#etaprès le covid: laquelle de ces 3 décisions allez-vous prendre ?

Publié le - Auteur Par Lucie
#etaprès le covid: laquelle de ces 3 décisions allez-vous prendre ?

#etapres le covid, est devenue à la fois une expression et une interrogation pour tous.

De ces deux mois de confinement il est ressorti beaucoup de choses, que ce soit sur la planète, nos modes de vie, de consommation ou encore nos envies… Pour beaucoup ce temps a été mis à profit pour réfléchir, pour faire de l’introspection quant à leurs envies, leurs besoins, leur volonté de changement.

Certains diront que ce temps a permis de réaliser que tout peut arriver et très vite, qu’il ne faut pas remettre à demain en se disant qu’on a le temps et que l’on verra cela plus tard. Cette période de confinement a donné le déclic et le courage à beaucoup de français de prendre des décisions radicales.

Les français font face à trois grands changements possibles dans leur vie et bien plus parfois. Reste à savoir ce qui sera mis en place ou juste une envie passagère.

Déménager pour changer d’air

Pourquoi cette envie de se déraciner ?

  • Être enfermés entre 4 murs seul ou avec des enfants qui ne demandent qu’à sortir,
  • Entourés de béton pour les grandes villes,
  • Dépendants de centres commerciaux,
  • Voyant dans certains magasins les prix augmenter en ces temps difficiles…

Tout ces éléments ont donné envie à de nombreux français de déménager pour partir vivre à la campagne sans attendre d’être à la retraite. D’avoir une consommation raisonnée et de ne pas dépendre d’un supermarché en ayant son propre potager.

D’autant plus que les prix du mètre carré ne sont pas les mêmes entre la campagne et la ville.

Les actions à mettre en place pour déménager sans commettre l’irréparable

Que cette décision soit le fruit d’un ras le bol ou d’une envie de grands espaces, elle n’en reste pas moins importante et ne doit pas être prise à la légère, tous les paramètres doivent être pris en compte. Pour ne rien oublier et ne pas se précipiter voici notre guide pour réussir son achat immobilier en 10 points.

Envie de savoir combien vous pouvez emprunter et à quel taux ? Pas besoin de faire le tour des banques, en particulier en cette période, nos simulateurs et calculatrices apportent toutes les réponses en quelques clics sans avoir à se déplacer.

Ce qui peut se faire en ligne

Pour ceux qui ont des inquiétudes, acheter en période de covid et ou de confinement est possible. D’un côté il est possible de faire des visites en ligne par exemple, et de l’autre côté les banques proposent des crédits plus longs pour palier au problème budgétaire liés aux baisses de revenus comme le chômage partiel ou le manque d’activités.

Pour la dernière étape chez le notaire, afin d’éviter tout déplacement pendant la crise les signatures se font de manière électronique, c’est une méthode très simple qui ne demande pas de logiciel particulier.

Changer de métier

D’où vient cette envie de changer ?

La crise du covid a profondément changer le monde du travail, que ce soit de par :

  • Le télétravail à 100%,
  • L’envie ou le besoin de se lancer en indépendants,
  • L’impossibilité d’exercer son métier (commerçant, artisans…),
  • La peur et le manque de motivation à retourner travailler,
  • Ou certains métiers revalorisés car indispensables en ces heures sombres (les soignants qui sont nos nouveaux héros)…

Les français veulent changer et nombreux sont ceux qui envisagent une reconversion professionnelle, certains pour s’orienter vers des projets éco-responsable, humanitaire, d’autres pour être leur propre patron, ou tout simplement pour passer plus de temps avec leur famille. Il y a parfois une quête de sens derrière ce besoin de changement.

Des néobanques aident les français à devenir indépendant

Pour ceux qui veulent changer le monde, être d’acteur du monde demain et lancer leur projet, il existe des néobanques présentes pour les aider et les encourager.

  • Qonto

Tout d’abord, Qonto (pour en savoir plus voici notre dossier complet sur la néobanque française n°1 dédiée aux entreprises). Société créée en 2016, elle naît du constat de ses deux créateurs, tous deux entrepreneurs : « il n’y pas de banque pour les start-up, PME, TPE et les indépendants ».

La néobanque propose une offre modulable en fonction de la taille de l’entreprise, adaptée aux besoins de cette dernière, des besoins qui sont actuels comme : le gain de temps, une comptabilité simple et des services dernière génération.

Il existe également deux packs dédiés aux créateurs d’entreprise pour les accompagner dans le dépôt de capital et les premiers pas administratifs. Pendant le confinement, Qonto a organisé de nombreux webinaires qui traitent de sujets épineux qui sont le quotidien des entrepreneurs.

L’ouverture d’un compte ne nécessite pas plus de 15mn. L’offre de Qonto débute à 9€/mois et s’adapte en fonction de la nature de la société et de ses besoins.

  • Shine

Lancée deux ans après Qonto, en février 2018, Shine a vu le jour grâce à une levée de fonds de près de 11 millions d’euros. Créée dans le but de palier à la « charge mentale administrative des entrepreneurs » en permettant à ses derniers de pouvoir se concentrer sur leur métier. Shine se place comme un copilote financier et administratif. Elle a, à ce jour, déjà accompagné plus de 50000 entreprises.

En mars, Shine a constitué une bourse de 60000€ pour aider 60 personnes à devenir indépendant. C’est une belle action de la part de cette néobanque. Elle s’est également rapprochée de Mansa pour pouvoir proposer des micro-crédits à ses clients, faute de pouvoir proposer le Prêt Garanti par l’Etat.

Largement moins chère qu’une banque, ses tarifs vont de 7,90€ pour les entreprises établies à 119€ pour les créations d’entreprises.

Pour les indépendants ou micro-entreprises le forfait basique débute à 3,90€ – le premium à 9,90€ et 34,90€ pour la création de la société.

Avec autant d’accompagnements et d’aides c’est le moment de penser à la vie après covid.

 

Réduire ses dépenses et mieux gérer son budget

Pourquoi mieux gérer son budget est crucial

Etudier son budget pour supprimer les frais inutiles et migrer ses placements non rentables vers des solutions vraiment dynamiques : on y pense souvent, on en parle souvent, c’est même une des résolutions récurrentes du nouvel an et pour autant on reporte toujours. La crise actuelle avec son lot de difficultés financières engendré a prouvé que c’est un sujet qu’il ne faut pas négliger. On ne sait pas ce que sera demain et plutôt que de puiser dans ses économies autant réduire ses dépenses pour mieux gérer son budget.

Les actions possibles

Plusieurs solutions sont possibles :

  • Réduire ses mensualités en assurance, que ce soit pour l’automobile, l’assurance habitation, l’assurance animaux (qui au final permet de réduire ses frais chez le vétérinaire), l’assurance pour les objets électroniques (qui prolonge leur vie avec l’extension des garanties… ).

Il suffit de compléter les formulaires en donnant les informations demandées et en quelques clics s’affichent les meilleures offres du marché.

  • Pour ceux qui ont un crédit immobilier, ne pas hésiter à renégocier son crédit, en particulier au vu des taux pratiqués ces derniers temps. C’est une économie durable. Plus de détail dans cet article qui explique comment et pourquoi renégocier son crédit.

Il y a quelques semaine ComparateurBanque proposait une vidéo des 20 choses intelligentes à faire pendant le confinement pour mettre à profit son temps, cette liste est toujours d’actualité, dans une volonté de changement pourquoi ne pas l’adopter au quotidien.

 

En bref quelle que soit la volonté de changement pour l’après il existe des solutions. Un dernier conseil, il est bien plus facile de se changer soi que de vouloir changer le monde qui nous entoure.

Obtenez des offres exclusives !
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Laisser un commentaire