Mansa, la fintech qui facilite le crédit aux freelances 

Publié le - Auteur Par Olivier B.
Mansa, la fintech qui facilite le crédit aux freelances 

Mansa est une Fintech dont l’offre de crédit est dédiée aux travailleurs indépendants et aux freelancers. Ce public a justement du mal à se financer du fait de leur statut considéré comme moins fiable par rapport à un salarié en CDI. Mansa bouscule ces certitudes en déployant un nouveau modèle de scoring (notation servant à évaluer le risque d’un éventuel emprunteur).

Crédit : Mansa veut changer la donne pour les indépendants

La jeune pousse, cofondée, en 2019, par Ali Rami (19 ans) Benjamin Cambier (20 ans), et Rémy Tinco (25 ans), vient de boucler une première levée de fonds de 2 millions d’euros. Les investisseurs (Founders Future, Nextedia, Mensquare, Meninvest) et les business angels Guillaume Lestrade (Meero, Leeto), Joan Burkovic (Bankin) ou encore Yannick Bolloré (Havas) ont été séduits par la solution proposée par Mansa. Celle-ci consiste à simplifier l’accès au crédit pour les professions libérales et les travailleurs indépendants.

Adapter le scoring du crédit à son époque

La Fintech attaque le secteur du crédit en adaptant le scoring aux nouvelles modalités de travail. Le constat est le suivant : le modèle d’évaluation des risques des banques s’appuie toujours sur le salariat, mode de travail dominant. Pour constituer un dossier de demande de prêt, les établissements bancaires réclament donc des revenus récurrents, issus d’une seule source, ou des fiches de paie. C’est justement tout ce dont ne disposent pas les travailleurs indépendants.

De plus en plus de travailleurs indépendants

Les aspirations des actifs, et notamment des jeunes travailleurs, évoluent fortement depuis quelques années. Nombreux sont ceux recherchant une activité plus proche de leurs valeurs, avec plus d’autonomie et de flexibilité au quotidien.

L’engouement pour le statut de freelance est réel : en cinq ans, ces travailleurs indépendants sont passés de 700 000 à 930 000 en France. L’effet n’est pas que tricolore puisque l’institut Eurostat dénombre 9 millions de freelance sur le Vieux Continent.

Scoring : l’historique bancaire plutôt que la fiche de paie

Ces travailleurs indépendants sont pourtant des prospects à ne pas négliger. Mansa s’applique donc à établir un nouveau modèle de scoring susceptible d’anticiper le montant et la régularité des revenus. Comment ? Grâce à l’analyse de leur historique bancaire.

Des collaborations intelligentes

Simple courtier en crédit, Mansa s’est ainsi associée avec l’établissement de crédit Ditto Bank (néobanque appartenant à Travelex, une société de change de devises basée à Londres). Le partenariat est clair : Ditto apporte les fonds et porte les risques, Mansa fournit le modèle de scoring.

Une offre de prêt 100% digitale 

Tout se passe en ligne. La start-up utilise API Bridge, la technologie développée par Bankin, qui permet l’agrégation de comptes bancaires. La vérification de l’identité de l’emprunteur (KYC) est assurée par la jeune pousse britannique Onfido (authentification par reconnaissance faciale).

Enfin, la signature du contrat est validée par la société éditrice de logiciels française Yousign qui délivre des solutions de signature électronique afin de numériser les processus de contractualisation. Au final, l’emprunteur obtient une réponse en dix minutes et le déblocage du prêt sous 48h.

Les modalités du crédit disponible

A qui s’adresse Mansa ?

Mansa s’adresse exclusivement aux indépendants. Qu’il s’agisse de designer, consultant, avocat, photographe, VTC, artisan, commerçant, agriculteur, intermittent du spectacle, pharmacien, médecin, infirmier, architecte, comptable, auto-entrepreneur … en bref, toute personne considérée comme travailleur « non salarié » par l’INSEE.

Le montant et la durée possible du crédit

Les crédits personnels et professionnels de Mansa vont de 500 à 10 000 euros, remboursables sur une durée de 3 à 18 mois, avec un taux d’emprunt variant entre 2% et 6%. Les travailleurs indépendants peuvent développer leur activité plus facilement en investissant dans l’achat d’un véhicule ou dans l’aménagement de locaux.

2020 se prépare aujourd’hui

Avec 3000 pré-demandes de crédit enregistrées, Mansa vise 20 000 prêts fin 2020. Pour faire connaître son offre, la jeune entreprise a noué plusieurs partenariats stratégiques : VTC Kapten (chauffeurs), Meero (photographes), Comet (freelances IT) et la Sacem (auteurs).

Alternative nouvelle pour les travailleurs indépendants, Mansa constitue une bonne opportunité pour accéder à un prêt et ainsi développer leur activité sans les embûches des démarches traditionnelles.

 

 

Obtenez des offres exclusives !
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.