La mobilité bancaire peu connue pourtant 40% des français sont multibancarisés

Publié le - Auteur Par Danielle B
La mobilité bancaire peu connue pourtant 40% des français sont multibancarisés

Avec l’entrée en vigueur de la loi dite « Macron » en 2017, les clients ont la possibilité de changer facilement et gratuitement de banque. Cet assouplissement de la législation a été décidé pour mettre les différents acteurs en concurrence afin de réduire les frais bancaires. Mais en dépit de la mise en place de ce dispositif d’aide à la mobilité bancaire, les Français restent peu nombreux à y recourir. Regardons pourquoi.

Combien de Français ont changé de banque à la suite de cet assouplissement ?

 Du 18 au 23 août 2021, puis du 23 février au 1er mars 2022, Panorabanques et Poll&Roll ont sondé 2 000 Français âgés de plus de 18 ans sur le sujet. Selon le quotidien Le Figaro, après analyse de ces deux enquêtes, le dispositif a fait un flop.

 Une minorité de Français ont changé de banque avec le dispositif

Ces deux sondages ont permis de constater que les Français sont minoritaires à avoir fait appel à ce dispositif pour passer d’une banque à l’autre :

  • En 2021, seuls 4% des Français ont profité de cette opportunité pour changer de banque,
  • Seulement 35% des Français ayant changé de banque ont eu recours à ce service de mobilité bancaire,
  • Parmi ceux qui ont fait appel à ce dispositif, 43% sont âgés entre 18 et 34 ans.
  • Globalement, les Français qui ont décidé de changer de banque semblent satisfaits.

Le dernier chiffre est important. A savoir la satisfaction d’avoir changé de banque pour en choisir une nouvelle qui corresponde plus à ses besoins et son budget. 

Plus de 40% des Français sont multibancarisés

D’après les résultats de ces enquêtes, les Français sont nombreux à être multi-bancarisés. Autrement dit, ils possèdent plusieurs comptes ouverts auprès de deux ou plusieurs établissements bancaires :

  • Plus de quatre Français sur dix possèdent plusieurs comptes bancaires ouverts auprès de plusieurs banques,
  • Quatre Français sur dix qui disposent d’un compte principal auprès d’une banque avec agence possèdent également un ou plusieurs comptes secondaires ailleurs,
  • Près de sept Français sur dix qui possèdent un compte principal ouvert auprès d’une banque en ligne ont également un ou plusieurs comptes secondaires ailleurs.

Selon les explications apportées par un article de Boursier.com, un grand nombre d’ouvertures de compte n’ont pas abouti à la fermeture des anciens.

Quelles peuvent-être les raisons de cette réticence ?  

De son côté, le magazine Capital parle de plusieurs hypothèses qui peuvent expliquer les raisons de cet échec.

Les Français sont fidèles à leur banque originelle

Malgré les offres concurrentielles et innovantes des acteurs en ligne, les banques traditionnelles continuent d’héberger l’essentiel des comptes principaux. D’ailleurs, ces deux sondages ont révélé que 93% des Français possèdent un compte principal auprès d’une banque traditionnelle, contre seulement 6% chez une banque en ligne et 1% chez une néobanque.

Les raisons peuvent être nombreuses :

  • Les Français sont très conservateurs.
  • Les acteurs traditionnels sont les seuls à proposer certains services : crédits, livrets, assurance vie, PEA, PER.
  • Les clients ont accès à une agence bancaire et un rendez-vous physique avec un conseiller,
  • Ils sont méfiants vis-à-vis des acteurs en ligne,
  • Le temps leur manque pour changer de banque.

Pourtant la multibancarisation va bon train.

Des lacunes constatées dans la mise en œuvre du dispositif

 Récemment, l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) a relevé quelques failles dans l’application de l’aide à la mobilité bancaire :

  • L’existence de cette aide est méconnue des Français,
  • Le dispositif est peu mis en avant par les acteurs traditionnels,
  • Certains d’entre eux lui ont donné un nom rendant la compréhension difficile,
  • D’autres ont recours à des mauvaises pratiques,
  • Pour profiter de ce service, il est nécessaire de connaître la procédure,
  • De nombreux blocages peuvent entrainer des retards dans la clôture du compte,
  • Les comptes courants sont les seuls à être concernés. Les produits d’épargne en sont exclus,
  • Certaines modifications doivent être faites par le client lui-même.

Il est vrai que les établissements communiquent peu sur les services prenant en charge les migrations de compte, virement bancaire ou  prélèvement bancaire. Pourtant, à y regarder de plus près, même s’ils communiquent peu dessus, ils assortissent parfois la mobilité bancaire à une prime. C’est le cas chez Société Générale, Fortuneo et parfois Hello bank!. Les primes sont évoluent dans le temps et peuvent être soit reversées sous la forme d’un bon d’achat shopping, soit d’une somme d’argent sur le nouveau compte courant.

Par Danielle B

Rédactrice Argent, banque, budget.

Obtenez des offres exclusives !
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Laisser un commentaire