Boursorama – Bourse : PEA, CTO, FIP-FCPI

Boursorama – Bourse : PEA, CTO, FIP-FCPI

Publié le
Ouvrir un compte

Plus que les autres banques en ligne, Boursorama a toute la légitimité d’agir dans le secteur de la Bourse qui est son activité d’origine. Elle est précurseur dans ce domaine ce qui lui apporte de nombreux atouts.

Habituellement, nous traitons les fonctionnalités et les frais, mais l’offre Bourse étant tellement riche, que nous avons placé l’avis en premier.

Notre avis sur le fait de passer ses ordres en Bourse avec Boursorama

Bilan des forces et faiblesses du courtier Boursorama

Forces Faiblesses
  • Rapidité et facilité d’accès à l’outil,
  • Une solution fiable, règlementée qui a fait ses preuves et qui est sécurisée,
  • Diversité des produits financiers accessibles,
  • Flexibilité possible pour alimenter son compte,
  • Plus d’une 10ène d’ordres possibles différents,
  • Une multiplicité d’outils d’aide à la décision (attention à ne pas s’y perdre),
  • Un service client en français réactif et à l’écoute.
  • Même si les frais sont moins chers que dans une banque classique, ils restent plus élevés qu’avec un broker spécialisé surtout à l’international.
  • Alimentation du compte par Carte Bancaire : Impossible de réaliser plus de 10 opérations par mois avec un minimum de 30€ et un maximum de 3500€.
  • Pour certains ouvrir un compte Boursorama est un frein avec son dépôt minimum et ce que cela implique.

La naissance du leader européen de la banque à distance

Un bref historique :

Aujourd’hui, l’établissement a deux activités :

  • L’édition du site Boursorama.com, qui est depuis des années, leader français de l’information liée à la Bourse. Ce site a l’avantage de s’adresser aussi bien aux investisseurs particuliers qu’aux professionnels. C’est en 1998 qu’a été créé le site incluant « tous les cours de Bourse, fiable, efficace et rapide ».

Par la suite, le site d’édition d’informations va se diversifier dans l’actualité politique et même généraliste ayant un lien avec la vie économique.
La dominante reste le secteur de la Bourse avec la diffusion d’informations telles que : les actions françaises, les principales actions étrangères, le cours des matières premières, les taux de change, les indices boursiers internationaux, les trackers, les produits dérivés comme les warrants et options… L’ensemble des cotations d’Euronext sont présentées. Les valeurs des cotées aux Bourses de Londres, Milan, Madrid, Francfort et New York le sont aussi, contrairement aux valeurs asiatiques. Le site se targue d’avoir 25 Millions de visites mensuelles.

  • L’activité de banque en ligne avec Boursorama Banque qui est donc filiale de la banque classique au logo carré rouge et noir.
    L’activité de l’établissement bancaire à distance est née en 2005, avec la possibilité pour les particuliers et professionnels d’y détenir un compte courant, une carte de paiement, un livret d’épargne, un crédit et une assurance vie. L’activité de courtage en ligne s’ajoute et fait le lien avec la diffusion des valeurs boursières.

Quels sont les avantages de son compte Bourse ?

  • L’offre Bourse permet de passer des ordres d’achat et de vente de titres sur les différents marchés financiers. Il faut savoir que cette offre a évolué au fil des ans. La banque la moins chère a décidé de clore son activité de courtage au Royaume-Uni en 2014 et en 2018 pour l’Espagne.
  • L’offre Bourse a obtenu le « Label Excellence 2020  » des dossiers de l’Épargne sur les profils Découverte et Trader.
    Pourquoi ? Car « les droits de garde, les frais de tenue de compte ainsi que l’abonnement au service de bourse en ligne sont gratuits. »
  • L’offre Bourse s’adresse aux clients existants. Il faut y détenir un compte courant pour démarrer une activité de trading.

Aujourd’hui, sur les 2 100 000 clients, 300 000 ont un compte Bourse, soit un peu plus de 14%.

Pionnier de la Bourse sur internet en France, la banque en ligne permet d’accéder à l’ensemble des produits négociables en Bourse : Options, actions, obligations, ETF, warrants … Les souscripteurs ont la chance de profiter de l’actualité en temps réel qui est associée aux outils les plus performants du marché (ratios de valorisation, comptes des sociétés, consensus d’analyse…) ce qui permet aux investisseurs de prendre normalement la bonne décision.

  • L’offre bourse s’adapte à 100% au profil de l’investisseur (avec 4 profils disponibles) mais aussi au marché qui est en perpétuelle évolution. Les équipes R&D et trading scrutent le secteur et ajoutent des innovations au fil des jours.

Quels sont les frais ?

Quand on ouvre un Compte-Titres ou un PEA chez Boursorama, il y a différentes tarifications possibles. Vous devez choisir deux éléments :

  • Les Bourses sur lesquelles vous souhaitez agir :
    • Option 1 classique : Paris Bruxelles et Amsterdam
    • Option 2 : les autres marchés européens et américains.
  • Votre profil : Découverte, classique, trader ou ultimate trader.

Voici un aperçu des frais en 2021 :

boursorama bourse profils 2021 frais

Trois profils pour agir en Bourse chez Boursorama. 

(1) Si aucun ordre n’est passé pendant un mois, 5,95€/mois d’inactivité. Le plafond étant de 0,4% de la valorisation titres.

(3) Réservé exclusivement à l’indice Nasdaq et pour les actions des marchés américains.

Pour savoir si Boursorama propose l’offre la plus attractive pour un compte Bourse, consultez le classement des banques en ligne qui permettent d’agir en Bourse. Cette analyse détaille les conditions et tarifs du moment.

Comment passer un ordre en Bourse avec Boursorama ?

  • Pour passer un ordre en Bourse, il faut indiquer la valeur dont il s’agit. La sélectionner dans le moteur de recherche à partir de son nom, ou de l’un de ses codes: mnémonique ou ISIN.
  • Une fois la valeur sélectionnée, les différentes étapes du passage d’ordre sont indiquées clairement sur le bouton « ? ».
  • En cas de difficultés il est possible  contacter le service clients à tout moment par téléphone.

Quels outils et services dédiés à la Bourse sont proposés ?

Tous les clients Bourse ont accès à de multiples outils d’expert et de conseils transmis gratuitement.

  • On y trouve notamment le Day By Day Trading (qui est un service de conseil court terme donné en temps réel),
  • Les cotations en temps réel pour les marchés américains, mais aussi Euronext Paris.
  • Beaucoup de plate-formes de trading offrent les services de ProRealTime (outil de référence utilisé par les traders pros), c’est le cas de Boursorama.
  • Ils permettent aussi d’utiliser Direct émetteurs (plateforme servant à passer  des ordres en direct sur les warrants, turbos et certificats partenaires de Boursorama). Cette nouvelle solution de négociation permet aux investisseurs particuliers de travailler directement avec les émetteurs. Ainsi le client n’a plus à passer par le marché règlementé de NYSE Euronext ou un système multilatéral de négociation.
  • De nombreux outils d’analyse sont mis à la disposition des investisseurs. Les fiches « valeurs » sont enrichies. On y trouve les caractéristiques avancées du produit, des graphiques intraday avec des vues différentes selon le produit, des comparatifs d’évolution du Midprice avec le cours du sous-jacent, l’historique du Midprice, un moteur de recherche évolué et intuitif….

Comment ouvrir un compte Bourse rapidement ?

Tout comme pour le compte courant, l’ouverture d’un compte Bourse chez Boursorama est relativement simple. Une fois le compte courant ouvert, il est possible d’ouvrir un compte-titres ou PEA. Tout se fait en ligne et en cinq minutes. C’est facile, rapide, sécurisé et 100% en ligne.

Il y a une spécificité pour la Bourse avec le questionnaire MIF pour Marchés d’Instruments Financiers. Le but est d’évaluer les connaissances et l’expérience des marchés contribuant à déterminer un profil d’investisseur (défensif, équilibré, dynamique, offensif). Cette étape est facultative.

 

Que penser du PEA de Boursorama Banque ?

Le Plan d’Épargne en Actions permet d’investir en bourse tout en profitant d’avantages fiscaux très attractifs pour l’épargnant. Quels sont les éléments à prendre en compte avant d’ouvrir un PEA ?

Les différents types de PEA

La banque en ligne propose trois catégories de PEA :

  • Le PEA classique,
  • Le PEA-PME et,
  • Le PEA Jeunes réservé aux 18-25 ans.

Les atouts de manière générale

Ouvrir un PEA chez Boursorama Banque, c’est profiter de tarifs plus bas que dans une banque classique. Pourquoi ?

  • Parce que la banque en ligne ne prélève pas de droits de garde ni de frais d’inactivité.
  • De plus, les frais de courtage sont faibles : 0,60% du montant de la transaction.
  • Et pour les ordres inférieurs à 500 euros s’applique une commission fixe de 1,99 euro.

La procédure de souscription tout comme la gestion des retraits et des versements se font en ligne. Résultat : les épargnants disposent d’une réelle autonomie pour piloter leur Plan d’épargne en actions. Enfin, en cas de questions, le support client se montre réactif et performant.

Les atouts du PEA-PME 

Comme son nom l’indique, le PEA-PME permet d’investir et de soutenir le développement des petites et moyennes entreprises voire des établissements de taille intermédiaire. Sont éligibles à ce type d’investissement, les entreprises dont le chiffre d’affaires est inférieur à 1,5 milliard d’euros et qui ont moins de 5000 salariés.

Depuis la loi Pacte de mai 2019, le plafond est de 225 000 euros contre 150 000 euros seulement pour le PEA classique. Les deux PEA sont cumulables, en veillant toutefois à ce que la somme des deux enveloppes ne dépasse par 225 000 euros pour une personne seule. Rappelons aussi qu’une personne seule ne peut détenir qu’un PEA et un PEA-PME. En revanche, les couples mariés ou conjoints peuvent en détenir un par personne.

Les spécificités du PEA Jeunes pour les 18 25 ans

Le PEA Jeunes de Boursorama s’adresse aux majeurs âgés de 18 à 25 ans encore rattachés au foyer fiscal de leurs parents. Auparavant, la loi leur en interdisait l’accès. Désormais, c’est possible à condition de respecter le plafond établi à 20 000 euros. Cette enveloppe conserve les mêmes caractéristiques qu’un PEA classique avec une fiscalité avantageuse.

Ainsi, après cinq années de détention, les gains sont exonérés d’impôts (mais pas de prélèvements sociaux à hauteur de 17,2%). L’enveloppe fiscale offre également la possibilité d’une sortie en rente défiscalisée toujours après cinq ans de détention. Quant au PEA 18-25 ans de Boursorama Banque, il se transforme automatiquement en PEA classique dès que le souscripteur sort du foyer fiscal parental.

Différence avec le PEA classique

À titre informatif, le PEA classique permet à un contribuable de placer dans des actions des entreprises de l’union européenne. Il bénéficie d’une fiscalité intéressante lorsque son ouverture excède les 5 ans. Lors d’un retrait, les gains qui proviennent d’un PEA supérieur à 5 ans sont exonérés d’impôts et ne sont soumis qu’aux prélèvements sociaux. Avant ces 5 ans, les gains sont soumis à la flat tax. Cette restriction a pour visée d’éviter le contournement de la règle de plafonnement par les parents en ouvrant des plans au nom de leurs « progénitures ». Désormais avec Boursorama Banque, les jeunes de 18-25 ans rattachés au foyer fiscal de leurs parents peuvent ouvrir un PEA jeune et profiter des mêmes avantages qu’un PEA classique.

Une visée pédagogique et patrimoniale

Selon Boursorama, le but premier du PEA jeune est de nature pédagogique et patrimoniale. Il a l’avantage d’apprendre aux jeunes à se familiariser avec  les véhicules de placement. Ces derniers leur permettent par la suite d’orienter leur épargne vers un placement plus rentable et donc plus productif.

Il est possible de réaliser un comparatif du livret A, du livret LDD ou encore du livret PEL à ceux du PEA jeune. Les premiers sont des placements sécurisés et défiscalisés qui ne leur rapportent qu’un faible pourcentage de 0,75%. Le second est favorable sur le long terme bien qu’il présente des risques par rapport au livret A. Ici, le potentiel de rendement est bien plus élevé de même que le risque.

Les avantages fiscaux

Le client a la possibilité d’effectuer des versements  sur son PEA 18-25 ans. Le jeune n’est pas contraint de verser périodiquement sur le plan. Il peut également accéder à un large panel d’actifs (ETF, actions européennes et plus de 650 fonds dotés de tarifs préférentiels). Toutes les plus-values sont exemptes d’impôts si le jeune conserve son PEA 18-25 ans pendant 5 ans minimum sans faire aucun retrait. La fiscalité qui est appliquée en cas de retrait diffère en fonction de l’ancienneté du PEA 18-25 ans.

Il est vrai que tout investissement en valeurs mobilières peut présenter un risque de perte en capital. Mais envisagé sur le moyen ou le long terme, il sera plus rentable !

 

Boursorama a proposé à ses clients d’investir des capitaux dans des fonds FIP ou FCPI. De quelle sorte de placements s’agit-il ? Qu’en est ‘il en termes de fiscalité ? 

FIP, FCPI : fonctionnement

Les fonds FIP ou FCPI sont obligatoirement agréés par l’Autorité de Marché Financiers (AMF). Ces produits donnent la possibilité aux souscripteurs d’investir dans des placements diversifiés qui doivent toutefois être envisagés sur du long terme. 

Les différences

Le FIP a vocation à financer des PME françaises, implantées en région, favorisant ainsi l’économie locale.

Pour être éligibles au FIP, les entreprises doivent répondre aux critères suivants :

  • avoir un effectif inférieur à 250 salariés ;
  • avoir un chiffre d’affaires inférieur à 50 millions d’euros ;
  • être soumises à l’impôt sur les sociétés ;
  • ne pas être cotées en bourse.

Il s’agit d’un placement à risque mesuré, rapportant des gains plutôt modérés. 2 % de frais d’entrée sont appliqués, l’argent investi est bloqué pour une période allant de 6 à 9 ans.

Le FCPI a vocation à soutenir l’investissement de sociétés européennes dans le secteur de l’innovation avec un fort potentiel de croissance.

Pour être éligible au FCPI, en plus d’être innovantes, les sociétés doivent répondre à des critères précis:

  • avoir un effectif inférieur à 2 000 salariés ;
  • leur siège social doit être dans un pays membre de l’Union européenne ;
  • être soumises à l’impôt sur les sociétés ;
  • ne pas être cotées en bourse.

Il s’agit d’un placement plutôt risqué, mais qui, de fait, peut rapporter des gains importants. Contrairement au FIP, aucuns frais d’entrée ne sont appliqués, l’argent placé dans un FCPI est bloqué 6 ans.

Focus sur la fiscalité

Le FIP et le FCPI sont deux fonds communs de placement à risque permettant de bénéficier d’avantages fiscaux. Les FIP et FCPI, souscrits avant le 31 décembre 2019, permettent de bénéficier de réductions d’impôts dès 2020.

Les réductions fiscales des FIP et FCPI sont cumulables dans la limite du plafond de niches fiscales fixé à 10 000 € par an.

La déduction fiscale du FIP s’applique sur le montant investi dans le fonds, minoré des frais d’entrée. Cette réduction d’impôt, qui peut atteindre 38 %, est plafonnée à :

  • 4 560 € pour les personnes célibataires sur un capital investi plafonné à 12 000 € ;
  • 9 120 € pour les couples avec un montant investi plafonné à 24 000 €.

La réduction d’impôt des sommes versées sur un FCPI peut atteindre 18 % et est plafonnée à :

  • 2 160 € sur un investissement maximum de 12 000 € pour les célibataires ;
  • 4 320 € sur un investissement maximum de 24 000 € pour les personnes soumises à une imposition commune.

Exonération d’impôts sur les plus-values

En cas de revente des FCPI ou FIP à la fin de la période prévue au contrat, le souscripteur reçoit des plus-values qui sont alors exonérées d’impôts. Seuls les prélèvements sociaux de 17,2 % sont appliqués sur les gains réalisés et sont intégrés au prélèvement à la source.

Cet avantage fiscal n’est octroyé qu’à deux conditions.

  • La première est de ne pas retirer les capitaux avant la fin de la période initialement prévue au contrat.
  • La seconde est d’avoir déclaré les capitaux aux impôts.

Les FIP et FCPI sont des placements qui peuvent générer des plus-values comme des moins-values. Parfois, les pertes peuvent être plus importantes que les avantages fiscaux obtenus. C’est pourquoi, il est important de ne pas investir plus de 5 à 10 % de ses actifs dans ce type de placements à risques.

Il va de soit de rappeler que ce type d’investissement est risqué et qu’il peut être touché par une perte de capital. 

Mentions légales :

Les valeurs mobilières présentent un risque de perte en capital ; tout investissement doit s’envisager à moyen et long terme.

Avertissement FIP et FCPI

Les sommes sont bloquées sur une durée de 6 à 9 ans (sauf cas de déblocage anticipé prévu dans le règlement). Le FIP, catégorie de FCPR, est majoritairement investi dans des entreprises non cotées en bourse avec des risques particuliers. Il y a des facteurs de risques de ce Fonds d’Investissement de Proximité délivrés par Boursorama. Enfin, l’AMF ne signifie pas que le client bénéficie automatiquement des différents dispositifs fiscaux présentés par la société de gestion de portefeuille.

Pour les FCPI : L’ argent est bloqué sur 6 années à compter de la date de constitution de chaque compartiment, sauf cas de déblocage anticipé prévu dans le règlement. Le FCPI, catégorie de fonds commun de placement à risques, est majoritairement investi dans des entreprises de petite capitalisation ce qui implique des risques particuliers. Il faut lire les informations à ce sujet sur le site de l’établissement financier avant de vous engager.

Voir également sur le site

Publié le

Boursorama – EasyMove (service mobilité)

La mise en place d’un mandat de mobilité bancaire pour changer d’établissement n’a jamais été aussi simple, d’autant plus quand il s’agit d’une banque en ligne. Grâce à EasyMove, Boursoram…
Publié le

Boursorama- Wicount Patrimoine

Surnommé coach budget, Wicount Patrimoine est un outil proposé par la banque Boursorama pour aider ses clients à mieux gérer leurs revenus et budgets. Mis à part ce bref descriptif, qu’est-ce qu…
Publié le

Boursorama – Ultim et Ultim Metal

Les offres Ultim et Ultim Metal deviennent les offres classiques  de Boursorama Banque, elles remplacent la Visa Classic et Visa Premier et apportent une touche bien plus haut de gamme. D’autant…