La prise de participation chez Goodvest : un succès auquel vous pouvez encore participer !

Modifié le - Auteur Par Mathieu M
La prise de participation chez Goodvest : un succès auquel vous pouvez encore participer !

Nous évoquons régulièrement les avancées et les performances de la fintech française Goodvest, dont l’offre est 100% alignée avec les engagements de l’accord de Paris.

Goodvest vous propose de vous associer à leur développement

Tout récemment, Goodvest a réalisé une belle opération de levée de capitaux, avec 2 millions d’€ récoltés auprès d’investisseurs de renom. Et aujourd’hui, la startup propose au grand public de participer à l’aventure à leurs côtés !
Via un communiqué par email, l’un des dirigeants de la fintech a récemment annoncé à la communauté de Goodvest qu’ils pourraient rejoindre leur capital.

Une occasion unique de rejoindre des investisseurs renommés…

Courant le mois de juin 2022, Goodvest a réussi à lever 2M d’€ auprès d’investisseurs comme Super Capital VC, Benjamin Gaignault (le fondateur d’Ornikar), ainsi que les fondateurs de Tiller et Made.com. La présence au capital de la société de ces investisseurs est un facteur évident de réassurance pour les investisseurs moins expérimentés, qui n’ont pas l’habitude d’investir en private equity.

… tout en investissant dans une fintech qualitative

Les cofondateurs de Goodvest indiquent aussi que leur objectif, dès la création de la société, a toujours été d’ouvrir le capital de Goodvest à sa communauté.

L’offre de la fintech est très innovante. C’est en effet la seule sur la place à proposer une offre d’investissement 100% aligné avec les accords de Paris, signés à Paris en 2015, par une majorité des pays du monde, afin de limiter à un niveau inférieur à 2 et de préférence à +1,5°C le réchauffement climatique.

Cette stratégie nous semble un pari gagnant : nulle entreprise ne pourra être performante, ni résiliente, dans un environnement dégradé et sans s’adapter au changement climatique.

Indiquons aussi que l’un des cofondateurs de Goodvest, Joseph Choueifaty, a été nommé dans la liste 2022 des “Forbes 30 Under 30” pour la France. Il s’agit d’un signe encourageant pour la crédibilité des dirigeants de la société.

L’entreprise fait également partie des “Future 40” : les 40 sociétés les plus prometteuses de l’incubateur parisien, fondé par Xavier Niel, Station F.

GoodVie le produit phare de l’entreprise accumule également déjà les trophées avec 12 récompenses dont le Top d’or du meilleure contrat ISR en 2022 mais aussi “Fintech de l’année” en 2021.

Comment participer à la levée de fonds participative ?

Sur un objectif initial de 250k€, Goodvest a déjà levé, à l’heure où nous écrivons cet article, plus de 410k€. Cela confirme l’intérêt de sa communauté pour la startup, ainsi qu’un engouement croissant pour les entreprises qui font du bien à la planète.

Pour participer à l’opération financière, rien de plus simple : elle a lieu sur la plateforme Crowdcube et prend fin le 12 juillet 2022 à moins que l’objectif atteint soit jugé suffisant. On nous a fait comprendre que l’opération pouvait être coupée avant.

Lutter contre le dérèglement climatique, un € investi à la fois !

L’idée fait son chemin, partout dans le monde : la finance peut agir de manière déterminante pour sauver la planète.

Goodvest, des investissements engagés

La fintech se base sur la science du climat, les rapports du GIEC et les engagements de l’accord de Paris pour définir sa stratégie d’investissement.

Selon la documentation proposée dans leur pitch, seuls 0,2% des fonds mondiaux seraient réellement alignés avec ces contraintes climatiques. Goodvest fait donc partie des véritables précurseurs !

Des performances au rendez-vous…

1.100 clients ont déjà ouvert un compte sur la plateforme de Goodvest, représentant plus de 9 millions d’euros investis. Une belle performance pour une si jeune entreprise ! Les performances passées de ses différents profils de gestion sont également alléchantes .

… et des frais compétitifs

Parmi les plus compétitifs du marché français, les tarifs de Goodvest sont dignes d’un pure player : au maximum 1,9% de frais annuels sur les fonds gérés.

En termes d’éthique et de liberté dans sa stratégie d’investissement, Goodvest a aussi fait le choix de ne pas recevoir de rétrocessions de la part des fonds dans lesquels elle investit l’argent de ses clients. Une bonne façon de maintenir le cap !

Par Mathieu M

Mathieu est un rédacteur professionnel qui a exercé chez des acteurs de la banque en ligne et qui connaît bien ce secteur. C'est un slasheur qui cumule de nombreuses activités et passions.

Obtenez des offres exclusives !
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Laisser un commentaire