage de moyens de gagner de l’argent et ainsi de suite.

Les riches cherchent à multiplier leurs sources de revenus afin de devenir indépendants financièrement.

Leçon n° 2 : L’éducation financière

Selon l’auteur, nous manquons cruellement d’éducation financière. En effet, dans le cursus scolaire d’un élève, on lui apprend les rudiments pour intégrer une entreprise et devenir un employé modèle répondant aux attentes du patronat. On ne lui donne pas les bases qui lui permettraient de gérer son argent et encore moins de devenir un bon employeur. 

 

Leçon n° 3 : Gérer ses revenus

« La philosophie des riches et des pauvres est la suivante : les riches investissent leur argent et dépensent ce qui reste. Les pauvres dépensent leur argent et investissent ce qui reste. » Tout est dit ! L’auteur a commencé sa carrière en tant que commercial. Il a investi un maximum de ses revenus dans l’immobilier, ce qui lui a permis, au bout de 3 ans de quitter son emploi et de se consacrer à la gestion de ses actifs.

Leçon n° 4 : Les taxes et impôts

Ce chapitre, assez technique, explique comment limiter au maximum ses taxes et impôts tout en restant dans la légalité. Robert T. Kiyosaki, estime que l’avantage majeur du statut d’entrepreneur est qu’il permet de conserver son argent au sein de sa société. Au contraire, lorsqu’on est salarié, une grande partie de nos revenus est restituée à l’État. Difficile de s’enrichir dans ces conditions…

Leçon n° 5 : Les riches créent leurs propres richesses

« Les employés travaillent juste assez dur pour ne pas être licenciés, et les employeurs les paient juste assez pour qu’ils ne démissionnent pas. »

Diversifier ses sources de revenus, ne pas se limiter à son simple salaire est une des clés qui permettent de prospérer financièrement. Autre élément important : la prise de risque. Les échecs font partie de la voie qui mène au succès. L’important est de savoir se relever et rebondir !

Leçon n° 6 : Ne pas travailler pour l’argent, mais pour apprendre

Ce chapitre reprend le principe de la leçon numéro 1. Un emploi doit être considéré comme un moyen de toujours accroître ses connaissances. Lorsqu’un employé estime ne plus rien apprendre de son travail, il doit le quitter et trouver un poste plus intéressant financièrement. Son expérience est ainsi rémunérée à sa juste valeur et l’employé peut acquérir de nouvelles connaissances.

 

Notre avis sur le livre

Que penser de ce best-seller ?

Les points positifs

  • Père Riche, Père Pauvre se lit comme une histoire rendant ainsi la compréhension plus aisée pour un sujet qui peut être considéré comme assez technique pour certains.
  • Le livre est rempli d’exemples, de mises en situation qui permettent d’illustrer parfaitement les propos de l’auteur.
  • En plus de traiter d’éducation financière, l’auteur développe des principes qui peuvent être adaptés à d’autres domaines et notamment au développement personnel.
  • Il s’agit d’un véritable guide. Les investisseurs débutants peuvent suivre les conseils de l’auteur un à un.
  • Les conseils délivrés sous un ton moralisateur pour certains, sont là pour réveiller les salariés parfois endormis dans une situation confortable liée au CDI. Et pourtant, les choses pourraient être bien mieux …

Les points négatifs

  • Certains chapitres peuvent être considérés comme très (trop) techniques pour les non initiés. C’est le cas notamment de la partie sur les taxes.
  • A contrario, les initiés peuvent trouver que l’auteur manque de précision dans certains domaines.
  • L’auteur utilise un ton qui peut être considéré par certains comme trop moralisateur.

 

Le livre de Robert T. Kiyosaki est une réelle source de motivation et d’inspiration pour quiconque souhaite faire évoluer sa vision et son éducation financière.

 

Liste des établissements