Investir le 17 octobre avec ces 4 infos clés

Publié le - Auteur Par Lucie
Investir le 17 octobre avec ces 4 infos clés

Les températures ont amorcé leur baisse, les centres commerciaux arborent les couleurs d’Halloween, certains même parlent déjà des fêtes de fin d’année. Si préparer Noël est prématuré, s’occuper de son avenir financier ne l’est jamais.  C’est pour cette raison qu’ici nous vous parlons de solutions d’épargne, de diversification de portefeuille, de technique d’investissement…


Sujet de la semaine :

Et si nous pouvions tous bénéficier des services & conseils d’une banque privée ?

Le terme « banque privée » rime souvent avec gestion de fortune et donc gros sous. Ceux d' »investissements » et de « placements » sont également souvent associés au luxe. Cela semble ne concerner que les personnes les plus aisées, comme dans les films ou les séries du type « Dynastie », où les héros ultras riches ont des portefeuilles d’actions, vivent de placements et d’héritage, et ont une horde de comptables pour s’en occuper et optimiser le tout… Sorti de la fiction, dans la vraie vie, il est légitime de se demander quel organisme donne des conseils à ceux qui n’ont que quelques euros à investir de manière récurrente… Et bien, désormais, les robo-advisors et autres acteurs de la néoépargne dispensent les conseils et services d’une banque privée pour TOUS !

Une aide et des outils dignes de ceux utilisés par les plus riches

Il y a une raison qui explique que cela semble tout droit sorti d’une fiction : le fait qu’on ne voit cela que dans les films ou séries américaines. Pourtant, comme le montre le rapport sur le patrimoine des particuliers d’Allianz, l’année dernière, en 2020 une année compliquée, les Américains ont vu leurs actifs financiers bruts augmenter de 10% contre seulement 5% en France.

Un écart qui s’explique simplement, les ménages français ont tendance à prioriser l’épargne sur livret dont le rendement est très faible, là où les Américains allient la fiction à la réalité avec des portefeuilles variés.

Chose qui est aussi possible en France, et avec des solutions pas spécialement plus risquées que nos bons vieux livrets. Simple et efficace il s’agit par exemple de Mon Petit Placement, fintech qui rend accessibles à tous des produits financiers alors réservés à une certaine élite et qui se préoccupe de l‘éducation financière des plus jeunes ou néophytes.

Loin de ce qu’il est possible de trouver dans une banque traditionnelle, les produits proposés par Mon Petit Placement ont longtemps été réservés à une élite via leurs banques privées prestigieuses. Contrairement à ce que l’on pourrait croire ces produits financiers ne sont pas plus complexes que les produits classiques connus de tous comme le livret A, ils sont par contre bien plus rémunérateurs. Autre avantage non négligeable, il est également possible d’investir en accord avec ce qui nous semble important comme le climat, la technologie, la santé, la solidarité… Vers un portefeuille diversifié et responsable.

Le premier organisme a avoir ouvert cette brèche est Yomoni avec son assurance vie nouvelle génération.

Des investissements accessibles dès 100€

À l’origine, le seuil des investissements était de 20 000€, puis il a baissé à 5000€, puis 1000€. Aujourd’hui il suffit de « seulement » 300€ pour se lancer aussi bien chez Mon Petit Placement, que Generali. Inutile de vendre l’argenterie ou d’hypothéquer la maison pour investir.

Avec les années et internet la gestion sous mandat s’est démocratisée. Ainsi le versement initial qui doit être lancé à l’ouverture du contrat s’est réduit :

  • Yomoni kids 300€ et Yomoni Vie 1000€,
  • Placement direct avec Darjeeling 100€,
  • Boursorama Banque ou Mon Petit Placement 300€,
  • Monabanq 500€…

L’argent disponible à tout moment

Même si ces acteurs sont positionnés sur des placements à long ou moyen terme (8 ans minimum), l’argent est disponible à tout moment. Ici pas de blocage, ni de contrainte. Les 8 ans sont à privilégier pour bénéficier d’un avantage fiscal.

Quant aux frais, ces solutions sont réputées pour être bien moins chères qu’une banque classique et ne parlons pas des banques privées qui facture au moindre petit doigt levé.

Revenons sur Yomoni, qui s’est fixé comme objectif de démocratiser la gestion d’épargne, avec simplicité et transparence. Là où Mon Petit Placement semble s’adresser aux jeunes, Yomoni est une « l’alternative aux gérants privés ». En résumé les nouvelles assurances vie sont moins chères et bien plus agiles que les organismes classiques, elles démocratisent l’investissement et le rendent accessible à tous.


Enrichir son vocabulaire :

Day Trading, scalpt trading ou swing trading ?

Sans le mot « trading » dans l’expression on pourrait croire qu’il s’agit de nouvelles formes de tortures ou de nouveaux noms d’exercices de sport. Mais ce n’est pas le cas, voici des explications pour comprendre ces différentes techniques d’investissement :

Day trading :

ou trading journalier signifie entrer et sortir dans la journée. Ici il s’agit de commencer et terminer une séance à zéro avec des positions ouvertes et fermées dans une unique séance de trading. Le but étant d’accumuler un max de petites positions dans un labs de temps minimum, cette méthode avec timing serré et sur des échelles très courtes requiert une grande concentration.

Scalp trading :

méthode ultra rapide (quelques minutes seulement) consistant à ouvrir puis fermer une position dans un court intervalle de temps afin de tirer profit de faibles mouvements de marché. Cette méthode tient son mode opératoire de la théorie selon laquelle il est plus facile de prévoir de faibles mouvements de marché que d’importants mouvements de marché. Les gains réalisés sur ces opérations sont souvent relativement faibles, mais en contrepartie la méthode permet de minimiser les pertes en suivant des règles strictes. Généralement il est très difficile de tenir sur la durée en scalp trading.

Swing trading :

« balance » selon les mouvements haussiers ou baissiers. Méthode qui consiste à tirer profit des changements de prix. Il s’agit d’une stratégie de spéculation selon laquelle l’actif négociable est conservé durant quelques jours seulement, afin de profiter des variations de son cours. La méthode se base sur une véritable stratégie d’analyse des tendances et des mouvements des prix.

Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise solution, le choix se fait en fonction du type de profil de l’investisseur et de son objectif.


L’offre de la semaine :

Goodvest l’assurance vie qui finance la transition écologique

La startup lancée en 2020 se développe petit à petit, l’avenir nous réserve de belles surprises. Pas encore très connue du grand public comme certains piliers de la banque, découvrons qui est Goodvest.

Un investissement responsable et transparent

En général on ne sait jamais vraiment ce que la banque fait de notre argent, mais on sait maintenant qu’elle l’investit souvent dans des secteurs comme les énergies fossiles, le tabac… L’épargne c’est en moyenne 11 tonnes de CO2 par an et par Français. Et même quand on nous parle d’offres vertes, cela reste quand même plutôt opaque. D’ailleurs depuis le 01/01/2020 la loi Pacte impose que chaque contrat d’assurance vie comporte au moins un fonds labellisé ISR (Investissement socialement responsable), Finansol ou Greenfin.

Quand ses concurrents proposent 99% de fonds non labellisés voici ce que propose Goodvest :

  • Label ISR (58%),
  • Label Greenfin (17%),
  • Label Finansol (8%),
  • Autres non labellisés (21%).

Joseph Choueifaty, le fondateur de la « green banque » explique : « Notre principal et premier critère est l’émission de CO2 des entreprises aussi bien directes qu’indirectes. Ensuite, nous excluons certains secteurs comme celui des énergies fossiles : charbon, pétrole et gaz aussi bien extraction que production. On exclut évidemment aussi l’armement, le tabac, le divertissement pour adultes et les entreprises qui violent le pacte des Nations unies. » La startup va même plus loin en tenant compte de l’analyse de son empreinte carbone : « Nous avons sélectionné des fonds en prenant en compte l’empreinte carbone des entreprises sur toute la chaîne de valeur pour construire les premiers portefeuilles d’épargne compatibles avec l’Accord de Paris. »

Un investissement dans le respect de l’Accord de Paris

L’Accord de Paris a pour but de limiter le réchauffement climatique à un niveau inférieur à 2 degrés Celsius par rapport au niveau préindustriel. Pour Goodvest chacun a un rôle jouer : États, établissements ainsi que tous les Français qui veulent se tourner vers une consommation plus responsable, et cherchent des solutions d’épargne à même de répondre à cette problématique.

Rendement et rentabilité : 3 mois de frais de gestion offerts

Avec des portefeuilles constitués uniquement de fonds en part nette de rétrocession et en majorité d’ETF, soit jusqu’à 10 fois moins chers que les fonds traditionnels avec rétrocession, Goodvest propose une épargne deux fois moins chère que les banques en ligne.

En plus d’être moins chère en ce moment il y a 3 mois de frais de gestion offerts, avec le code COMPARATEUR. 

  • 0% de frais d’entrée, de sortie ou de versement,
  • 0% de frais de performance ou d’arbitrage,
  • 0% de rétrocession sur les rapports d’investissement.
  • Les frais de gestion du contrat d’assurance-vie sont à 0,6%.
  • Investissement minimum : 500€.

De quoi se tourner définitivement vers l’avenir, celui de la planète et de notre pouvoir d’achat.


Le chiffre de la semaine :

Bientôt 100 000 investisseurs chez Trendex, la startup Corse ?

Qui est Trendex ?

Lancée cet été, Trendex est une plateforme valorisant la popularité des individus et permettant aux fans du monde entier de posséder des parts uniques et limitées de leurs célébrités préférées. Il est possible d’acheter et de vendre ses VIP favoris. En échange de ses parts, le fan reçoit des contenus dédicacés, des accès à des actualités secrètes ou encore à des évènements.

Investir dès quelques euros

Pour 5€ il est possible d’acheter une « part » d’une personnalité et de miser sur sa cote de popularité. Chaque VIP dispose au total de 100 000 parts, qu’il peut mettre en vente quand il le souhaite. Pour la première vente, le VIP choisit entre 5000 et 10 000 parts. Ensuite, avec Trendex, le VIP fixe un prix à l’unité, déterminé grâce à sa popularité du moment. Si la côte de popularité grimpe, la valeur de sa part augmente alors. Le fan a, à ce moment-là, la possibilité de la revendre à d’autres acheteurs. Au bout de 30 à 90 jours, une première phase de ventes se clôt pour laisser place au marché secondaire.

Qui sont les premiers VIP ?

Pour le moment il y a déjà une trentaine de célébrités, enfin de VIP présents sur la plateforme. On y trouve des : sportifs, acteurs, influenceurs, YouTubeurs ou encore musiciens comme :

  • Paga des Marseillais (téléréalité),
  • Andy Delort attaquant à l’OGC,
  • Teddy Baubigny joueur de rugby au Racing 92,
  • L’humoriste Bengous…

De nombreux VIP seront bientôt disponibles, comme Pido humoriste corse, Eric Fraticelli de son vrai nom, connu pour avoir joué dans l’enquête Corse et Mafiosa.

Voici donc une nouvelle manière de placer son argent. Ludique et dans l’air du temps…

Pour ceux qui veulent investir, mais ne savent pas vers quoi ou qui se tourner : notre conseiller est là pour vous aider, gratuitement et sans engagement tout au long du processus.


Mentions légales 

Dans le cadre d’un contrat d’assurance vie, les performances passées ne préjugent pas des performances futures et ne sont pas constantes dans le temps.
Investir en Bourse, dans les crypto, dans une SCPI ou les ETF comporte un risque de perte totale ou partielle en capital.

 

Un Crédit vous engage et doit être remboursé à échéance. Vérifiez votre capacité d’endettement avant de signer un contrat.

Cet article est exclusivement destiné à l’information. Avant de faire un choix dans un produit financier ou de vous lancer dans une action, renseignez-vous auprès de notre conseiller qui vous guidera au mieux. Il réalisera pour vous un bilan social et patrimonial et vous guidera.

Obtenez des offres exclusives !
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Laisser un commentaire