Bourse : trouver son pire défaut pour s’améliorer

Publié le

Exceller dans le domaine de la Bourse requiert certaines connaissances, mais aussi la mise en place de stratégies adaptées. Faire des profits efficacement n’est donc pas une mince affaire pour un trader ou un investisseur.

 

Chez qui ouvrir un CTO (Compte Titres Ordinaire) ?

Amateur ou expert, les erreurs sont humaines. Pour réussir dans cet univers où la concurrence est rude, la meilleure des manières est d’identifier ses failles afin de s’améliorer. Zoom sur les erreurs à ne pas commettre en Bourse.

Négliger le business model de l’entreprise côté en bourse

Investir dans un secteur d’activité inconnu n’est certainement pas la chose à faire. Un investisseur doit toujours rester dans le domaine de ses compétences correspondant à son niveau de formation scolaire et professionnelle, y compris ses connaissances générales.

Il existe des secteurs d’activités où la veille active doit être accentuée. Idem, les connaissances doivent être d’un niveau supérieur, notamment dans la haute technologie et les biotechs.

Acheter une valeur au plus bas historique sans contrôle

Acquérir une valeur à un coût relativement bas est une aubaine qu’un trader ne laissera sans aucun doute lui échapper. Au fil du temps, le marché le lui prouvera parfois.

Cependant, il est indispensable de vérifier les vraies raisons qui ont amené cette valeur à son taux le plus bas. Si les mouvements de marchés épisodiques n’en sont pas les principales causes, mais des ordres fondamentaux, mieux vaut passer son chemin.

Se référer uniquement aux prévisions économiques ou boursières

Dans le monde du trading, la patience est de rigueur. Cela permet de réaliser un investissement fiable et bénéfique.

Certains investisseurs pensent que les prévisions sont un raccourci pour choisir ses valeurs rapidement. Malheureusement, elles ne sont là qu’à court terme et n’apportent pas d’indications spécifiques concernant les entreprises cotées. Les écouter n’est donc qu’une perte de temps.

Acheter en fonction de ses coups de cœur

Le trading n’est en aucun cas similaire au shopping. Investir impulsivement dans une ou des valeurs en se basant sur un coup de cœur mène dans une aventure très risquée. Il est indispensable de s’informer sur ses fondamentaux.

Trop mettre d’émotion dans la gestion de son portefeuille

Suivre constamment son portefeuille peut produire des effets néfastes sur le comportement d’un investisseur ou d’un trader.

Les sentiments peuvent aller de l’euphorie lors d’une hausse des cours au désespoir lorsque les cours chutent. Ainsi de quelques sauts d’humeur, il peut vite tomber dans une dépression.

Evaluer une entreprise sur son passé

Le passé d’une entreprise peut fournir des indications concernant ses qualités fondamentales. Cependant, dans le monde du trading, les achats sont basés sur les résultats futurs.

Un investisseur en Bourse doit donc avoir des convictions sur les placements de demain.

Sur-diversifier ses placements

Une sur-diversification ne permet pas à un investisseur d’effectuer un suivi efficace de ses placements. En effet, il ne connait pas suffisamment les valeurs qui constituent son portefeuille.

Emprunter la voie de la complexité

D’un point de vue psychologique, s’obliger à creuser dans les moindres détails les informations présente un frein pour se lancer. L’hésitation prend place et peut entraver la stratégie d’investissement du trader. Il peut être alors intéressant de se former sur un simulateur, avec de l’argent factice. On appelle ceci le paper trading.

Ne pas savoir gérer une perte

« Quand on n’a pas vendu, on n’a pas perdu ». Ce dicton ne doit pas faire partie du jargon d’un investisseur lorsqu’il se trouve dans une position perdante.

Il est plus raisonnable et important de se fixer un objectif de perte pour mieux gérer le risque. C’est d’autant plus vrai lorsqu’on n’est pas confiant sur ses convictions sur une ou plusieurs valeurs.

Suivre les autres

Un investisseur avec un esprit moutonnier doit se remettre en question s’il veut réussir en Bourse. En effet, suivre les autres en achetant ce qui est tendance n’est pas toujours à son avantage.

En grande partie, copier sur la masse entraine la formation de bulles spéculatives. A titre d’exemple, il y les actions technologiques, qui, en 2000, étaient estimées comme le secteur d’activité à investir. Tout le monde connait la suite.

Cet article est là pour vous informer. Avant de passer à l'action, renseignez-vous sur ce secteur et les autres solutions pour faire fructifier votre épargne.Choisissez un conseiller qui est immatriculé auprès de l'ORIAS, comme notre conseiller financier indépendant. Dans un premier temps il établira votre bilan social et patrimonial gratuitement poru ensuite vous orienter vers la stratégie la plus adaptée à votre profil.

Je contacte Tristan

Liste des établissements