Nickel, décryptage de la « success story »

Publié le - Auteur Par Stéphanie Thomas
Nickel, décryptage de la « success story »

En 2012 apparaissait Nickel en réponse à la tendance « No Bank ». Il s’agissait d’un service bancaire sortant des sentiers battus des banques.

Nickel: l’effet boule de neige de sa carte

Retour sur ses origines 

Lancé par la société Financière des Paiements Electroniques (FPE) il y a 5 ans, cet établissement 100% digital est atypique. On achète la carte du compte Nickel chez son buraliste avec comme uniques justificatifs sa carte d’identité et son numéro de mobile. Le compte est actif immédiatement dès son achat pour la modique somme de 20€/an.

 

Les chiffres de la réussite de Nickel

Les chiffres parlent d’eux même.
A son lancement, la FPE a dû expliquer le fonctionnement de son offre aux buralistes ainsi qu’aux français. Pendant les deux années de préparation entre 2012 et 2014, les français étaient plutôt récalcitrants envers les cartes prépayées, faute de confiance. En effet, même si les banques n’inspirent plus confiance à tout le monde, elles ont quand même la légitimité. Les cartes prépayées proposées par des sociétés parfois exotiques font peur. Il aura fallu deux ans pour lancer l’offre aux particuliers et trouver les éléments qui ont fait prendre l’alchimie.

Consultez notre comparatif des cartes prépayées.

Les atouts de la carte Nickel :

L’offre voit le jour chez les buralistes en février 2014 et à peine quatre mois après son lancement, 20 000 cartes ont déjà été vendues. Les français y trouvent plusieurs atouts :

  • Une occasion de faire des économies sur les frais bancaires,
  • Sortir du système bancaire,
  • Avoir un compte même pour les interdits bancaires ou ceux qui ont des revenus faibles,
  • Contrôler et limiter ses dépenses (découverts et crédits non autorisés),
  • Voyager futé  (les frais sont moins importants lors des retraits),
  • Sécuriser ses achats en ligne (la carte n’est pas rattachée à son compte principal, c’est un compte isolé),
  • Favoriser le commerce de proximité et améliorer la relation avec son buraliste.

Le cercle vertueux est en marche :

En novembre 2014, Nickel représente déjà 50 000 clients.
En avril 2015, Nickel fête ses 100 000 clients.
En septembre 2015, l’équipe Nickel lance le compte sans banque pour les 12-18. Solution idéale pour les parents qui souhaitent gérer au mieux l’argent de poche de leurs enfants.
En décembre 2015, la cadence s’accélère et c’est au nombre de 750 clients par jour en moyenne !
Les buralistes se frottent les mains et la société Nickel aussi. Ils atteignent ainsi rapidement les 200 000 clients.

La BNP rachète l’offre Nickel :

Compte tenu de sa croissance fulgurante, Nickel ne pouvait s’arrêter là. La société va vivre une grande évolution en avril 2017. En effet à cette date, la BNP Paribas annonce qu’elle rachète 95% des actions à la FPE.
Ainsi l’offre Nickel qui se disait hors des systèmes bancaires va pourtant rejoindre les rangs d’une des 10 plus grande banque au monde. La banque BNP Paribas est la 8ème banque mondiale en terme d’actifs en 2017. La BNP Paribas a senti la pépite … et ils ont eu raison. La rentabilité est au rendez-vous depuis aout 2017.

La croissance continue son chemin

En mai 2016, 300 000 clients utilisent les services de nickel. Puis en septembre 2017 :  700 000 français sont propriétaires d’une carte Nickel.
Un an après, en septembre 2018, le million de client est atteint !
Et aujourd’hui Nickel compte 1,2 Million de clients. Le potentiel de croissance est encore très important. Mais jusqu’où va aller Nickel?

L’offre Nickel aujourd’hui

L’offre est simple : 1 compte (hors du système bancaire) 1 carte et 1 RIB pour seulement 20€ / an. L’ouverture du compte se fait en 5 minutes et 100% en ligne.
Dès le début, le profil du client type est large ce qui est leur force. Le réseau de distribution physique augmente vite et son potentiel est encore énorme. Ce compte isolé peut être comparé à un couteau Suisse.

Qui est intéressé par l’offre Nickel ?

Nickel se targe d’être « un compte pour tous » depuis qu’il ne peut plus être un véritable « compte sans banque » (depuis le rachat de la BNP).
Disponible dès 12 ans, sans condition de revenu minimum et même accessible aux interdits bancaires.
A titre informatif, que ce soit pour les jeunes ou les interdits bancaires cette carte est « pédagogique ». Elle apprend à gérer un budget limité.
L’âge moyen est de 41 ans, ce qui est plutôt âgé mais pourtant on y trouve de tout : Salariés du privé et du public (33%), chômeurs (39%), artisans & commerçants (18%), étudiants (6%), retraités (4%).

75% des clients ont même fait de ce compte leur compte principal avec domiciliation des revenus, prélèvements des factures, paiements par carte et retraits de liquide.

La carte Nickel est un véritable couteau Suisse

Voici des exemples de cas où le compte Nickel remplit pleinement son rôle :

  • Création d’une cagnotte pour un cadeau, un événement, des vacances … alimenté en cash chez le buraliste ou par virement via le RIB.
  • Un compte pour les 12-18 ans : où vous lui déposer son argent de poche qu’il doit apprendre à gérer.
  • Un compte pour les interdits bancaires : les banques en ligne vous acceptent aussi (consulter notre comparatif sur les banques qui acceptent les interdits bancaires).
  • Maîtrise totale de son budget : pas de découvert, pas de crédit, si le compte est vide on ne peut rien faire.
  • Achat en ligne 100% sécurisés car le compte est isolé.
  • Accessibilité pour les auto-entrepreneurs et travailleurs indépendants avec des solutions spécifiques d’un compte pro.
  • Une alternative au compte joint.
  • Idéal pour la vie et la gestion du budget en collocation.
  • Parfait pour réaliser vos notes de frais.
  • Simplification des voyages (pas de surprises sur les frais : 1€ et 0% de commission)….

Nickel Chrome, la nouveauté haut de gamme

La carte premium de Nickel a été lancée en avril 2018. Facturée 30€/an en plus des 20€ de l’offre originelle. Cette Carte Mastercard est nominative. Quatre couleurs sont disponibles : black, gold, chrome ou orange. Elle est sans frais à l’étranger (les paiements sont gratuits mais chaque retrait coûte 1€). Elle propose des assurances : voyage, casse ou vol et achat en ligne.

Les coûts liés à la carte

Cette carte a quand même des coûts de fonctionnement.
A chaque retrait dans les bornes chez les buralistes : 0,5€ contre 1€ en distributeur (par retrait).
Lors de paiement par carte, hors de la zone SEPA (Union Européenne, Suisse, Lichtenstein, Islande, Norvège) : 1€ par paiement pour la carte Nickel mais gratuit pour la formule Nickel Chrome.
Pour ce qui est des retraits en liquide hors de la zone SEPA (Union Européenne, Suisse, Lichtenstein, Islande, Norvège) : 2€ par retrait pour la carte Nickel et 1€ pour la formule Nickel Chrome.
A chaque dépôt d’argent liquide, 2% de la somme vous sera enlevé. Le même pourcentage sera appliqué lors d’alimentation par carte bancaire… Consultez bien la brochure tarifaire car il y a d’autres frais.

 

L’ambition de la carte Nickel ne s’arrête pas là  :

Actuellement, Nickel est le 4ème réseau de distribution bancaire.
Le nombre de buralistes distribuant la carte est de 4500. Et ils visent 10 000 points de vente en 2020 avec une étape intermédiaire de 7000 points de vente fin 2019.
Alors que les banques traditionnelles ferment leurs agences physiques, Nickel s’étend et son potentiel est énorme. Avec un potentiel de plus de 20 000 buralistes en France, Nickel espère devenir le 1er réseau bancaire de France en 2020.
Le nombre de transaction (paiement, retraits, dépôts) est en constante augmentation avec aujourd’hui plus de 10 000 000 d’opérations par mois.
L’équipe se stabilise avec un total de 300 collaborateurs répartis entre Paris et Nantes, dont 220 conseillers.

Ici nous parlons pour le moment de la France uniquement mais les ambitions de cette structure vont certainement aller au delà de nos frontières.

 

A propos du Compte Nickel :

 

 

Obtenez des offres exclusives !
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.