Avis — Que penser de Goodvest ?

Modifié le
500€ offerts avec le code COMPARATEUR
Avis — Que penser de Goodvest ?

Goodvest, la fintech spécialisée dans la commercialisation de produits d’épargne responsable, a fait un démarrage explosif sur le marché français. Retrouvez ici tout ce qu’il faut savoir à propos de son assurance vie GoodVie en gestion pilotée par les équipes Goodvest.

Savoir enfin ce qu’il faut penser de l’assurance vie Goodvest

L’avis de ComparateurBanque.com sur Goodvest

Goodvest est une fintech lancée officiellement en septembre 2021. Elle a pour ambition de permettre à ses clients d’investir dans des fonds labellisés et engagés dans une démarche écoresponsable. Les clients de ce contrat ISR peuvent choisir de participer au financement de 6 thèmes :

  • L’accès à l’eau potable,
  • La transition écologique,
  • La santé ;
  • Les nouvelles technologies, 
  • L’emploi et la solidarité, ….

La fintech œuvre donc à démocratiser l’épargne responsable grâce à des frais de gestion transparents et parmi les plus bas du marché. Avec une entrée possible à partir de 500€ et 300€ pour les moins de 26 ans, les produits Goodvest sont accessibles au plus grand nombre.

Pour toutes ces raisons, ComparateurBanque.com octroie la note de 4,7 sur 5 à Goodvest et à son assurance vie.

Que disent les avis clients ?

À ce jour, peu de clients se sont exprimés officiellement à son sujet. Puisque la fintech ne permet pas à ses investisseurs d’utiliser une application, il n’existe pas d’avis sur Apple Store et Google Play.

Nous apprenons avec plaisir que l’application est en cours de développement ! 

Même s’il y a peu de retours d’utilisateurs, ceux-ci sont qualitatifs :

  • 37 avis sur Trustpilot avec une note moyenne de 4,7 étoiles sur 5 ;
  • 26 avis sur Google Maps avec une moyenne de 4,8 étoiles sur 5.

On obtient donc une note de 4,7 étoiles sur 5. On peut donc affirmer que les utilisateurs de Goodvest sont (très) satisfaits des services proposés par la Fintech.

Bilan des Forces et Faiblesses de Goodvest

Forces Faiblesses

Goodvest est à l’initiative d’une nouvelle forme d’investissement écoresponsable grâce à une épargne transparente et engagée.

La Fintech n’applique pas de frais d’entrée, de versement ou d’arbitrage.

Les frais de gestion font partie de la moyenne basse du marché.
Avec le code COMPARATEUR, il est possible de bénéficier d’une réduction allant jusqu’à  500€ sur les frais de gestion.

92% des fonds proposés sont labellisés ISR, Greenfin et Finansol.

Goodvest est la fintech qui va le plus loin dans l’application des recommandations de l’accord de Paris sur le climat.

Les formalités d’ouverture d’un compte sont extrêmement simples et rapides.

Il est possible d’investir à partir de 500€ pour tous et 300€ pour les moins de 26 ans. Il s’agit de l’un des plafonds les plus bas appliqués pour ce type de placements sur le marché.

Goodvest ne permet pas à ses clients d’investir dans des fonds en euros. Ce qui n’est pas gênant en ce moment, compte tenu de leur rentabilité.

 

Il n’est possible d’investir qu’en gestion pilotée. Les investisseurs qui sont plutôt indépendants ne s’y retrouvent pas.

 

Les services de Goodvest ne sont pas encore accessibles sur une application mobile. Mais bientôt : oui !

La vérité sur les avis négatifs laissés sur Goodvest

Pour ainsi dire, il n’existe pas d’avis négatifs sur Goodvest sur la toile. Mais voici ce que l’on pourrait « reprocher » à la fintech :

  • L’obligation de souscrire en gestion pilotée ;
  • L’impossibilité de choisir des fonds en euros ;
  • Le fait de ne pas aller assez loin dans la démarche écologique. Alors qu’ils vont déjà très loin … nous nous faisons ici l’avocat du diable.

La gestion pilotée et rien d’autre

C’est la particularité des investissements proposés par Goodvest, ils ne sont accessibles qu’en gestion pilotée. Il est toutefois possible de choisir entre 5 profils d’investissement :

  • Sécurisé : 28 % d’actions et 72 % d’obligations ;
  • Prudent : 43 % d’actions, 57 % d’obligations ;
  • Volontaire : 60 % d’actions, 40 % d’obligations ;
  • Ambitieux : 70 % d’actions, 30 % d’obligations ;
  • Audacieux : 81 % d’actions, 19 % d’obligations.

De plus, les fonds investis sont gérés par des experts qui ont une grande expérience dans la gestion des ETF (Exchange Traded Fund).

Pas de fonds en euros, ni d’alternatives à la Bourse

Comme indiqué ci-dessus, Goodvest propose à ses clients d’investir uniquement en actions et en obligations. Il n’est donc pas possible de placer son argent dans des fonds en euros. La raison principale à cela est que ces placements sont gérés directement par les assureurs. Goodvest serait alors dans l’impossibilité de garantir la conformité des fonds en euros envers leur politique écoresponsable.

Certains épargnants cherchent à diversifier un maximum leur portefeuille. Ils pourraient donc reprocher ce choix limité à la Bourse.

La possibilité d’aller plus loin dans la démarche écoresponsable

Certaines personnes regrettent que la Fintech ne soit pas encore plus regardante sur les entreprises proposées au sein de ETF. S’il est toujours possible de faire mieux, il semble important de rappeler que Goodvest est actuellement la seule structure sur le marché à proposer des supports financiers prenant en compte l’empreinte carbone, à exclure automatiquement les énergies fossiles et à respecter l’Accord de Paris afin de limiter à 2° le réchauffement climatique.

Pour qui est fait Goodvest ?

Goodvest s’adresse particulièrement à ceux qui veulent investir de façon écoresponsable et contribuer à atteindre les objectifs édictés dans l’Accord de Paris. La fintech est la seule à permettre à ses clients de participer au financement d’entreprises proposant des projets qui ont un véritable sens pour la planète.

Goodvest est également parfaitement adapté aux personnes qui souhaitent investir leurs fonds et en déléguer la gestion. En effet, avec cette fintech, il est possible de placer son argent et de le laisser fructifier sans avoir à s’en occuper.