Prélèvement inconnu que faire ?

Marche à suivre si on se rend compte d'un prélèvement inconnu sur son compte courant. Conseils et astuces pour retrouver l'origine du prélèvement et démarches auprès de la banque pour se faire rembourser.

Qui n’a jamais eu le doute envers un prélèvement en vérifiant le relevé de son compte en banque, ou qui ne connait personne s’étant fait voler des sommes d’argent sur son compte…

D’autant plus que le nombre de fraudes n’a eu de cesse d’augmenter depuis 2014 lors de la mise en place de la norme SEPA (Single Euro Paiement Area). Cela a induit une modification des autorisations de prélèvement dans le but d’harmoniser les procédures de paiements à l’échelle européenne. Malheureusement en contrepartie la banque ne vérifie plus systématiquement si le client a autorisé ledit prélèvement, ce qui a laissé une porte ouverte aux fraudeurs.

Comment faire en cas de prélèvement inconnu ?

Rares sont les personnes qui laissent passer, quand ils s’en rendent comptent un prélèvement qui ne leur évoque rien. Habituellement, avec l’intitulé indiqué sur le relevé bancaire il est simple de rattacher un prélèvement à un achat ou un abonnement. Mais parfois, le doute s’installe. Et quand on est à la chasse des dépenses inutiles et qu’on limite celles-ci au stricte nécéssaire, un prélèvement inconnu n’est pas tolérable.

Qu’est-ce qu’un prélèvement inconnu ?

Prélèvement inconnu : le nom affiché sur le prélèvement n’est pas parlant et le montant n’évoque aucun souvenir, on a gardé aucun ticket de caisse… Comment savoir si c’est un montant dû ou une arnaque ? Comment savoir avant qu’il ne soit trop tard ?

Consulter la description du libellé

Des fois les noms dans les libellés ne correspondent pas forcément au nom de l’enseigne que l’on connait, il peut s’agir de la raison sociale, ou de la maison mère dans le cas de filiales, ou d’un raccourci.

Pour en avoir le cœur net plusieurs solutions existent :

  • Consulter les informations dans le libellé. Sa présence sur le relevé des dépenses est obligatoire, pour le voir il suffit de se connecter sur l’application ou sur le site de sa banque. Ce qu’on ne sait pas forcément c’est qu’ils possèdent de courtes description (qu’on ne pourra pas voir sur la version papier), pour y avoir accès, en fonction des banques il faut soit cliquer sur un « i » comme information, une loupe, ou encore tout simplement en cliquant sur le prélèvement.
  • Si le nom dans le détail n’est pas parlant, il est encore possible de chercher ce nom sur son moteur de recherche (Google, Safari, Firefox…) un peu comme pour chercher un numéro de téléphone dans un annuaire inversé. Il est possible de trouver le nom et l’adresse de la société qui est rattaché au nom sur le prélèvement, et donc par la même occasion voir si on la connait. Si les recherches ne mènent à rien il est possible de demander de l’aide sur des forums spécialisés, ce type de communauté est très active.

 

Si les recherches sont infructueuses

Pas de panique en dernier recours, si on ne trouve aucune réponse, on peut demander à la banque plus d’informations sur le prélèvement, ça sera moins rapide que par soit même mais les informations seront trouvées obligatoirement par la banque, qui les a grâce au prélèvement.

Certains établissements risques de facturer cette action. Se renseigner sur le coût pour vérifier si le montant retiré en vaut la peine.

Que faire en cas de fraude ?

Contacter la banque

La première chose à faire est de contacter la banque pour qu’elle annule ce prélèvement. A noter qu’un prélèvement par CB peut être annulé en cas de vol ou de perte, pas pour éviter de payer certaines sommes.

Créer une liste

Solution peu connue car peu demandée et ou présentée, il est possible de créer des listes, une noire une blanche. La noire pour exclure les prestataires à caractères frauduleux. Petit bémol, c’est comme les numéros de téléphone publicitaires que l’on bloque, on ne bloque que les connus, on ne ferme pas la porte aux autres. Et les pirates sont comme les commerciaux qui appellent depuis l’étranger, ils ont toujours un nouveau numéro disponible pour réaliser leurs manigances.

La liste blanche, elle, concerne ceux dont les prélèvements sont autorisés. L’inconvénient c’est qu’à chaque nouveau prélèvement il faut mettre la liste à jour pour éviter que ces prélèvements-là ne soient refusés.

Attention ce type d’opération bien que pratique, n’est pas gratuit dans toutes les banques. Et ce n’est pas une information qui est mise en avant dans les brochures. Dans le cas des banques où elle est payante, son coût peut aller de 12 à 17€ par prélèvement.

Avant d’envisager cette méthode, il faut bien se renseigner en détail auprès de sa banque.

Contester le prélèvement

Si on ne remarque ce prélèvement à caractère frauduleux qu’après un mois ou plus, pas de problème, on peut le contester dans les 13 mois suivant son débit. En effet on ne s’en rend pas toujours compte de suite, des fois c’est la récurrence du prélèvement d’une petite somme qui va nous alerter.

La banque a obligation de remboursement (même si aucune assurance n’a été souscrite pour ce genre de situation) et ce immédiatement dans le cadre d’un prélèvement frauduleux, cependant il est important de surveiller la chose car le caractère immédiat n’est pas toujours respecté.

 

Dans le cas où ce prélèvement aurait eu pour incidence de causer un découvert, la banque doit également rembourser les agios prélevés causés par ce dernier.

Pour éviter ce type de désagrément il est important de bien prendre l’habitude de vérifier régulièrement ses comptes, de garder ses tickets de caisse et de noter ses dépenses sur le talon du chéquier. En cas de fraude elle apparaitra comme évidente et le problème pourra être réglé rapidement.

Petit rappel sur la norme SEPA:

La mise en place de la normalisation des prélèvements SEPA a pour but de faciliter les paiements entre établissements situés en Zone Euro. Ainsi, les établissements bancaires des 34 pays vont européens vont pouvoir opérer plus facilement les paiements et virements entre eux.

Liste des établissements

Nickel Logo
Compte Nickel

Le compte Nickel rencontre un véritable succès. Son offre "NoBank" s'achète chez le buraliste et se recharge en argent liquide.