Mise en garde : Arnaque en Bourse

Investir en Bourse est très risqué, cela demande de prendre un maximum de précautions. Voici nos conseils et recommandations.

Suite à la crise économique actuelle, de nombreux profils sont aujourd’hui attirés par les investissements en Bourse. Les opportunités y sont nombreuses. Toutefois, les arnaques sont fréquentes. Avant de se lancer dans de tels placements, des investigations et des choix prudents s’imposent.

Un nombre important de Français arnaqués

De nombreux sites de formation au métier de trader pullulent aujourd’hui sur le net. Certains d’entre eux exercent leurs activités en toute légalité, tandis que d’autres sont traqués par l’AMF ou Autorité des Marchés Financiers pour cause d’escroqueries.

Des arnaques à destination des plus vulnérables

Avec la crise, des arnaques financières en tout genre ont vu le jour. Cela n’est pas nouveau mais la crise engendrée par le Covid a inciter les arnaques à se developper.

Rappelons, l’histoire de la fameuse la société dénommée Melius spécialisée dans les marchés financiers a fait couler beaucoup d’encre. Les cibles ont été en majorité des jeunes. Du jour au lendemain, les apprentis investisseurs obnubilés par les promesses de gains faciles ont vu leurs économies et leurs investissements partir rapidement en fumée.

Si les jeunes en sont les plus attirés, d’autres profils, en quête de placements plus rentables, sont également alléchés par les promesses de profits « simple et rapide » que peuvent apporter les marchés en Bourse, selon certains arguments. D’ailleurs, les retraités ayant de l’épargne font également partie des cibles des arnaques financières.

Gagner de l’argent simplement et rapidement est rare. Donc lorsque que ces deux arguments sont mis en avant, cela doit éveiller le voyant « rouge » des épargnants en quête de profits.

La plupart des investisseurs perdent leur argent

En fait, la plupart de ces sites incitent leurs cibles à entrer dans l’univers du Forex et du trading en ligne. Des formations de quelques jours leur sont offertes pour leur permettre d’investir et de gagner rapidement. Les particuliers non-initiés se retrouvent très vite à tout perdre. Nous ne disons pas que le forex et le trading sont des arnaques. Car ce n’est pas le cas, nous disons simplement qu’il ne faut pas se lancer en aveugle et même après une petite formation. 

Chaque année, des milliers de Français se sentent victimes et fonts plusieurs millions d’euros d’investissement de perte. Ils ont pourtant pris leur responsabilité et sont victimes d’eux-mêmes et de leur défaillance.  D’ailleurs, selon l’AMF, la plupart de ceux qui ont misé sur le Forex et les options binaires ont non seulement perdu la totalité de leurs fonds mais bien plus encore. Ce secteur est très risqué et pour arriver à rester positif il faut avoir un très bon niveau de connaissance.

eToro propose pour ses clients français la protection contre le solde négatif ce qui permet de limiter les pertes.

Placer une partie de son patrimoine financier en Bourse, demande de nombreux atouts :

  • Une méthode ou stratégie définie en amont,
  • Un mental d’acier pour ne pas agir telle une girouette dès qu’une information tombe pour continuer à appliquer sa méthode,
  • Des outils d’analyse hypers pertinents et que le trader sait utiliser,
  • Un budget suffisant,
  • Des stops et solutions pour limiter les pertes et progresser dans les gains…

Comment faire pour détecter les arnaques ?

Des procédés industrialisés

Si les particuliers sont encore plus exposés à de nombreux types d’arnaques en cette période de crise, l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution ou ACPR et l’AMF ont déjà remarqué l’aggravation des arnaques financières depuis quelques années. Elles ont d’ailleurs noté que les procédés utilisés par les escrocs ont été industrialisés.

Pour hameçonner les victimes :

  •  des sites internet sont clonés,
  • des démarchages téléphoniques sont effectués ou
  • encore des emails sont envoyés.
  • Aujourd’hui, les escrocs utilisent également des publicités ciblées pour démarcher les investisseurs.

Si l’année dernière, les deux entités ont enregistré 500 nouveaux sites frauduleux, 200 sites additionnels ont été recensés depuis le début de cette année.

Dans ce paragraphe, il est facile de comprendre, que les sites officiels ne sont pas des arnaques. On parle ici de personnes, des hackers, qui clonent des sites et font des propositions d’investissement alors que l’argent sera détourné pour autre chose.

 

Les conseils des gendarmes de la finance

Les autorités compétentes proposent les conseils suivants :

  • avant d’investir, des investigations doivent être faites sur la société financière et sur son offre,
  • il est important de prendre le temps pour réfléchir et ne pas céder aux pressions,
  • pour avoir un rendement élevé il faut également un risque élevé. Les investisseurs doivent ainsi se méfier des promesses de gains faramineux sans contreparties,
  • les coordonnées personnelles telles que le RIB, les pièces d’identité, l’adresse e-mail ou encore le numéro de téléphone ne doivent pas être communiquées à des sites dont la fiabilité n’a pas été prouvé. Il est préférable d’utiliser des cartes virtuelles ou prépayées pour ne pas mettre son compte principal en péril.
  • les investisseurs doivent faire attention aux publicités sur la toile et notamment sur les réseaux sociaux,
  • ils doivent également se méfier des demandes de transferts d’argent à l’étranger notamment ceux qui doivent être effectués vers des pays n’ayant aucun lien avec la société financière ou vers des pays qui ne sont pas en coopération avec les autorités françaises.

En investissant sur les marchés financiers, les épargnants doivent prendre leur responsabilité et donc agir en toute connaissance de cause. Pour se faire il faut donc bien connaitre le secteur, le site …

Passer par une étape de « paper trading » peut être une solution. Le « paper trading » est le fait de simuler des achats et ventes d’actions ou produits financiers. Ainsi, le trader en herbe voit ce qu’il aurait pu gagner ou perdre sans rien risquer. Une fois que la technique semble stable, il pourra passer en mode réel.

Comme il y a un risque de perte en capital, il est nécéssaire de prendre toutes les précautions avant d’investir en Bourse.

Liste des établissements

Bforbank Logo
BforBank

Fondée en 2009 par le Crédit Agricole, sans être élitiste, BforBank a une stratégie qualitative auprès de ses clients.