Déplacement à l’étranger : 6 éléments à anticiper

Publié le

Hors de France, les banques n’ont pas forcément les mêmes accords interbancaires. De ce fait, il peut arriver que des frais soient prélevés pour les paiements ou retraits effectués. Mis à part consulter la brochure tarifaire, faut-il prévenir sa banque au préalable ?

Les 3 TOP banques à l'étranger

Que ce soit dans le cadre de vacances ou pour un déplacement de nature professionnelle, lorsque l’on part hors de France, il peut s’avérer impératif de prévenir la banque. D’autres précautions supplémentaires sont également nécessaires.

Quelles est la marche à suivre ?

En dehors de la zone euro, les transactions par carte risquent d’être bloquées, et ce, pour plusieurs raisons. Pour éviter les ennuis, il est indispensable de se préparer.

Vérifier les frais de transaction

Les frais des opérations réalisées par carte en zone euro sont souvent différents de ceux des transactions ayant eu lieu dans d’autres pays. Pour éviter qu’ils ne gonflent la facture, il est essentiel de les maîtriser.

Les commissions sont différentes d’une banque à l’autre.

D’une manière générale :

  • les frais de retraits sont plus élevés que ceux des paiements,
  • les retraits font souvent l’objet d’une commission fixe et d’une autre proportionnelle au montant retiré,
  • les banques prélèvent une commission proportionnelle au montant du paiement,
  • elles appliquent souvent un taux de change majoré.
  • attention aussi en cas de sortie de l’espace de l’Union Européenne car très souvent les établissements gratuits à l’étranger le sont sur le sol de l’UE. Mais en dehors de paiements en euro, il y a des frais.

Les voyageurs qui sont multibancarisés ont toutefois la possibilité de comparer les tarifs de leurs banques.  Et ceux qui ne le sont pas encore et à qui il reste un peu de temps avant leur séjour peuvent anticiper en ouvrant un compte rapidement dans une banque en ligne ou néobanque.

A titre informatif, de nombreux établissements sont maintenant sans frais à l’étranger, c’est le cas de : Boursorama Banque, Fortuneo, ING, … mais aussi d’autres néobanques françaises comme Aumax pour moi par exemple.

Prévenir son banquier si nécessaire

Avec les frais d’hôtel, de transports ou de restaurants, les limites de la carte bancaire peuvent rapidement être atteintes. Il s’avère donc prudent de vérifier les plafonds des paiements ainsi que des retraits et de les modifier si nécessaire.

D’une manière générale, il est préférable de prévenir sa banque surtout s’il s’agit d’une banque classique. D’ailleurs, certaines d’entre elles vont facturer ce service. A l’inverse, chez les banques en ligne et les néobanques, la modification peut généralement être effectuée en ligne depuis l’espace client ou via leur application.

Quelles sont les précautions à prendre ?

Il existe aujourd’hui d’autres options intéressantes pour éviter les frais élevés en dehors de la zone euro. De plus, avant de partir, quelques précautions sont également de mise pour éviter bien des désagréments une fois sur place.

Les commissions peuvent être différentes d’une banque à l’autre. D’une manière générale :

  • les frais de retraits sont plus élevés que ceux des paiements,
  • les retraits font souvent l’objet d’une commission fixe et d’une autre proportionnelle au montant retiré,
  • les banques prélèvent une commission proportionnelle pour les paiements,
  • elles appliquent souvent un taux de change majoré.

Les voyageurs qui sont multibancarisés ont toutefois la possibilité de comparer les tarifs de leurs banques.

Prévenir son banquier si nécessaire

Avec les frais d’hôtel, de transports ou de restaurants, les limites de la carte bancaire peuvent rapidement être atteintes. Il s’avère donc prudent de vérifier les plafonds des paiements ainsi que des retraits et de les modifier si nécessaire.

D’une manière générale, il est préférable de prévenir sa banque surtout s’il s’agit d’une banque classique. D’ailleurs, certaines d’entre elles vont facturer ce service. A l’inverse, chez les banques en ligne et les néobanques, la modification peut généralement être effectuée en ligne depuis l’espace client ou via leur application.

Quelles sont les précautions à prendre ?

Il existe aujourd’hui d’autres options intéressantes pour éviter les frais élevés en dehors de la zone euro. De plus, avant de partir, quelques précautions sont également de mise pour éviter bien des désagréments une fois sur place.

Prendre toutes les précautions nécessaires

Avant de voyager à l’étranger, quelques précautions peuvent être utiles :

  • le voyageur doit vérifier la date d’expiration de sa carte et en faire la commande d’une nouvelle auprès de sa banque si nécessaire,
  • il lui est conseillé de vérifier les assurances et les garanties incluses dans ses forfaits bancaires. Selon ses besoins, il peut demander une nouvelle carte incluant une couverture plus complète telle qu’une assistance rapatriement ou une assurance location de voitures,
  • en complément de la carte, il vaut mieux faire des achats de devises auprès de sa banque ou en échanger une fois sur place.

Dans le cadre d’un long séjour

Ceux qui prévoient de quitter la France pour un long moment et de s’installer dans un autre pays devront établir une stratégie différente. En effet, pour limiter les frais il est recommandé d’ouvrir un compte sur place. La solution la plus astucieuse est proposée par Wise qui permet d’ouvrir un compte dans un plusieurs devises. Ainsi le voyageur a un seul compte ou plusieurs et ceux dans la devises de son choix tant que la route est supportée par Wise, ex-Transferwise.

D’une manière générale, informer ou non sa banque d’un déplacement à l’étranger dépend du type de l’établissement en question, de ses offres et de ses pratiques.

Si on résume, avant de quitter le sol français, il faudrait :

  1. Prévenir son banquier, pour ceux qui utilisent une banque traditionnelle en compte principal,
  2. Vérifier les frais de retrait,
  3. Vérifier les frais sur les paiements,
  4. Si les frais sont trop élevés à vos yeux et qu’il reste du temps : ouvrir un compte dans une banque en ligne ou néobanque qui convient aux voyageurs, sinon prévoir de l’argent liquide
  5. Vérifier les plafonds et les réajuster si nécéssaire,
  6. Consulter les assurances et garanties à l’étranger, cela concerne généralement les porteurs de carte haut de gamme : carte Visa Premier, Gold Mastercard ou Metal.

Liste des établissements