Comparateur crédit perso : meilleur taux

À chaque projet son financement ! Le crédit consommation permet de couvrir différentes actions. Il est spécialisé selon le type...

À chaque projet son financement ! Le crédit consommation permet de couvrir différentes actions. Il est spécialisé selon le type de projet à mettre en place. Il peut s’agir d’un événement de vie comme le mariage ou une naissance, d’un voyage, de travaux de rénovation, d’une piscine à construire dans votre jardin, d’une voiture, de l’achat d’un ordinateur ou encore des études supérieures à financer ou de l’achat d’un véhicule. Un point complet sur cette proposition.

Crédit personnel : financez votre projet au meilleur taux en moins de 5 minutes

Plus besoin d’attendre d’avoir l’argent à la banque sur votre compte courant. Un prêt conso répond à toutes ces demandes. Habituellement, les montants empruntés vont de 500 € à 75 000 €, étalés sur une durée allant de 1 an (12 mois) à 5 ans (60 mois), voire même 7 ans (84 mois) pour certains établissements.

Notre comparateur

Utiliser notre comparateur permet de gagner du temps, car avec un seul formulaire, vous aurez accès aux propositions de 100 établissements financiers. Lorsque vous remplissez le questionnaire, soyez honnête pour ne pas fausser le calcul effectué par notre simulateur.

Le fonctionnement de cet outil

Pour récapituler les étapes et la marche à suivre :

  • Vous simulez votre emprunt en ne donnant qu’une seule fois vos infos.
  • Vous obtenez en moins de 5 minutes et quelques clics les propositions des principaux acteurs du marché.
  • Vous obtenez une réponse en 48h et sans engagement.
  • Vous faites votre choix si une proposition convient à vos attentes.

Pour la plupart des ménages, financer des projets ou des achats de biens de consommation plus ou moins onéreux peut s’avérer être une opération trop lourde. Afin d’alléger les budgets et d’éviter les efforts de trésorerie, les établissements de crédit et les banques ont donc mis en place « le crédit à la consommation », une nouvelle forme d’emprunt spécialement dédiée aux particuliers agissant sans but professionnel.

Qu’est-ce qu’un crédit à la consommation ?

Un crédit à la consommation, aussi appelé « crédit conso », est un prêt accordé par la banque ou par un établissement de crédit ou encore par le biais d’un marchand à un particulier. Il permet de financer des projets non professionnels et hors immobiliers comme l’achat de biens de consommation (voitures, appareils électroménagers, meubles, matériels informatiques, etc.), les voyages, les mariages ou encore les études. Il répond aussi à un besoin ponctuel de trésorerie.

Son cadre juridique

Encadré par la loi Lagarde et Hamon depuis quelques années, le montant de l’emprunt est limité et une certaine durée de remboursement doit être respectée afin d’éviter tout abus.

Pour mieux aider les consommateurs à financer leur projet, le crédit à la consommation se divise en deux grandes catégories distinctes, à savoir :

  • les crédits à la consommation affectés qui sont destinés à l’achat d’un bien précis
  • les crédits à la consommation non affectés qui sont plutôt à usage libre.

Les caractéristiques du crédit à la consommation

Un crédit à la consommation est comme n’importe quel emprunt. Pour faire simple, c’est un contrat simple réalisé entre deux parties (le prêteur et l’emprunteur), sur lequel la première partie s’engage à prêter une certaine somme d’argent tandis que la seconde s’engage à la rembourser selon les termes du contrat.

  • Le montant : Quel que soit l’établissement financier, le montant du crédit prêté est toujours limité entre 200 € et 75 000 €.
  • La durée : Concernant la durée de remboursement, elle est de 3 mois minimum, mais peut s’étaler jusqu’à 1 an (12 mois) ou 5 ans (60 mois) voire jusqu’à 7 ans (84 mois) selon le prêteur.
  • Le taux : Quant au taux de crédit à la consommation ou au TAEG (taux annuel effectif global), il varie en fonction l’établissement financier. En revanche, il ne doit en aucun cas dépasser le taux maximum d’usure.

Une fois toutes ces conditions réunies, le remboursement du crédit à la consommation doit ensuite s’effectuer de façon échelonnée. Ce qui signifie que chaque mois, l’emprunteur devra verser à son prêteur une partie du montant emprunté avec les intérêts correspondant au coût du prêt.

NB : Le montant du crédit à la consommation varie en fonction du taux d’intérêt octroyé à l’emprunteur et à la durée de remboursement du crédit.

Les différentes sortes de crédit à la consommation

Il existe plusieurs types de crédit à la consommation qui peuvent être affectés ou non affectés. Chacun d’eux dépend des besoins et du projet de l’emprunteur.

Le crédit à la consommation affecté

Ce type d’emprunt est destiné au financement d’un bien ou d’un service précis qui a été énuméré dans le contrat avec l’établissement financier. Lors de la souscription au prêt affecté, l’emprunteur doit alors présenter un devis ou justifier de l’achat, quelle que soit la nature du projet (achat d’une voiture, d’un ameublement, de matériels informatiques ou d’un appareil électroménager…). Une fois les justifications en règle, les fonds pourront ensuite être débloqués. Toutefois, la somme empruntée doit être exclusivement dépensée dans l’acquisition du bien en question.

Le prêt affecté est indissociable avec le bien ou service, ce qui peut être à la fois un inconvénient et un avantage. En effet, en cas d’annulation de vente ou de non-livraison, l’emprunteur n’aura pas à rembourser le prêt. D’ailleurs, il sera automatiquement annulé. En cas de refus de crédit, l’emprunteur n’est pas aussi tenu à l’obligation d’honorer l’achat. Il sera donc dispensé de l’achat d’un bien coûteux qu’il ne peut pas se permettre de payer. Par contre, sans bien à acheter, l’emprunteur ne pourra pas contracter de prêt.

Le prêt personnel

À la différence du crédit affecté, le prêt personnel a la particularité d’être libre. Ce qui signifie que l’emprunteur peut débloquer des fonds sans présenter de justificatif ni de devis à l’établissement de crédit. Ainsi, il pourra dépenser la somme empruntée comme il le souhaite et à son propre rythme. Généralement, ce prêt peut servir à rembourser des dettes comme des retards de loyer ou d’impôt, ou encore à financer les besoins quotidiens, des loisirs, des événements, des voyages, les études, etc.

Bien que le prêt personnel présente l’avantage d’être totalement libre, il a tout de même un grand inconvénient. En effet, en cas de défaillance ou de non-livraison de bien, le remboursement du crédit sera toujours maintenu. Toutefois, pour éviter les surprises, la durée et le montant du prêt sont définis dès la réalisation du contrat. Ainsi, l’emprunteur pourra savoir à l’avance quel montant devra être remboursé chaque mois et jusqu’à quand il devra verser les mensualités. Cela lui permettra de se préparer à l’avance.

Le crédit à la consommation non affecté

Tout comme le crédit personnel, le crédit non affecté est libre. Malgré sa liberté d’utilisation, il est généralement réservé pour l’achat de biens ou services. Toutefois, son obtention et le déblocage des fonds ne requièrent aucun devis ni justificatif d’achat. D’ailleurs, ils ne sont pas indépendants.

Pour ce type de prêt, l’indépendance est un avantage majeur. Cependant, ce crédit présente de nombreux inconvénients. En cas de litige ou de non-livraison du bien, l’emprunteur sera tout de même obligé de rembourser le crédit selon les termes du contrat. De plus, en cas de refus de crédit, alors que l’emprunteur a déjà signé un bon de commande, il sera tenu de payer les biens malgré l’absence de fonds. Enfin, contracter ce prêt peut aussi être potentiellement risqué, car contrairement aux autres crédits à la consommation, son taux d’intérêt est plus élevé.

Le crédit renouvelable

Aussi appelé « crédit revolving », ce prêt est un type de crédit non affecté. Contrairement aux trois types de crédit à la consommation cités ci-dessus, celui-ci n’est pas destiné à l’achat de bien ou de service en particulier. Il est surtout utilisé par les emprunteurs pour financer leurs dépenses quotidiennes et pour maintenir l’équilibre de leur trésorerie.

Pour ce faire, ils se servent seulement d’une partie du prêt et non la somme entière. Les intérêts ne seront ensuite prélevés que sur la somme utilisée. Une fois que la somme empruntée est remboursée, que ce soit en totalité ou en partie, la réserve non utilisée au préalable se reconstitue dans la limite du plafond de crédit natif.  Le seul bémol avec ce type d’emprunt est que le taux d’intérêt est variable.

Il est recommandé de faire très attention à ce type de crédit. 

Location avec option d’achat ou LOA

Ce type d’emprunt est généralement utilisé par les particuliers pour financer l’achat de voitures neuves. Pour ce faire, l’emprunteur loue à l’organisme prêteur le véhicule neuf pendant une durée déterminée et en versant des mensualités. À la fin du contrat, l’emprunteur a le choix entre acheter le bien au prix fixé au préalable et le rendre au loueur.

Le crédit gratuit

Comme son nom l’indique, ce prêt est tout à fait gratuit. L’emprunteur ne verse aucun taux d’intérêt. Ainsi, le montant du crédit emprunté sera égal au montant remboursé. Toutefois, il n’est considéré comme un crédit à la consommation que si la durée de remboursement ne dépasse pas les 3 mois.

Le microcrédit personnel

Ce type de crédit à la consommation est dédié à tous les particuliers résidant en France sans conditions de revenus et exclus du système bancaire classique à cause d’une situation professionnelle compliquée.

Contrairement aux autres types de crédits à la consommation, le montant du capital pouvant être débloqué est limité à 300 € à 5 000 €. Il est libre et peut être utilisé pour financer divers projets comme la réparation de voiture, les études, les travaux d’aménagement ou de rénovation, les soins de santé…

Quelles sont les obligations du prêteur envers l’emprunteur pour la protection sur le crédit à la consommation ?

Pour protéger les emprunteurs contre toutes formes d’abus, le crédit à la consommation a été encadré par le code de la consommation. Ce dernier fixe les règles qui doivent être appliquées dans le contenu et à la conclusion du contrat.

Information, transparence et bienveillance

Parmi ces mesures de protection, l’organisme prêteur ou l’établissement de crédit ou encore la banque a l’obligation de :

  • remettre une fiche d’information précontractuelle à l’emprunteur. Cette dernière sert à décrire toutes les caractéristiques du contrat
  • maintenir l’offre de contrat pendant 15 jours afin de rappeler à l’emprunteur les conditions de l’offre de prêt
  • s’assurer de la solvabilité de l’emprunteur. Le prêteur devra dans ce cas consulter le fichier national des incidents de remboursement des crédits aux particuliers ou le FICP.

Honnêteté, respect de l’engagement

La personne qui contracte un emprunt a elle aussi des obligations et des options qu’elle oublie parfois.

En effet, l’emprunteur peut :

  • se rétracter dans un délai de 14 jours à compter de l’acceptation (la signature) du contrat de crédit. D’ailleurs, le prêteur doit prévoir un formulaire de rétraction en annexe du contrat de crédit
  • rembourser de manière anticipée la totalité ou une partie du crédit restant dû.

Et en revanche, il se doit de :

  • donner les informations en toute honnêteté pour ne pas biaiser la réponse de l’établissement qui va prêter de l’argent,
  • rembourser ses dettes dans les temps impartis. Il est possible dans certains de négocier des reports. Ce point est à voir dans le contrat.

Mentions légales : 

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez votre capacité de remboursement avant de vous engager.