Comment comparer les banques ?

Publié le - Auteur Par Olivier Balbastre
Comment comparer les banques ?

Comment comparer les banques ? Vaste question tant l’offre est multiple et les critères de sélection personnalisés ! D’où l’intérêt de s’appuyer sur des outils en ligne et gratuits qui permettent de paramétrer ses recherches, afin de réaliser un comparatif de banques pertinent selon les besoins de chacun.

Ouvrir un compte en banque : une offre pléthorique

Si les banques traditionnelles conservent la main mise, elles subissent une concurrence de plus en plus féroce dans la conquête client.

3,5 millions de comptes actifs dans les néobanques

Parue en ce début d’année, une étude KPMG chiffre à 3,5 millions le nombre de comptes actifs dans les néobanques, en France, en 2019. Centrées sur l’application mobile et l’expérience utilisateur, les néobanques aspirent à devenir de vraies banques. Comment ? En décrochant l’agrément bancaire pour pouvoir distribuer notamment des crédits. C’est le cas de Revolut, de N26 et bientôt de Qonto. Ainsi, le nombre de leurs comptes actifs a été multiplié par 2,5 en l’espace de deux ans.

Ces nouveaux venus en 2019

Le cabinet KPMG recense une trentaine d’acteurs sur le marché hexagonal, dont sept sont arrivés l’an dernier (Monese, Xaalys, Holvi, Ma French Bank, Kard, PayKrom, Pixpay). Et déjà six veulent s’implanter en 2020 (Prismea, Linxo, Onlyne, Margo Bank, Starling Bank, Moneway). Paradoxalement, le secteur des néobanques est dominé en France par trois acteurs principaux :

  • Le compte sans banque Nickel,
  • L’allemande N26,
  •  et l’anglaise Revolut.

Mis à part Nickel, qui n’est présent qu’en France pour le moment, Revolut et N26 sont internationaux. Revolut est aujourd’hui présent dans 36 pays avec 8 millions d’utilisateurs et N26 dans 24 pays avec 3,5 millions de clients. A côté si l’on reste sur les chiffres worldwide, se trouvent : Monese présent dans 30 pays avec 1 million de clients et TransfwerWise sur 24 pays avec 6 millions d’utilisateurs.

La multibancarisation a du bon pour faire des économies et bénéficier des services innovants !

Le top 3 des raisons qui incitent les clients à opter pour une néobanque est le suivant :

  • l’attractivité des prix (50%) ;
  • la prime de bienvenue et de parrainage (34%) ;
  • l’ouverture immédiate du compte (30%).

La multibancarisation n’est pas si élevée

Les adeptes des néobanques sont souvent taxés d’opportunisme. L’étude KPMG tort le cou à cette idée puisque 74% ne sont client que d’une seule néobanque (16% de deux et 10% de trois ou plus). Toutefois, la multibancarisation a d’indéniables avantages. Le client profite de l’accès à des services innovants et exclusifs à des tarifs très attractifs. Sans compter les offres de bienvenue, les primes de parrainage, la gratuité des frais bancaires à l’étranger et autres livrets d’épargne à taux boosté !

Les banques en ligne : la voie intermédiaire

A l’inverse les banques classiques sont onéreuses même si, en contrepartie, elles font bénéficier leur clientèle de toute la force d’un groupe bancaire. Entre les banques 100% mobiles à l’offre restreinte et les banques traditionnelles couteuses, une voie intermédiaire se dessine avec les banques en ligne. Elles misent sur une politique tarifaire particulièrement agressive et concurrentielle, tout en maintenant le conseil humain comme un élément cadre de leur modèle de développement.

Les banques en ligne proposent un panel de services complets : compte courant, épargne, assurances sur les moyens de paiement et parfois au delà, crédit conso et parfois crédit immobilier, leurs taux et conditions sont attractifs, possibilité d’agir en Bourse … Elles ne sont pas très nombreuses à se positionner de la sorte. Très souvent l’offre d’une banque en ligne est :

  • Sans frais de tenue de compte,
  • Assortie d’une carte de paiement internationale gratuite et souvent sans frais à l’étranger,
  • Motivée par une prime de bienvenue qui évolue au fil de semaines et démarre souvent à partir de 80€, cette prime est soumise à conditions.

Cependant, l’arrivée des néobanques et le glissement des offres des banques classiques vers des offres plus attractives ( Kapsul de la Société Générale, Eko by CA …) ne facilite pas leur objectif d’atteindre l’équilibre. De plus en plus de banque à distance mutent vers une offre freemium* et c’est le cas de Hello bank! par exemple récement.

Comparateur de banque personnalisé : quels sont mes besoins ?

Les 4 critères de choix :

Résultat des courses : comment fait-on pour s’y retrouver dans cette jungle de l’offre bancaire ? Autrement dit : comment comparer les banques ? Voici les principaux paramètres à combiner :

  • Le prix: c’est le nerf de la guerre et, à ce jeu, les banques en ligne gagnent (exemple avec le compte courant rémunéré de Bunq ou le Livret Epargne Orange d’ING), sauf à choisir une banque traditionnelle sans solliciter de carte bancaire ; En terme de prix, il est également impossible de ne pas citer Boursorama ou Fortuneo qui sont les deux banques le moins chères depuis des années.
  • Le conseil: l’humain est toujours plébiscité pour le conseil bancaire, d’où l’intérêt de réfléchir à l’utilité d’avoir une agence bancaire de proximité (comme avec LCL et son offre Essentiel) ou de se renseigner sur la qualité du service client (Monabanq élue Service Client 2020 dans sa catégorie) ;
  • L’offre: le choix n’est pas guidé de la même façon si on veut ouvrir un compte secondaire, pour profiter gratuitement d’une prime de bienvenue (Welcome Boursorama, Hello One d’Hello bank!) et des frais bancaires à l’étranger (Ultim de Boursorama, Fosfo de Fortuneo), ou un compte principal pour ensuite accéder à d’autres produits type prêt immobilier ;
  • Les services: des solutions de paiement mobile proposées par Lydia, Max, Crédit Agricole ou BPCE, au dispositif de cashback, fourni par N26, Revolut ou la carte Gold Casino, l’éventail est très large !

Les 2 types d’outils disponibles

Autant de questions auxquelles doit répondre un comparateur de banque pour personnaliser sa réponse. D’où les outils que nous mettons à votre disposition gratuitement pour comparer les banques :

Par profils : Ces études sont personnalisées et répondent à des besoins spécifiques. Aujourd’hui, il y a plus de 35 profils disponibles avec des conseils pour chacun d’entre eux et leur nombre va encore augmenter.
On y trouve par exemple :

  • Le profil de base, le sénior, l’étudiant, le chef d’entreprise, le travailleur indépendant, le fonctionnaire, la personne qui cherche une banque pas cher mais où il est possible d’avoir un rendez-vous en agence, l’investisseur, le résident DOM-TOM, l’expatrié, le chasseur de prime, le professionnel de la santé, le bachelier, le chauffeur VTC, …

Mais aussi des profils qui répondent aux questions suivantes :

  • Dans quelle banque faire un dépôt d’argent liquide à moindre frais ?,
  • où ouvrir un compte joint,
  • quelle banque quand on est radin ou économe,
  • comment limiter ses dépenses quand on est joueur de poker capable de faire un all in tous les soirs ou l’acheteuse compulsive,
  • comment ouvrir un compte dans une banque française pour un non-résident française,
  • quelle banque pour celui qui souhaite constituer facilement une cagnotte,
  • quelle est la banque idéale pour faire un crédit immobilier,
  • quelle solution pour faire un achat en toute discrétion,
  • où avoir un service de conciergerie à moindre coût,
  • quelle banque quand on est interdit bancaire,
  • où ouvrir un compte en banque quand on est une association loi 1901,
  • quelle solution de paiement utiliser quand on voyage beaucoup pour limiter les frais et commissions bancaires,
  • quelle neobanque choisir pour acheter et vendre des cryptomonnaies,
  • où trouver la meilleure solution de cashback,
  • où ouvrir un compte pour sa SCI ?,
  • quelle banque est idéale pour ceux qui veulent se lancer dans le trading et la Bourse,
  • quelles solutions utiliser pour sécuriser ses achats en ligne, …

 

Par classement : Les classements sont des études comparatives entre les établissements bancaires. Pour le moment, il y en a 17. Le classement des packages de banques (qui compare les établissement selon leur offre : prix, qualité de service, prime), le classement des banques qui a une vision plus large (offre, nombre de client, maison mère, historique…), le classement des banques professionnelles, le classement des néobanques, le classement des frais de retrait en distributeur en France et à l’étranger, le classement des primes de parrainage, le classement des cartes prépayées, le classement des assurances vie, le classement des livrets d’épargne, le classement de la clarté et simplicité des brochures tarifaires, le classement des solutions pour la Bourse et le trading, le classement des banques et groupes bancaires par nombre de clients, le comparatif des spécificités des banques en ligne, le comparatif des propositions de cartes de paiement, …

 

Une offre freemium : Freemium est la contraction de deux termes anglais qui sont « free » et « premium » . Cela veut dire qu’un établissement bancaire à distance va par exemple proposer un service gratuit sur un produit de base avec la possibilité de passer sur un service de qualité supérieure mais en payant un minimum.

Obtenez des offres exclusives !
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Laisser un commentaire