Devenir indépendant est possible avec ses 10 qualités

Les 10 qualités à avoir quand on se lance en indépendant et 4 outils Fintech que nous recommandons pour se faciliter la vie.

Les 3 outils Fintech pour les indépendants

Shine

La FrenchTech peut encore se réjouir d’une nouvelle startup qui décolle bien. Il s’agit de Shine, la néobanque pro idéale pour les indépendants.

En savoir plus Ouvrir un compte Shine

La création d’entreprise a le vent en poupe ces dernières années. En 2019 on a battu des records, la moitié des entreprises créées l’a été par des micro-entrepreneurs. Fin 2019 les chiffres sont stables avec entre 70 et 73 000 entreprises créées par mois dans le dernier semestre de l’année.

Qu’en est-il de 2020 ? L’année touche bientôt à sa fin, et beaucoup attendent 2021 avec impatience on ne va pas se mentir. Revenons sur les mois précédents et leur impact sur la création d’entreprise.

La place de l’année 2020 dans l’entreprenariat

Revenons sur 2020, année critique pour beaucoup, les chiffres ont-ils continué à grimper ? Ou la pandémie a eu raison des créateurs d’entreprises ?

2020 en chiffres : création d’auto-entreprises

Année atypique, elle a vu son nombre d’entreprises créées baisser en début d’année, on est passé de 71000 en janvier (toujours dans la moyenne du dernier trimestre 2019), à 69000 en février, 51000 en mars – mois du début du confinement, pour arriver à sa plus grosse baisse : 34000 en avril. Les secteurs les plus touchés sont ceux de l’hébergement, de la restauration, de la livraison de colis, et des transports.

Confinement qui comme on l’a vu a engagé des remises en question, des volontés de changements, des réorientations. Au mois de mai, début du déconfinement les chiffres repartent en hausse avec 54000 nouvelles entreprises créées, puis 75000 en juin pour aller jusqu’à 80000 en juillet, ce qui nous ramène aux chiffres de fin 2019 et bien plus encore.

Reconversion ou complément de salaire

Outre les reconversions, il y a un bon nombre de français dont le but était d’arrondir leurs fins de mois difficiles pour pallier le manque à gagner causé par le chômage partiel, la perte d’emploi ou l’absence totale d’activité…

Regarder la vidéo sur Youtube pour vivre de son activité d'indépendant.

Les 10 qualités à développer + des outils qui aident

Devenir indépendant : les qualités à posséder

Nombreux sont ceux qui veulent lancer leur activité :

  • demandeurs d’emplois,
  • étudiant,
  • salarié,
  • fonctionnaire,
  • profession libérale
  • ou encore retraité,
  • par passion ou
  • pour arrondir leurs fins de mois.

Le net regorge de bonnes astuces pour y arriver, allant du simple cashback, aux actions de tous les jours : covoiturage, publicité sur la voiture, en passant par la location de ses biens entre particuliers (voiture, garage, chambre, logement), ou en investissant dans les entreprises, jusqu’au plus aléatoires (paris sportifs, poker).

Mais la plus concrète reste encore la création d’entreprise, les chiffres parlent d’eux-mêmes. Simplement ce n’est pas donné à n’importe qui, il faut s’organiser. Ce qui nécessite de :

  • se munir d’un projet concret,
  • s’être renseigné au préalable sur la concurrence,
  • la viabilité du projet et
  • bien sûr posséder des qualités essentielles pour y arriver.

Voici une liste non exhaustive mais regroupant les principales qualités nécessaires pour réussir son projet.

Être organisé

Première chose, être capable de s’organiser et s’adapter à tous les changements possibles. L’organisation s’est le fait d’avoir une structure globale. Le fait de savoir où l’on va et comment sans pour autant être trop rigide.

Si c’est à vous qu’on laisse l’organisation des soirées, des weekends ou des vacances, si les autres se moquent parce que vous avez prévu toutes les éventualités possibles et inimaginables c’est parfait. Parce que créer son entreprise demande du temps et de l’organisation, et qui dit temps dit gérer les clients, les fournisseurs, la production, la logistique, le calendrier des livraisons… Cela demande d’être efficace, rigoureux et une bonne maîtrise de son budget.

Être autonome

Qui dit créer son entreprise, dit avancer et souvent gérer tout, tout seul. Pour cela il faut être capable de faire preuve d’autonomie, ne pas avoir besoin de dépendre de quelqu’un pour accomplir ses tâches. Faire sa to do list et avancer sans rien oublier.

Être polyvalent

Maîtrisé son domaine et lancer son entreprise sur ce domaine d’expertise ne suffit pas. Il faut être polyvalent pour gérer les différentes missions que l’on va rencontrer. En effet là il s’agit d’avoir plusieurs casquettes, être à la fois commercial, à la fois technicien, à la fois comptable et à s’occuper de l’administratif.

Être motivé

Pour travailler seul, et avancer même quand la situation est compliquée il faut être motivé et faire preuve d’optimisme et s’accrocher. Si on se démoralise facilement il sera difficile d’avancer dans son projet, alors que la détermination permet de repousser ses limites. La motivation passe aussi par le fait de savoir se protéger des personnes négatives, celles qui expliquent que le projet que vous avez est impossible et va se vouer à l’échec. A l’opposé cela suppose de savoir s’entourer des personnes stimulantes, inspirantes, des personnes qui ont réussie.

Seul on avance parfois plus vite mais bien entouré on avance plus loin. La phrase est un peu détournée mais le sens est compréhensible facilement.

Retenez que la différence entre ceux qui réussissent et les autres vient de la volonté. Un échec n’est pas la fin d’un projet. Un échec permet l’apprentissage et l’évolution.

Être expert et créatif dans son domaine

Pour que les clients, les partenaires aient confiance, et même soi-même il faut être expert dans son domaine, les connaissances et les compétences sont nécessaires pour être crédibles. La plupart du temps quand les entreprises font appel aux indépendants c’est parce qu’elles ne trouvent pas les compétences nécessaires au sein de leur équipe.

La créativité est d’ailleurs un plus vis-à-vis de la concurrence, de même que faire preuve d’innovation.

Être confiant et patient

L’activité, les papiers, les bénéfices, tout n’arrive pas de suite, ce n’est pas une série télévisée, il faut être confiant et faire preuve de patience. Faire de la vieille permanente. Des fois, il faut attendre entre deux missions et mettre à profit les moments « libres ».

Il faut essayé de ne pas être focalisé sur le chiffre d’affaires. Cet indicateur est essentiel mais il faut apprendre à avoir une vision 360, plus large. Tout ne passe pas par lui, surtout au début.

Être curieux

Observer ce qui se fait sur le marché (tendances, nouveaux outils, nouvelles technologie…), ce que fait la concurrence, rester toujours en alerte pour ne pas être à la traîne mais au contraire être toujours plus créatif et source de proposition.

S’inspirer de ce que l’on voit en y apportant toujours sa touche. Ce qui fait que le travail qui sera livré sera exclusivement le vôtre et pourquoi les clients ne le trouveront que chez vous.

Être commercial / avoir un bon relationnel

Avoir une bonne idée, un concept révolutionnaire ne suffit pas, il faut aussi savoir le vendre et séduire sa clientèle. Prospecter et entretenir un bon relationnel avec ses partenaires est essentiel et fait partie intégrante du métier. Il faut aussi être à l’écoute des besoins et des attentes de ses clients. Si l’offre répond à un besoin réel c’est déjà un énorme atout.

Être un bon gestionnaire financier

Qu’on soit bon en maths ou pas, il va falloir mettre le nez dans la comptabilité pour gérer les finances, connaître les notions de bases importantes pour gérer l’entreprise. Ne pas confondre bénéfice et chiffres d’affaires, connaître les notions de marges brutes et de seuil de rentabilité, calculer des prix à la fois attractifs et qui vous permettent de vivre. Car dans la liste des chiffres à prendre en compte on retrouve les cotisations, les charges, les impôts qui font eux aussi partis de la trésorerie.

L’avantage de se lancer aujourd’hui c’est que de nombreuses Fintech proposent des solutions qui facilitent la gestion comptable.

Savoir déléguer

Si toutes les qualités mentionnées ci-dessus sont réunies, il y a de fortes chances que l’entreprise se développe. A partir d’un moment, il faut apprendre à dire stop car une journée ne fait que 24 heures. Il faut donc déléguer une partie de ses actions et se concentrer sur là où votre rôle est vraiment rémunérateur. Ainsi, l’entreprise va pouvoir prospérer.

Tout ce qu’il faut savoir pour créer son entreprise

Faire le point sur ses capacités de chef d’entreprise/ freelance/ indépendant n’est pas tout, il faut aussi connaître les différentes étapes de la création, les étapes nécessaires, les organismes qui vont vous accompagner tout au long de la création et même après…

Guides de création d’entreprise

Pour ceux qui souhaitent créer leur microentreprise,  il est possible de retrouvez toutes les informations à connaître pour se lancer, déclaration à faire, avantages et inconvénients, conditions, astuces et autre sur cette page officielle.

Nous avons également fait le guide pour lancer son auto-entreprise. Voir plus haut.

Il est donc aussi intéressant de s’entourer de Fintech qui aident les freelances dans le développement de leur activité. Pour ceux qui se sentent refroidis par les banques il existe des établissements dont la cible n’est autre que les indépendants et qui en plus de comprendre vos besoins sont à votre écoute.

Mansa : le spécialiste du financement pour les indépendants

Mansa est un établissement qui facilite l’accès au crédit pour les indépendants, freelances… Il permet d’obtenir une réponse en 10 minutes et un déblocage des fonds en 48h.

Qonto la néobanque pour les professionnels

Dédiée aux entreprises et professionnels (freelances, auto-entrepreneurs, professions libérales, et autres) Qonto, banque mobile dernière génération propose un compte 100% en ligne ouvert en quelques minutes. Le premier mois est offert pour tester les solutions mises à dispositions.

Shine : la fintech qui accompagne les freelances

Néobanque digitale française, Shine accompagne les indépendants dans la création de leur entreprise (tout au long des différentes étapes). Elle propose un service tout en un pour démarrer une microentreprise comme une entreprise classique simplement et sereinement.

 

Dans la liste des choses importantes qu’il faut avoir pour lancer son entreprise, c’est aussi avoir un bon entourage. Qu’il s’agisse d’amis ou de famille qui nous soutiennent ou de professionnels compétents pour nous accompagner dans les périodes de prises de décisions, de stress ou d’incertitudes. Aventurier ou pas il faut être soutenu dans la création de son projet.

 

Liste des établissements

logo-boursorama
Boursorama Banque Pro

Boursorama Banque BtoB est accessible aux professionnels depuis 2016 et elle séduit de + en + d'entrepreneurs.