Interdit bancaire

Selon le Fichier Central de chèques (FCC), il y aurait en France 1,4 millions d’interdits bancaires. La situation dure 5...

Les TOP établissements pour les interdits bancaires

Selon le Fichier Central de chèques (FCC), il y aurait en France 1,4 millions d’interdits bancaires.
La situation dure 5 ans et elle implique de nombreuses sanctions dont l’interdiction :
  • d’émettre des chèques pendant 5 ans,
  • d’effectuer des opérations financières : retraits via une carte bancaire,
  •  et de posséder un chéquier.
Interdit bancaire ne rime pas avec impossibilité d’avoir un compte en banque. 
Comment réouvrir un compte quand on est interdit bancaire ? 

Deux options sont possibles :

  1. Tout français dispose d’un « droit au compte » qui peut se faire valoir dans ce cas et qui est une procédure gratuite en trois étapes :
  • Demander à la banque qui a refusé l’ouverture de compte de fournir une demande de droit au compte, ou se rendre à la Banque de France pour obtenir directement le formulaire.
  • Compléter ce formulaire et l’envoyer par courrier à la Banque de France.
  • Après une étude, la Banque de France va nommer une banque qui sera obligée d’accepter la demande avec des conditions spécifiques comme les services de base. 

2. Il est également possible de choisir soit même sa banque. Certaines banques en ligne ou néobanques acceptent les interdits bancaires. Parfois il est demandé de prouver un revenu minimum parfois non. Les trois banques listées plus haut acceptent les interdits bancaires. Elles n’ont pas l’exclusivité. D’autres l’acceptent aussi.

Une question ?

Voici un bref descriptif des solutions présentées comme étant les plus adaptées aux personnes fichées « interdit bancaire » :

  • Boursorama Banque : C’est la banque en ligne n°1 et elle est ouverte à tous via le compte Welcome. Elle est sans frais de tenue de compte assortie d’une de 80€ de prime minimum à l’ouverture pour les nouveaux clients + de 50€ pour ceux qui en font leur banque principale + carte de paiement classique offerte + 110€ pour le parrainage.
  • ING : C’est la banque en ligne ouverte à tous depuis peu. Elle propose des services de qualité, un bon service client, une prime de 80€ …ING n’accepte que les personnes qui détiennent un autre compte bancaire ailleurs. Elle annonce également qu’elle étudie le dossier avant de donner son accord.
  • Compte Nickel : C’est une solution sans banque ouverte à tous qui est gérée chez les buralistes. En plus, elle permet de déposer de l’argent liquide. Ses frais sont de 20€ par an ainsi que les frais de fonctionnement.
  • Max : la néobanque 100% gratuite en France et à l’étranger avec conciergerie…

La vie n’est pas toujours rose et parfois le fait d’être interdit bancaire nous pousse dans des situations délicates financièrement. C’est pourquoi il faut vraiment limiter ses frais inutiles. Voici quelques outils simples et rapide qui peuvent aider:

  • Se faire racheter son crédit. Avec ce comparateur les mensualités peuvent être réduites de 60% et regroupées en une seule.
  • Réduire ses cotisations en assurance (soit en conservant les mêmes garanties soit en réduisant drastiquement les garanties et donc les frais).
  • Changer de banque, passer d’une banque traditionnelle à une banque en ligne. Il est possible d’économiser jusqu’à 400€ de frais bancaire.

Après avoir été sanctionné et identifié comme interdit bancaire, deux options sont possibles pour réouvrir un compte si votre ancienne banque décide de fermer votre compte.

  • Choisir une banque qui s’adresse aux personnes fichées Banque de France : FCC (Ficher Central des Chèques) ou FICP (Fichier des Incidents de remboursement des crédits aux particuliers). Cette solution est généralement satisfaisante car vous faites le choix d’un établissement acceptant les interdits bancaires dans une liste d’établissements.
  • Faire valoir le « droit au compte » qui est une procédure administrative et gratuite.

Le statut d’interdit bancaire n’est pas réservé qu’aux « parias ». Malheureusement, de plus en plus de personnes rejoignent cette situation qui affecte non seulement la facilité de régler ses achats mais aussi l’image que les institutions et le quidam ont de vous.

En effet, l’interdit bancaire arrive plus vite qu’on ne le croit. Voici trois exemples qui le prouvent :

  • Un chèque encaissé à un moment où le compte n’est pas approvisionné et que le découvert est dépassé ou non activé.
  • Des paiements refusés suite au vol de ses coordonnées bancaires,
  • L’incapacité de payer tous ses crédits, que ce soit consommation immobilier ou autre….

A la suite de ces événements, la banque demande un régularisation, si celle-ci n’est pas faite alors la sanction tombe.

Identification

Dès que la personne est identifiée comme « interdit bancaire », elle se retrouve alors inscrite au fichier central des chèques (FCC). Les informations présentes dans ce fichier sont accessible à tous les établissements bancaires et en temps réel. Le numéros de compte sont également enregistrés au fichier national des chèques irréguliers (FNCI).

Restitution des chéquiers

Il est demandé à la personne de rendre tous ses chéquiers aux établissements chez qui elle a contracté un compte courant.

Impact sur le compte bancaire

Soit la banque peut modifier le contrat et limiter l’utilisation du compte, soit elle peut décider le fermer. La fermeture du compte et la radiation du client de la banque où l’erreur a été commise n’est pas systématique.

 

En plus de Boursorama, ING (sous conditions et après analyse du dossier) et Nickel, voici la liste certainement non exhaustive des autres établissements qui acceptent les personnes fichées à la Banque de France :

  • EKO by CA, selon la politique de la caisse régionale du Crédit Agricole auquel le compte sera rattaché,
  • Bunq,
  • Max,
  • Qonto, pour les professionnels indépendants.
  • Sogexia,
  • Anytime, 
  • Curve,
  • N26,
  • Revolut.

Ces néobanques sont toutes détaillées sur cette page.