Acheter maintenant, payer plus tard : une tendance dangereuse ?

Modifié le

Les propositions des entreprises consistant à acheter tout de suite et payer plus tard se multiplient. Le fameux Buy Now Pay Later (BNPL) qui nous vient des USA. Nous partons à la découverte de la face cachée du paiement différé !

Les TOP solutions permettant de payer en plusieurs fois

Le paiement différé : état des lieux et avantages du système

Le paiement différé est en très forte croissance, partout dans le monde, car il présente de nombreux avantages.

Des chiffres en forte croissance

Plus de 20 milliards de dollars et une croissance de + 230% en un an… Il s’agit des chiffres impressionnants du “buy now, pay later” (soit en français “acheter maintenant, payer plus tard”, qui a donné naissance à l’acronyme “BNPL”) aux Etats-Unis en 2021. En France aussi, la tendance est à la hausse.

La raison ? L’augmentation importante de l’e-commerce, passé de 27 à 32% du commerce total entre 2020 et 2021, mais aussi les avantages indéniables de ce type de crédit à la consommation.

Les avantages du paiement différé

Le paiement différé est tout d’abord très pratique. D’une validation très rapide lors de l’achat, il permet de bénéficier d’un crédit (de moins de 90 jours) pour une variété de produits. Par ailleurs, il est proposé gratuitement, ce qui en fait un produit financier très apprécié par les jeunes, qui y voient là une façon de préserver leur trésorerie et de consommer plus librement.

Et du côté des commerçants, les avantages sont importants également : le paiement fractionné ou différé augmente le chiffre d’affaires de 20%, selon Michael Diguet, PDG d’Algoan, ainsi que le panier moyen et la récurrence des achats. Algoan leader du Credit Scoring API, permet à ses clients d’évaluer la solvabilité des consommateurs en temps réel grâce au scoring Open Banking.

Une solution qui semble donc idéale pour tout le monde ! Mais est-ce vraiment le cas ?

Quels sont les risques du paiement différé ?

Comme pour tout outil pratique et puissant, la règle est de ne pas en abuser et de bien maîtriser son budget.

Il s’agit d’un crédit, pas d’un achat classique !

La première remarque importante est que le paiement différé est bien un acte de crédit. Et tout crédit doit être remboursé. Or la facilité et la rapidité avec lesquelles on peut acheter via une offre de paiement différé font que l’acheteur ne se rend pas toujours bien compte du montant de sa dépense.

L’accumulation des dettes

Le risque qui s’ensuit est donc celui d’une accumulation insidieuse et progressive de dettes, que le consommateur finira par avoir des difficultés à rembourser, en particulier lors d’aléas de la vie, de plus en plus fréquents en cette période de crise économique comme la perte de son emploi, par exemple.

Des frais élevés et le risque de surendettement

Un risque complémentaire consiste dans le fait que bien que le crédit soit lui-même gratuit (sans intérêts), les frais importants imposés en cas de défaut de remboursement par l’acheteur sont quant à eux très élevés (de l’ordre de 15% du montant restant dû).

Cela peut enclencher un véritable cercle vicieux, poussant le consommateur à prendre un crédit pour rembourser ses paiements différés…

Une régulation nécessaire

A Singapour et dans différents pays, les autorités et les acteurs financiers s’organisent pour créer un environnement instaurant la confiance, la transparence et l’inclusion.

Avec un taux de croissance du BNPL (buy now, pay later) très important, Singapour a décidé de mettre en place une liste de bonnes pratiques, applicables par les organismes financiers (fintechs, grandes banques, plateformes de paiement) et les commerçants (dont l’e-commerce) proposant la possibilité de payer en différé. L’objectif-clé est la protection du consommateur, par une information claire et transparente sur les “règles du jeu” lorsqu’on achète via un paiement différé.

Notre conseil sur le paiement différé

Le paiement différé est un outil de financement pratique et gratuit. Cependant, il présente des risques (surendettement) qui imposent d’en faire usage avec vigilance, et cela concerne tous les pays dans lesquels il est proposé.

Par Lucie

Lucie est rédactrice sur ComparateurBanque.com depuis le début. Elle aime tester les offres et partager son expérience. Elle a aussi d'autres casquettes dans l'équipe.

Les autres établissements de notre comparatif