E-wallet ou portefeuille électronique : le guide

Les établissements compatibles avec un ewallet

Hello bank!

Hello bank! arrive à satisfaire aussi bien les jeunes, que les CSP+. Elle s'appuie sur le réseau d'agences physiques de la BNP Paribas.

En savoir plus Ouvrir un compte

Le e-wallet se définit comme étant un portefeuille électronique. Il porte aussi le nom de porte-monnaie virtuel et s’occupe du stockage virtuel comme le fait un compte bancaire classique. Comment fonctionne cette innovation et quelles sont alors ses utilités ?

 

À quoi sert le e-wallet ?

Le portefeuille électronique dispose de plusieurs utilités.

E-wallet pour les transactions du client

Le e-wallet est un logiciel client qui permet aux utilisateurs d’avoir une bonne gestion des flux monétaires. Cela porte sur les entrées et les sorties d’argent. À cela s’ajoutent les opérations portant sur les remboursements et les transferts.

 

Les autres utilisations du e-wallet

C’est aussi une solution non-plafonnée et sécurisée qui s’adapte à n’importe quel support connecté dont le téléphone portable ou encore la tablette. Le e-wallet permet d’échanger instantanément de la monnaie. Par ailleurs, cette solution de paiement offre la possibilité de faire des achats en ligne.

Comment utiliser le e-wallet ?

Quelles sont alors les méthodes d’utilisation du e-wallet ?

Une démarche simplifiée

La première chose à faire est de créer un compte auprès d’un organisme tiers. Cela peut être un prestataire, une banque… Il faut donc avoir un identifiant et un mot de passe. Au moment de l’inscription, il convient d’enregistrer les informations personnelles en plus des données de paiement auprès de l’organisme en question. Les données seront dès lors stockées. Ensuite, en procédant à un achat sur un site commerçant qui valide ce mode de paiement, le client ne sera plus contraint de saisir ses données bancaires. Le mot de passe et l’identifiant associés au code secret seront suffisants pour effectuer toutes les transactions. Ce qui permettra aussi de valider les achats.

Des transactions sécurisées sur le portefeuille électronique

Il est à noter que les données bancaires restent secrètes et qu’elles ne sont pas divulguées sur le site d’achat. Ce qui a pour but une limitation des risques de fraudes.

Qui propose le e-wallet ?

Plusieurs plateformes proposent de portefeuilles mobiles acceptés par certaines banques.

Les plateformes les plus connues

Ce qui souhaite détenir un e-wallet peut opter pour :

  • iCard : ce service met à disposition des solutions de cartes éphémères pour les achats à paiement unique et pour le règlement d’un abonnement en ligne.
  • Paypal : c’est le portefeuille numérique le plus utilisé. Au moment d’une commande avec Paypal, le client dispose d’un numéro de transaction en guise de preuve de l’achat qu’il a effectué en ligne. Par ailleurs, Paypal propose un service pour prendre en compte les réclamations.
  • Paylib : cette solution est proposée par BNP Paribas. Le prélèvement se fait via les données de la carte bancaire. C’est une alternative sécurisée avec un mécanisme d’alerte qui se déclenche en cas de risque au moment de la transaction.
  • Apple Pay : ce moyen de paiement mobile fonctionne avec les dispositifs Apple. Il permet d’acheter de manière sécurisée au magasin validant le paiement sans contact et sur les sites en ligne compatibles avec ce service.

 

Les banques compatibles avec les portefeuilles numériques

 

De nombreuses banques sont compatibles avec le e-wallet. Tel est le cas du Crédit Agricole et du Crédit Mutuel supportant presque le tiers des banques françaises à ce jour. Parmi les banques qui acceptent le portefeuille électronique figure Bunq, Boursorama Banque,  Fortuneo, Hello bank!, Ma French Bank, N26, Monese, Orange Bank ou encore Revolut.

 

Liste des établissements