Boursorama Banque continue à évoluer : brochure tarifaire & fonctionnalités

Modifié le - Auteur Par Danielle B
Boursorama Banque continue à évoluer : brochure tarifaire & fonctionnalités

Après avoir franchi le cap des 4 millions de clients avec 3 ans d’avanceBoursorama Banque poursuit sa croissance loin devant ses concurrents. Interviewé par Presse Citron, Benoit Grisoni, l’actuel directeur général livre la feuille de route de la banque la moins chère. Voici les principales questions : Quels sont les évolutions et projets à venir, que savons-nous de plus que cette interview et qu’attendent de plus ses clients ?

Quels sont les récents changements chez Boursorama Banque ?

 Les nouveaux chiffres liés à la situation économique de la banque en ligne numéro 1 seront bientôt dévoilés. En attendant, l’établissement a mis en place quelques changements.

 Evolution de la brochure tarifaire

Nous constatons que la banque en ligne a récemment fait part des dernières modifications apportées à sa brochure tarifaire :

  • Le règlement de succession est maintenant gratuit lorsque le montant des avoirs est en dessous de 20 000 € à la date du décès. Au-delà, les frais restent inchangés à 250 €,
  • En matière de droit au compte, la banque a détaillé les services bancaires de base selon les dispositions du Code Monétaire et Financier dans ses articles D 312-5-1 et L 312-1,
  • En termes d’irrégularités et d’incidents, le forfait lié à la gestion d’une interdiction bancaire par chèque n’entraine plus de frais.

Modification de la politique liée à la prime de bienvenue

Selon Benoit Grisoni, l’établissement se doit de récompenser les nouveaux clients devant leur effort d’inscription. Pour cela, les conditions pour accéder à la prime de bienvenue ont été revues. Désormais, l’obtention d’une partie du montant de l’offre est conditionnée par l’utilisation de EasyMove. Ce programme proposé gratuitement aide à la mobilité bancaire. Autrement dit, le service s’occupe du basculement des produits bancaires des clients de leur ancien compte vers Boursorama.

Maintien des prix de l’offre complète

A l’heure où plusieurs entreprises concurrentes ont décidé de privilégier les offres payantes et les cartes intermédiaires, la banque en ligne ne prévoit aucunement d’augmenter ses prix. En effet, les établissements traditionnels tels que BNP Paribas, Crédit Mutuel et Crédit Agricole constituent actuellement ses principaux concurrents. D’après les précisions du Directeur général, l’entreprise mise alors sur des prix beaucoup plus bas pour pouvoir chercher leurs clients. D’ailleurs, la plupart de ses cartes sont sans frais. Les raisons pour lesquelles ses tarifs restent attractifs sont son offre 100% digitale, l’autonomie des clients et l’absence de réseau de distribution.

Quels sont les points clés de la roadmap de Boursorama Banque ?

 Dans les grands axes, la taille de Boursorama Banque va lui demander de se tourner vers des offres qui conviennent davantage à certains types de clients tels que ceux les plus sophistiqués. Néanmoins, Benoit Grisoni a apporté plus de précisions quant à la feuille de route de l’établissement.

L’élargissement de l’offre à destination des professionnels

Parmi les points clés des futurs plans, il y a l’offre pour les clients professionnels. Lancée à minima et loin d’être aboutie, Boursorama Pro est aujourd’hui considérée comme non satisfaisante. L’entreprise prévoit ainsi de la revisiter afin qu’elle concorde avec l’offre à destination des particuliers.

En effet, il y a énormément de concurrents qui sont apparus ces dernières années avec des offres bien plus complètes et au même tarif. Ce compte pro est donc optimisable.

Nous avons hâte de voir la nouvelle proposition du leader de la banque en ligne. Il risque de heurter la stabilité de ses concurrents : Qonto, Shine, Blank, Hello Business… 

Le développement des compétences sur le volet conseil

 La banque numéro 1 n’est pas encore assez pertinente en termes de conseil. Pour y remédier, elle compte faire mieux et peaufiner ses compétences sur cette partie. Pour cela, les développements seront axés sur :

  • Des services automatiques qui conseilleront les clients selon leur profil sur les opérations d’investissement ou d’épargne,
  • Des versements programmés sur des produits d’investissement ou d’épargne.

Sur ce point, il nous semble que les clients justement attendaient plus d’Humain que d’automatisation. Ce qui pèche le plus chez cet acteur aujourd’hui est son service client. Ajouter des services humains va à l’encontre d’une stratégie de prix bas. Nous pouvons imaginer une proposition avec option payant pour accéder à un conseiller humain

Beaucoup de recrutements pour les prochaines années

Pour les années à venir, de nombreuses nouvelles recrues viendront compléter le service client, les conseillers commerciaux et les conseillers financiers.

Selon sa feuille de route, la banque en ligne de Société Générale prévoit d’être rentable d’ici 2024. En attendant, elle cherche à équiper ses clients plutôt que de les facturer.

Par Danielle B

Rédactrice spécialisée sur les sujets : Argent, banque, budget.

Obtenez des offres exclusives !

« * » indique les champs nécessaires

RGPD*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Laisser un commentaire