Quelle banque choisir quand on est interdit bancaire ?

Modifié le - Auteur Par Stéphanie Thomas
Quelle banque choisir quand on est interdit bancaire ?
Choisir sa banque n’est pas une mince affaire. La banque parfaite n’existe pas et surtout son nom n’est pas gravé dans le marbre.
Pour choisir sa banque, il faut d’abord cerner son profil (qui on est et quels sont nos besoins).
Si vous êtes interdit bancaire, consultez le profil « interdit bancaire » , il est mis à jour en temps réel.
Vous avez été nombreux à nous poser des questions sur la marche à suivre en cas d’interdit bancaire, afin de répondre au mieux nous avons mené l’enquête.

Etre interdit bancaire ne signifie pas ne pas pouvoir ouvrir un compte ! 

Il faut savoir que la France est l’un des pays les plus bancarisés d’Europe en effet 99% de Français ont un compte bancaire. Depuis 2013, des tarifs ont été aménagés afin de réduire le faussé pour les clients les moins favorisés. Selon un rapport de la Banque de France, malgré le fait que l’étendue de l’offre s’élargisse dans le secteur bancaire, environ 500 000 personnes n’ont pas de compte bancaire en France. 
 

Que signifie vraiment être « interdit bancaire » et comment peut-on le devenir?

De plus en plus de personnes sont dans cette situation : Fichées Banque de France dans le Fichier central des Chèques (FCC) ou le Fichier des Incidents de remboursement des Crédits aux particuliers (FICP).  Cela peut arriver plus facilement qu’on ne le croit. Un chèque encaissé à un moment où le compte n’est pas approvisionné, des paiements refusés suite au vol de vos coordonnées bancaires, ou encore lorsque l’on est dans l’impossibilité de payer tous ses crédits, que ce soit consommation immobilier ou autre. 

Interdit bancaire, les chiffres importants :

On se retrouve alors dans une situation d’interdit bancaire qui dure 5 ans. Toutes les banques sont alors mises au courant de la situation par le biais d’un système centralisé de la Banque de France. Ce système se nomme : Le Fichier Central des Chèques (FCC). Il recense plus de 1,4 million d’interdits bancaires et près de 260.000 retraits de cartes bancaires pour usage abusif.
C’est à partir de ce moment là, qu’il devient difficile d’ouvrir un compte dans un établissement traditionnel. Et sa propre banque peut décider de clôturer votre ancien compte. 

Interdit bancaire : Quels impacts sur la vie de tous les jours ?

La première chose à savoir est qu’être interdit bancaire ne signifie pas être interdit de compte bancaire. Les sanctions résultant du fichage bancaire affectent essentiellement les habitudes bancaires. Elles entraînent l’interdiction :
  •  D’émettre des chèques pendant 5 ans.
  •  D’effectuer des opérations financières : retraits via une carte bancaire.
  • De posséder un chéquier.
Il faut donc rendre son ancien chéquier.
En cas de non respect de ces règles, la personne interdit bancaire encourt jusqu’à 5 ans de prison et une amende de 375 000€.

Le nouveau compte bancaire

Le nouveau compte bancaire sera un compte dit « de base ».
Avec celui-ci, les paiements seront opérés via une carte bancaire à autorisation systématique (si l’argent n’est pas disponible sur  le compte, le paiement est refusé). Ainsi le découvert est impossible. Ce compte permet aussi de payer avec des chèques de banque mais pas de chéquier traditionnel, effectuer des virements et prélèvements, retirer de l’argent et en déposer et obtenir votre RIB.
Sachez que votre banque est dans le droit de fermer votre ancien compte. C’est à ce moment là que vous allez devoir partir à la recherche d’une nouvelle banque.

En cas de refus d’ouverture de compte, que faire ? 

Le droit au compte

Qui plus est, vous pouvez faire valoir votre « droit au compte », il s’agit d’une procédure gratuite. Pour se faire voici la méthode à suivre :
Etape 1 : demander à la banque ayant refusé votre demande d’ouverture de compte de vous fournir une demande de droit au compte, ou se rendre à la Banque de France pour obtenir le formulaire.
Etape 2 : Si vous l’avez rempli sur place il vous suffira de la remettre directement au guichet ou de l’envoyer par courrier à la Banque de France.
Etape 3 : La Banque de France après une étude va alors vous rediriger vers une banque qui sera obligée de vous accepter avec des conditions spécifiques comme les services de base. La quasi-totalité des banques sont aptes à vous accepter.

Interdit bancaire et banque en ligne :

Il est également possible de choisir sa banque et de rester maître de la situation. Il est possible de choisir la qualité et le prix de son futur établissement bancaire plutôt que de se voir imposé une banque par la Banque de France.
Choisir la banque en ligne, néobanque ou banque classique que vous préférez est, selon nous la meilleure décision.
Vous avez plusieurs possibilités et pouvez choisir celle qui vous correspond le mieux. Il est possible de se tourner vers les banques en ligne mais attention tout de même certaines banques à distance acceptent les personnes en interdit bancaire mais demande un revenu minimum et un dossier très bon. 
Toutes les banques en ligne ne sont pas accessibles aux interdits bancaires.
Vous pouvez les choisir en fonction de vos besoins et s’il s’agit de faire des économies, nous vous recommandons les suivantes :
  • Boursorama Banque : élue banque la moins chère depuis 2007, mais attention les refus sont nombreux.En savoir plus sur  l’offre Boursorama.

Les établissements de paiement vous acceptent

Voici cinq exemples d’offres :

  • bunq  avec le compte courant rémunéré disponible gratuitement pour la version basique du compte.
  • Le compte Nickel et sa carte sont disponibles chez les buralistes agréés. Il suffit simplement d’être majeur et de vous munir de votre carte d’identité, pour l’acheter et ensuite recharger votre compte en faisant des versements en liquide ou depuis votre carte de paiement chez votre buraliste. Aucun risque de dette, ce compte ne permettant pas d’être à découvert, il vous apprendra à mieux gérer votre argent. Voir la page dédiée à l’analyse de l’offre carte Nickel
  • La banque mobile N26 (anciennement appelée Number 26) a une offre destinée aux fichés bancaires. Elle dispose de 4 formules tarifaires. Aucune condition de revenus ni de dépôt minimum ne vous sera demandée. La néo banque d’origine allemande est fiable. Seul hic, penser qu’en France le compte est considéré comme étant basé  à l’étranger. Il faudra donc le déclarer aux impôts. Vous en saurez plus sur la page dédiée à la banque mobile N26. 
  • La néo-banque Anytime, est une startup française 100% fintech ! Là encore pas de revenu minimum à justifier ou de dépôt minimum à effectuer à l’ouverture du compte. Vous aurez un compte courant, un RIB et une carte Visa à débit immédiat pour gérer votre budget instantanément. En quelques mots, voici une offre qui est : simple, efficace et 100% française. Pour en savoir plus, consulter la page dédiée à la carte Anytime
  • La carte Viabuy est également accessible. Mais nous ne la recommandons plus. Il est possible de l’alimenter en liquide via la Western Union. Et bien entendu il n’y a pas découvert autorisé, mais vous n’avez pas besoin de justifier de salaire ou votre solvabilité. Vous pouvez même être interdit bancaire.
 Pour en savoir plus sur les cartes prépayées, consultez notre comparatif des cartes prépayées.

Pour conclure sur notre enquête au sujet des interdits bancaires, on peut dire que c’est une situation certes handicapante mais la bonne nouvelle c’est qu’elle n’est pas bloquante.
Nous espérons avoir répondu à vos questions, si vous en avez d’autres n’hésitez pas à nous les faire parvenir.
Par Stéphanie Thomas

Directrice de publication du site.

Obtenez des offres exclusives !

« * » indique les champs nécessaires

RGPD*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.