Epargne : recettes des anciens pour mieux économiser

Publié le

Pour économiser de l’argent, des méthodes de grand-mères peuvent encore trouver leur application de nos jours. Les anciens ont dû s’adapter dans un environnement hostile et ils savaient se serrer la ceinture car c’était une question de vie ou de mort. Certes, on ne peut pas prendre tous les exemples de nos ancêtres au pied de la lettre, puisque le monde a beaucoup changé et les méthodes d’épargne et d’investissement sont radicalement différentes aujourd’hui. Mais pour ce qui est de limiter les dépenses, ce sont de vrais modèles à suivre. Les habitudes de consommation des générations précédentes étaient plus durables. Regardons ce qu’ils prônent.

3 solutions pour mieux économiser

Préparer et réparer au lieu d’acheter du neuf

Les anciens préfèrent toujours des solutions de bricolage et du « fait maison » plutôt que d’acheter un article neuf.

Le latte factor

En premier lieu, il convient de rappeler la théorie du latte factor, une astuce efficace permettant à tous, même aux gens à faibles revenus, d’économiser.

David Bach, instigateur de cette théorie, enseigne au grand public comment gérer son budget. Un jour qu’il animait un cours sur les grands principes de la gestion des finances personnelles, un de ses élèves l’interrompt en lui expliquant que l’ensemble de son salaire est absorbé par des dépenses incompressibles et que, de fait, il ne peut pas épargner. En fait, l’élève dépensait avant midi 11,20 dollars en prenant son petit-déjeuner à l’extérieur, dont un « Caffe Latte » au Starbuck du coin. Ils ont estimé qu’en préparant lui-même son petit-déjeuner, son élève serait en mesure d’économiser un peu plus de 5 dollars par jour soit un peu moins de 2 000 dollars par an. Si on calcule cette économie sur une carrière entière, cela représente une somme conséquente après investissement au moment du départ à la retraite.

Faire soi-même ou le fameux : Do it Yourself

Cette théorie du latte factor correspond aux mêmes habitudes des anciens. Elle repose sur le fait d’allouer son temps à faire soi-même plutôt que de dépenser. Ainsi, même si le temps est assez limité, cuisiner à la maison serait toujours une bonne alternative au lieu de déjeuner ou dîner des fois au resto. N’oublions pas en contre-parti et pour tout prendre en considération, que le temps c’est de l’argent et que certaines choses prennent plus de temps à faire qu’à acheter. A chacun de mettre le curseur là où il le souhaite.

Avant de jeter quelque chose, il faut essayer de lui trouver de nouveaux usages pour le recycler, lui donner une seconde vie ou de le réparer. Apprendre à réparer deux ou trois choses à la maison, à coudre ou à réparer son véhicule permet de grosses économies d’argent. Pour cela, des tutos sont disponibles sur internet afin de donner une nouvelle vie aux petites affaires :

  • découper un pantalon pour faire une tenue d’été,
  • fabriquer des pots de fleurs à partir des bidons en plastique usés,
  • créer des chiffons de nettoyage ou des patins avec de vieux vêtements,
  • faire sa vidange automobile ou celle du scooter…

Apprendre à acheter

Lorsqu’on doit acheter, il est important d’établir une liste et d’exiger la qualité.

La liste des courses

Pour retenir ce dont on a vraiment besoin et éviter ainsi de remplir son panier des choses inutiles, le mieux est de dresser une liste pour les courses à effectuer. Autrefois, les supermarchés proposaient des prospectus hebdomadaires mentionnant les prix des marchandises, ce qui avait permis de calculer le montant des provisions de la semaine. Préparer cette liste permet d’éviter les achats imprévus qui peuvent plomber le budget. Ensuite, attention, il ne s’agit pas de tomber dans l’anhédonie, une vie sans plaisir. C’est de nouveau une question d’équilibre à savoir placer au bon endroit.

Internet rend les choses plus faciles. Aujourd’hui, par exemple avec le système de contrôle des dépenses efficaces qui est proposé par les Fintech. Il suffit d’utiliser par exemple l’application Vivid pour vérifier combien on dépense pour la nourriture, le transport, les loisirs… Un simple graphique montre les montants mensuels dépensés dans différentes catégories.

Il existe également la solution des cartes de paiement à autorisation systématique du solde. Ce moyen de paiement permet de se limiter à un budget fixé par l’argent qui est disponible sur votre compte. Le découvert n’est pas possible et si l’argent n’est pas disponible sur son compte courant, le paiement est simplement refusé.

La qualité plutôt que la quantité

Généralement, les produits à bas prix se détériorent rapidement. Vous voyez de quoi nous parlons?  Tous ces produits chinois à prix très très bas, ou même parfois malheureusement certaines grandes enseignes qui ont décidé de ne plus jouer le jeu de la qualité.

« C’est plus ce que c’était » disent les anciens!  Les vêtements se déforment si vite, les chaussures s’abiment, les smartphones perdent en efficacité … C’est une ère de surconsommationtout est devenu jetable. Et bien non ! Refusons cette idée et transformons notre mode de consommer : plus local, plus qualitatif. Certes parfois le prix s’en ressentira mais vous achèterez moins et pour le reste pensez aux sites de vente entre particuliers pour revendre ce que vous n’utilisez plus. Cela fera certainement un ou une heureux (se), votre logement sera vidé de l’inutile et votre porte-monnaie plus rempli. Tout ceci, pour vous expliquer que dans la vie, si quelque chose ne vous convient pas, vous n’êtes pas obligé de le subir. Nous avons tous la capacité à reprendre notre pouvoir en main et à façonner notre vie.

Si on achète des produits non périssables, il faut bien tenir compte du rapport qualité/prix et préférer toujours les produits de meilleure qualité même avec moins de quantité. Cela permet d’économiser à long terme. Si on achète, par exemple, des chaussures plus robustes, celles-ci peuvent être portées pendant des années, tandis que les chaussures bon marché s’usent rapidement et doivent être remplacées. Il faut quand même faire attention puisque dépenser beaucoup d’argent ne signifie pas forcément avoir la meilleure qualité. On peut trouver parfois des choses de marque à des prix très abordables.

Notre avis sur la question : la technique des anciens pour économiser

Les anciens avaient des principes qui nous semblent intemporels et que nous devons faire perdurer. Même si beaucoup de choses ont changé, ces principes restent vrais et nous avons aujourd’hui des outils qui peuvent nous aider à les mettre en application encore plus facilement.

Par Stéphanie Thomas

Directrice de publication du site.

Les autres établissements de notre comparatif