Prise de décision difficile ? comment trancher

Publié le
Prendre une décision peut se révéler être un calvaire pour certains: choisir une banque, changer de carrière, ... certaines personnes ont beaucoup de mal à passer à l'action. Voici des pistes.

Outils pour vous aider à faire les bons choix

Où investir son épargne ? (Livret A, assurance vie)

Dans la vie de tous les jours, quiconque peut être confronté à la difficulté de prendre une décision. Que faire ou encore que choisir face à telle ou telle situation ? Pour trancher et ne pas regretter après, il est bon de recourir à certaines méthodes. Ici l’idée recherché est de faire des économies sur ses frais fixes : banque, assurance, crédit …

Connaître les freins

Les freins, qu’ils soient intérieurs ou extérieurs, sont les éléments qui rendent difficiles la prise de décision.

Les freins intérieurs

Les peurs sont une sensation habituelle au moment de faire un choix. Ces craintes viennent, le plus souvent, de soi-même, généralement par manque de confiance :

  • Peur de se méprendre : En effet, tout le monde risque de se tromper dans la prise de décision. Si une erreur se produit, les conséquences du choix sont capables d’impacter tout le projet. C’est pour cela que trancher devient très délicat. Cependant, il faut prendre du recul. Rester dans l’hésitation et le doute fige la prise de décision. Choisir c’est renoncer et il faut apprendre à assumer les conséquences de ses actes. Accepter les conséquences signifie que même si au final le choix fait n’était pas le meilleur, il permet d’apprendre, d’avoir l’expérience. Et très souvent, un choix n’est pas gravé dans le marbre. Il est possible de continuer son chemin et de prendre une nouvelle orientation. En revanche s’entêter dans un choix qui s’avère mauvais n’apporte qu’une perte de temps.

 

  • Peur du risque : Certaines personnes ont une aversion au risque. Ce qui revient à la peur de se méprendre. Une décision importante n’est jamais à l’abri du risque si elle est prise sans une analyse sérieuse de la situation. En effet, en cas d’échec, il est possible que celui qui a fait le choix puisse regretter, une situation embarrassante que bon nombre de gens craignent. Comme expliqué plus haut, il faut voir le projet dans sa globalité avec des éléments d’analyse sérieux, puis faire confiance à sa voie intérieure et se lancer. Le passage à l’action est la seule chose à faire. La recherche de la perfection n’est que peine perdue.

Les freins extérieurs

En plus des freins intérieurs qui ne facilitent pas la prise de décision, il y a également des facteurs externes qui peuvent la rendre difficile :

  • La contradiction : Ce frein se rencontre, le plus souvent, au sein d’une organisation ou dans le milieu professionnel. Il se produit lorsque ceux à qui le décideur a présenté ses choix s’entêtent à ne pas les appliquer ou n’y adhèrent pas. De plus, il s’agit d’une tendance de l’être humain, ce qui constitue une réelle crainte dans la prise de décision.

 

  • La peur de l’imposteur : Prendre une décision et la partager avec ses proches ou ses collaborateurs n’exclut pas non plus le risque d’imposture. Parmi les personnes à qui le décideur a fait part de son choix, il y a celles qui pourront mentir, usurper une qualité, voire abuser de la confiance qui leur est accordée. C’est pourquoi cette situation est susceptible de constituer un frein important et d’impacter la prise de décision. Attention à l’effet miroir, souvent celui qui a peur de se faire avoir ou du moins l’exprime est souvent l’imposteur.  Sauf si des faits concrets prouvent que l’autre l’est et que la confiance est rompue. La confiance ne peut être accordée avec tout le monde.

Les stratégies à adopter

Face aux différents freins et peurs qui rendent difficile la prise de décision, il y a de nombreuses stratégies pour lesquelles il est possible d’opter avant de faire un choix.

L’analyse

Avant de prendre une décision et écarter les craintes que cela occasionne, il est bon de bien analyser la situation.

Pour bien trancher, il est nécessaire de :

  • Faire une approche rationnelle : Il s’agit de lister les pour et les contre afin de les démêler. C’est une technique qui permet de trancher comme il se doit en étant conscient de toutes les conséquences du choix.
  • Chercher des informations : Pour être sûr de bien trancher, celui qui va prendre une décision devra s’informer. Il faut cependant être raisonnable, car trop d’informations impliquent une multitude de choix. Cela rendra encore plus difficile la prise de décision. Ainsi, mieux vaut se concentrer sur les données vraiment essentielles correspondant au thème sur lequel on a du mal à choisir.

Sur ComparateurBanque.com, nous essayons de vous donner un maximum d’informations essentielles en fonction de vos besoins, profils et attentes. Ces informations doivent vous servir à prendre la bonne décision.

La participation

Celui qui va trancher, notamment dans le milieu professionnel, devra également faire participer ses collaborateurs à sa prise de décision. En effet, cela facilite l’accomplissement du projet. Pour ce faire, il y a quelques règles à respecter :

  • Donner une proposition claire :

En effet, les idées que propose le décideur doivent être bien expliquées afin que tout le monde les comprennent.

  • Écouter les avis des collaborateurs :

Avant de prendre des décisions, le dirigeant devra également être attentif aux objections des interlocuteurs. De cette manière, l’opposition sera, elle aussi, épuisée. Une fois que tout le monde est mis d’accord concernant la proposition, le décideur sera libre de demander à ce qu’elle soit approuvée.

L’intuition

Cette partie là est plus sensible et profonde. Car dans le fond peu de personne s’écoutent vraiment et se connaissent vraiment. Qui sommes-nous derrière nos masques que nous revêtons tous les jours : en famille, à l’entreprise, avec les amis … Nos masques sont parfois tellement prégnants qu’ils nous empêchent de voir la réalité. Certains pensent s’écouter alors qu’ils écoutent le message qui tourne en boucle depuis leur enfance, ce que leur parents attendaient d’eux, ce que la société attend d’eux.

Arriver à être au clair envers soi-même requiert un gros travail sur soi. Et quel bonheur et soulagement quand on arrive à s’écouter et savoir vraiment et tout simplement au fond de nous ce qui est bon pour nous et ce que nous voulons. Ecouter son intuition se travaille … Quand on l’écoute on ne se trompe jamais.

 

Bref, prendre une décision n’est pas toujours facile, mais en adoptant ces quelques stratégies simples, on devrait arriver à trancher plus efficacement.

Liste des établissements