Quelle banque pour un Compte-joint ?

Publié le

Les meilleures banques pour un compte à deux

Les chiffres publiés par l’INSEE sont éloquents : 64 % des couples français préfèrent mettre en commun leurs revenus, notamment en ouvrant un compte joint.
Mais cette possibilité n’est pas réservée qu’aux conjoints puisqu’il n’est pas nécessaire d’avoir un lien pour ouvrir ensemble un compte bancaire. Ce type de compte s’adresse également à un autre public cible tel que des colocataires ou des associés. D’ailleurs, le compte commun peut être ouvert à deux, à trois, voire plus.

Le choix de la banque se fait selon plusieurs paramètres, dont le coût et les avantages.

Gérer son argent en couple

Mariées, pacsées ou encore en union libre, les personnes en couple ont le choix entre plusieurs manières pour gérer leurs finances. Les banques pour couple l’ont bien compris et offrent plusieurs solutions. Voici les différentes options possibles.

Garder chacun un compte individuel

Certains couples préfèrent garder leur totale indépendance. Ils choisissent de ce fait d’avoir chacun de leur côté un compte en banque individuel comme s’ils restent célibataires. Ils ont donc chacun leur propre carte bancaire.

En choisissant cette option, le couple peut adopter un système égalitaire en participant chacun aux dépenses communes au prorata des revenus. Chacun peut également participer à hauteur de 50 % des dépenses en commun.

Ce système a plusieurs avantages :

  • La liberté pour chacun de dépenser son argent comme bon lui semble,
  • L’inexistence de complications en cas de divorce,
  • La possibilité pour l’un de dépanner l’autre en cas d’interdiction bancaire.

Ce système a aussi ses inconvénients :

  • La difficulté pour faire un suivi des dépenses communes,
  • La possibilité d’apparition de tensions dans le cas où l’un des deux ne dispose pas de source de revenus ou gère mal son propre argent.

Ouvrir un compte joint en complément d’un compte individuel

Certains couples choisissent d’ouvrir un compte commun pour gérer le budget du foyer et les dépenses quotidiennes. Chacun d’entre eux conserve cependant son compte bancaire individuel. Cette solution est la plus classique et la plus utilisée par les couples.

D’une manière générale, les banques en ligne autorisent le cumul de comptes lorsque les conditions pour chacun sont respectées. Certaines banques sont cependant plus exigeantes que d’autres. Mais en principe, elles mettent à disposition une carte bancaire pour le compte individuel et une ou deux cartes pour le compte pour couple.

Cette solution a des avantages :

  • Chacun peut disposer à sa guise de l’argent déposé sur son compte individuel,
  • Si l’un des deux se retrouve en situation d’interdit bancaire, les deux autres comptes peuvent rester fonctionnels,
  • Il est plus facile de clôturer le compte commun en cas de séparation.

Cette solution a aussi des inconvénients :

  • Le couple se retrouve à gérer trois différents comptes,
  • Les frais bancaires sont multipliés par trois.

Mettre tout en commun sur un compte joint

Plus fusionnels, certains couples décident de fermer leurs comptes individuels et de gérer ensemble un compte commun. Les revenus respectifs vont sur ce même compte. Il en est de même pour les dépenses qui partent de ce compte unique.

Ce mode de gestion a des avantages :

  • Ce système reste le plus simple pour suivre les dépenses communes,
  • Il s’agit du moins cher, car seul le compte pour couple fait l’objet de frais bancaires.

Ce mode de gestion a aussi ses inconvénients :

  • Il est le plus risqué. Les deux parties doivent se faire entièrement confiance, car chacun d’entre eux détient les pleins pouvoirs sur le compte.

Aucun de ces modes de gestion n’est le meilleur. L’essentiel est de choisir la solution qui s’accorde le mieux aux besoins du couple. Cependant, pour économiser sur les frais bancaires, mieux vaut comparer les offres des banques pour couple.

Les avantages et les contraintes d’un compte joint

Il faut faire la différence entre un compte joint et un compte indivis, c’est-à-dire un compte en indivision.
Ce dernier se distingue par sa fonctionnalité. Pour pouvoir réaliser une opération, il faut l’aval des cotitulaires. Ce type de compte est souvent utilisé par les associés dans un projet ou une entreprise pour un besoin de contrôler les comptes. Dans un compte joint, chacun a la possibilité d’effectuer des opérations de son côté. La confiance est assurément de rigueur pour éviter les frictions sur la gestion du compte.

Les principaux freins et avantages d’en ouvrir un sont expliqués dessous ↓ dans notre FAQ.

Une question ?

On tend à croire que seules les banques traditionnelles disposent d’une telle offre. Cependant, tous les établissements, y compris les banques en ligne permettent de créer un compte en commun. De plus, les avantages sont plus intéressants avec les banques digitales. Les néobanques en revanche ne sont pas positionnées sur ce créneau.

Ainsi, le compte Boursorama Ultim offre un accès à deux cartes Visa Ultim premium qui permettront d’effectuer gratuitement des paiements à l’étranger. Son ouverture se fait directement sur l’interface en ligne et ne nécessite donc pas de déplacement de la part des clients.

Chez Hello bank!, l’ouverture d’un compte joint donne droit à deux cartes Visa gratuites. La seule condition est de cumuler un revenu minimum et mensuel de 2000 euros.
À titre de comparaison, la grande majorité des banques traditionnelles octroie 50 % de remise seulement sur la deuxième carte.

Orange Bank : ne propose pas le service.

À titre de comparaison, la grande majorité des banques traditionnelles octroie 50 % de remise seulement sur la deuxième carte.

L’analyse se concentrera donc sur les banques en ligne.

Chez Boursorama Banque, l’ouverture est gratuite mais conditionnée par la souscription de chacun des cotitulaires d’une offre individuelle. Pour ouvrir un compte commun, les utilisateurs doivent :

  • se rendre sur leur Espace Client,
  • aller dans la rubrique « Notre offre »,
  • valider chacun la demande d’ouverture.

La banque peut attribuer une carte bancaire à chacun des titulaires :

  • la carte Welcome est gratuite à condition de réaliser au moins un paiement par mois. Autrement, la banque prélève une commission de 5 €,
  • pour la carte Visa Ultim, aucune condition de revenus n’est demandée si le débit est immédiat. Les utilisateurs qui optent pour un débit différé doivent justifier de revenus mensuels cumulés de plus de 3 000 € net, sinon, la banque leur demande un encours de 10 000 €,
  • pour la carte Visa Ultim Metal, aucune condition de revenus n’est requise si le débit est immédiat. Si le débit est différé, les cotitulaires doivent justifier de revenus mensuels de plus de 5 000 € net. Autrement, la banque exige un encours de 10 000 €.

S’il est possible de demander une désolidarisation d’un compte joint, la banque en ligne ne permet pas de transformer un compte souscrit à titre individuel en un compte commun.

Sous certaines conditions, les titulaires solidaires chez Fortuneo bénéficient de cartes gratuites :

  • Pour la MasterCard Classique: des revenus nets mensuels minimum de 2 400 € ou 5 000 € d’épargne à deux.
  • Pour la Gold Mastercard: des revenus nets mensuels minimum de 2 700 € ou 10 000 € d’épargne à deux.
  • Pour la World Elite Mastercard: des revenus nets mensuels minimum de 5 500 € et 4 000 € à verser tous les mois sur le compte. Autrement, la carte est facturée 50€/trimestre.

Fortuneo est également une des banques les moins chères et surtout la plus généreuse en termes de prime : à l’ouverture, parrainage, mobilité…
Elle offre le plus grand choix de cartes de paiement et de solutions de paiement mobile.

Avec Axa banque, les couples, les colocataires ou encore les associés qui choisissent d’être financièrement solidaires peuvent réunir leurs revenus et leurs dépenses dans un seul et même compte bancaire. D’ailleurs, la banque attribue un Espace Client sécurisé et un code d’accès personnel à chacun des cotitulaires.

L’établissement propose 3 types de carte :

  • la carte bancaire Visa Premier à débit immédiat ou différé est accessible dès 2 500 € de revenus mensuels nets,
  • la carte bancaire Visa Classic à débit immédiat ou différé peut être demandée dès 750 € de revenus mensuels net,
  • la carte bancaire Visa Classic Offre Découverte à débit immédiat est quant à elle accessible sans conditions de revenus.

Toutes les cartes sont gratuites à condition de réaliser des achats par carte d’au moins 900 € par trimestre. Pour les moins de 30 ans, ce montant est réduit à 450 €. Cependant, les cotitulaires ont le choix entre commander une ou deux cartes ou ne pas en commander du tout.

D’autres solutions sont intéressantes, comme :

  • Monabanq : la banque en ligne hybride qui permet de déposer des chèques et du liquide dans les agences du CIC et du Crédit Mutuel propose également d’ouvrir un compte joint. Le frais correspondant s’élève à 4€ par mois avec deux cartes bancaires Visa Classic, à 7€ si un des deux détenteur souhaite une Visa Premier et 10€ par mois si les deux prennent la Visa Premier.
  • BforBank : C’est la banque en ligne du Crédit Agricole, sans frais et avec la carte gratuite. Elle se distingue par son positionnement haut de gamme, comme ING. Elle est stricte sur les conditions de revenus et d’épargne à disposer. Pour bénéficier d’une carte Visa gratuite (Classic, Premier) il faut remplir deux conditions:
    •  La 1ère est stricte justifier de 2000€ de revenus nets mensuels à deux ET de 15000€ placés sur un ou des produits d’épargne de BforBank.
    •  La deuxième est d’effectuer au moins 3 paiements par trimestre sinon la Classic est à 3€ par trimestre et la Premier est à 9€ par trimestre et dans tous les cas, la Infinite est à 200€ par an.

Deux types de comptes sont disponibles :

  • L‘offre Intégrale : Pour avoir deux cartes Gold MasterCard gratuites, il faut verser au moins 1200€/mois sur le compte ou s’acquitter de 5€ de cotisation mensuelle. Cela permet de bénéficier d’une carte à débit immédiat ou différé, d’un plafond d’achat de 4000€, d’un plafond de retrait gratuits de 1000€, d’un découvert autorisé de 4000€, d’un chéquier (sur demande).
  • L‘offre Essentielle : Pour avoir deux cartes Standard MasterCard gratuites à débit immédiat, aucune obligation n’est demandée. Cette carte donne droit à un plafond d’achat de 2000€ sur 30 jours et un maximum de retrait de 500€ sur 7 jours, et de 5 retraits gratuits par mois. Chaque retrait additionnel sera ensuite facturé 1€. Le découvert n’est pas autorisé.

L’avantage de cette solution est que les conditions pour ouvrir un compte-joint ou un compte individuel sont identiques.

La fermeture du compte ou la transformation en compte individuel est simple à gérer.

 

Rares sont les néobanques qui proposent de gérer son argent à deux. Il s’agit de prestations individuelles habituellement.

Cependant certaines offres qui se démarquent :

  • Le compte Nickel : C’est une solution atypique et sans banque ! Il s’achète chez le buraliste et peut se recharger en déposant du liquide au tabac également. Son prix est de 20€/an et par carte + les frais de dépôts et retrait. Ici, il ne s’agit pas d’un vrai compte joint, mais il est possible d’avoir plusieurs cartes pour un même compte. Pour avoir une deuxième carte, il faut en faire la demande et payer la cotisation demandée. La carte n’est pas nominative mais est rattachée au même compte.
  • bunq avec sa solution +1 : qui permet de détenir un compte auquel il est possible de rattacher plusieurs cartes.
  • N26 propose des espaces partagés mais pas ce que vous recherchez.
  • Monese : qui dispose d’un vrai compte-joint.

 

Les étapes nécessaires lors de l’ouverture d’un compte commun peuvent varier d’une banque à l’autre.

D’une manière générale, l’inscription reste simple et rapide telle que pour un compte courant individuel. En principe, les utilisateurs doivent respecter quelques démarches :

  • se rendre sur le site internet de la banque en ligne choisie,
  • choisir « compte joint » comme type de compte courant souhaité,
  • remplir les renseignements demandés dans le formulaire d’inscription. La banque requiert notamment l’identité des cotitulaires, leur adresse et le montant de leurs revenus,
  • chacun des titulaires du compte doit ensuite fournir à la banque l’ensemble des pièces demandées. Généralement, il s’agit des mêmes documents requis pour l’ouverture d’un compte courant classique. Souvent, la banque demande une pièce d’identité en cours de validité telle qu’un passeport ou une carte d’identité, un justificatif de revenus, un justificatif de domicile et le spécimen de la signature.

Les avantages sont nombreux :

  • Son principal avantage est la grande facilité pour gérer en commun les charges du couple ou de la famille. Les factures sont ainsi payées en commun, tout comme le prix des courses et les différentes charges liées aux enfants.
  • Avec un compte joint, il est plus simple pour les cotitulaires de constituer une épargne collective. D’ailleurs, les épargnes et les comptes à terme mis en commun peuvent générer plus d’intérêts.

Les comptes communs sont d’autant plus avantageux chez les banques en ligne, et ce, pour de nombreuses raisons :

  • comme pour les comptes individuels, les offres de bienvenue des banques en ligne sont également valables pour les comptes communs,
  • les frais de tenue de compte et les cartes sont souvent moins élevés voire gratuits,
  • les démarches nécessaires lors de l’ouverture d’un compte joint sont assez simples. Tous les cotitulaires ne sont pas obligés d’être présents lors de la souscription. Ils peuvent d’ailleurs transmettre leur signature de manière individuelle à des moments différents.
  • les clients bénéficient des horaires plus larges des banques en ligne. De ce fait, en cas de besoin, il leur est plus facile de prendre contact avec un conseiller,
  • si l’un des titulaires du compte joint décède, ni la banque en ligne, ni les autres utilisateurs ne sont obligés de procéder à sa clôture. Ces derniers peuvent donc continuer à l’utiliser librement. La part de l’utilisateur décédé sera par contre versée à la succession.

Parmi les inconvénients de détenir un compte à deux, voici les principaux :

  • la discrétion des mouvements est inexistante.
    Il est par exemple difficile de faire un cadeau ou d’organiser un voyage surprise.
  • en outre, les deux cotitulaires sont responsables au même titre sur les dettes et les retards de paiement. Ils sont également concernés en cas d’incidents bancaires, comme un chèque sans provision ou encore une absence de provision.
  • sans la transparence des cotitulaires, la gestion des finances communes peut devenir une source de conflits.

Il est parfois nécessaire de mettre un terme au contrat en cas de séparation du couple ou des associés par exemple. Cependant, un divorce ou une séparation ne met pas automatiquement fin à une communauté bancaire.

Pour procéder à la fermeture, il faut obligatoirement la signature des deux titulaires. Si un seul des conjoints dénonce le compte par lettre recommandée avec accusé de réception, celui-ci deviendra un indivis et annule les prélèvements ainsi que les virements autorisés auparavant.

Part des français qui en ont un :

En France, 64 % des couples, dont au moins un des conjoints dispose d’un revenu stable, ont opté pour une mise en commun totale de leurs avoirs. 18 % ont décidé d’un compte joint partiel tandis que d’autres ont choisi la séparation des biens.

Pourquoi en détenir un ?

Parmi ceux qui se sont orientés vers un compte joint, 72 % déclarent l’avoir fait spontanément. Seuls 13 % s’y sont résolus après avoir pris le temps d’étudier d’autres options. 12 % des couples ayant joint leur compte l’ont fait à cause d’un événement particulier dans leur vie: achat immobilier, naissance, mariage, emménagement ….

Où sont-ils le plus ouverts ?

On constate ainsi qu’il est normal pour des conjoints d’associer leurs noms à un seul compte en banque. D’ailleurs, 90 % des couples interrogés par l’INSEE n’ont pas changé de compte, démontrant ainsi le bien-fondé de la décision.