Banque Postale : Comment quitter la Banque Postale ?

Ouvrir un compte dans une banque au meilleur rapport qualité-prix

Déception par rapport aux services, découverte d’autres opportunités … de nombreuses raisons peuvent pousser à quitter une banque. Ici nous parlerons de la Banque Postale. Quelle est la marche à suivre pour fermer un compte rapidement ?

Préparer son départ

Avant de demander la clôture effective de son compte à la Banque Postale, il est impératif de suivre ces démarches.

Ouvrir un compte dans une nouvelle banque

Il faut avant tout trouver une nouvelle banque pour ouvrir un compte où transférer ses opérations et ses soldes. Pour cefaire, le mieux est de comparer les offres sur le marché et choisir la banque répondant à ses besoins.

L’ouverture d’un nouveau compte est gratuit et les pièces justificatifs nécessaires sont simples (pièce d’identité, justificatif de domicile et spécimen de signature).

Clôturer son compte à l’aide de la mobilité bancaire

Le client peut demander à sa nouvelle banque le service de mobilité bancaire. Ainsi, la nouvelle banque s’occupe de la clôture du compte à la Banque Postale. Cela se limitera cependant au transfert du compte courant et certaines vérifications sont à faire par le détenteur de compte.

La mobilité bancaire ne peut toutefois s’appliquer pour le transfert vers une banque où le client possède déjà un compte.

Informer ses créanciers et ses débiteurs

Avant de clôturer son compte à la Banque Postale, il faut que le client informe ses créanciers et ses débiteurs concernant ses nouvelles coordonnées bancaires. Pour ce faire, il doit :

  • demander à la Banque Postale la liste de ses prélèvements et virements récurrents des 13 derniers mois,
  • faire sa propre liste à partir des relevés et la comparer avec celle de la Banque Postale,
  • rajouter les opérations éventuelles des prochains mois, notamment les chèques non encore encaissés,
  • sortir la liste des organismes et personnes y afférents et leur envoyer les nouvelles coordonnées bancaires

Ajuster son solde

Après l’ouverture du nouveau compte, le client peut y transférer son argent. Il faut toutefois veiller à laisser un solde suffisant à la Banque Postale pour les dernières opérations et les frais jusqu’à la clôture effective du compte. En effet, faute de solde, le risque encouru est de se voir attribuer un « interdit bancaire » et de se faire imputer des frais de gestion supplémentaires.

Le départ effectif 

Une fois les préparatifs faits, le client peut passer au départ effectif de la Banque Postale.

Les frais et les conditions

Le détenteur de compte peut quitter la Banque Postale à tout moment, à condition de respecter le préavis de 30 jours pour permettre la réalisation des dernières opérations. La clôture de compte courant et de livret jeune ou LEP est gratuite. Par contre, il y a des frais pour les produits d’épargne.

La restitution des moyens de paiement 

Le client doit détruire et/ou restituer ses chéquiers et cartes bancaires, sans quoi le compte ne sera pas clôturé. Ainsi, il peut, soit :

  • les joindre à sa lettre de clôture de compte
  • écrire une déclaration sur l’honneur qu’il va les détruire
  • les rendre à son agence de la Banque Postale

La lettre de clôture de compte

L’étape cruciale pour quitter la Banque Postale est l’envoi de la lettre de clôture à son agence. Il faut le faire par lettre recommandée avec accusé de réception et y notifier le nom du CCP du client et ses nouvelles coordonnées bancaires. Si la date de clôture n’est pas précisée dans la lettre, la résiliation devrait se faire dans les 15 jours de sa réception par la Banque Postale.

 

Dans le cas où la Banque Postale ne retire pas la lettre recommandée au bureau de poste, c’est la date de première présentation de la lettre qui compte légalement et le client peut exiger l’exécution de la clôture même en cas de retour de la lettre à l’expéditeur. En cas de litige, le demandeur pourra avoir recours au service de l’UFC-Que Choisir.