Comment faire la différence entre un freelance et un auto-entrepreneur ?

Publié le

Pour lancer une entreprise en individuel, la question de la structure de celle-ci est un sujet inévitable. La plupart des créateurs sont démotivés à cause des innombrables règles et des longues démarches qui s’ajoutent à la gestion de l’entreprise en question. Se lancer en tant qu’auto-entrepreneur ou dans le monde du freelancing en France nécessite quelques conditions, cela inclut la question sur le régime fiscal.

Choisir le bon compte pro pour se lancer

Le fait d’être en freelance

Un freelancer est une personne qui exerce pour son propre compte. De ce fait, cette personne est donc indépendante, cependant, elle peut ne pas travailler toute seule.

Les bienfaits et les points négatifs du métier de freelance

Être en freelance peut parfois nécessiter un travail d’équipe. Le freelancer est donc son propre patron et travaille pour lui-même. À noter qu’ils ne sont pas des employés comme dans les entreprises. Afin d’être rémunérés, ils proposent leurs services et leurs expertises à des entreprises, ou même à des particuliers. D’une manière générale, un freelance peut être considéré comme un entrepreneur, notamment parce qu’il possède sa propre société.

La notion du “freelancing” désigne donc l’activité d’une personne travaillant pour son compte. Le marché des freelances est en plein essor, car en ce moment, de plus en plus de personnes préfèrent investir leur argent efficacement. Toutefois, le métier d’indépendant ne présente pas que des avantages. D’ailleurs, le travail d’un freelancer n’est pas fait pour tout le monde. Travailler ainsi nécessite beaucoup de critères, de conditions et surtout d’expertise.

En revanche, il y a beaucoup de monde sur le marché, car il existe une diversité d’offres et d’opportunités dans ce milieu du freelance. L’un des avantages que le métier offre, c’est le fait de pouvoir travailler partout, à n’importe quel moment, et ce, à temps plein ou partiellement. En revanche, il n’existe pas de couverture sociale dans le freelancing.

En cas d’accident ou de maladie, le gouvernement ne pourra malheureusement pas faire grand-chose. Il existe également un autre inconvénient, c’est l’instabilité financière. Une personne qui travaille en freelance ne sera rémunérée que lorsque celui-ci décroche un contrat. Pendant ce temps, payer les impôts est toujours obligatoire, ce qui peut parfois devenir très lourd si le freelancer ne gagne pas assez.

Comment devenir freelance ?

Être un prestataire en freelance est plutôt avantageux, dans le sens où ces derniers sont libres de choisir leur temps de travail, leurs conditions ainsi que leurs contrats. Les étapes pour se reconvertir ne sont pas compliquées : il suffit juste d’être une personne morale telle qu’une entreprise ou bien un entrepreneur indépendant ou auto-entrepreneur. Ensuite, il faudra s’inscrire auprès de l’INSEE.

Est-il possible d’être freelance avec un statut d’auto-entrepreneur ?

Être auto-entrepreneur, c’est être indépendant. C’est donc une alternative pour définir le statut de freelance et permet également de simplifier le régime fiscal.

La définition du statut

L’activité de freelance en France a l’embarras du choix de statut :

  • Être un auto-entrepreneur ;
  • Être une entreprise Individuelle ;
  • Être une SASU ;
  • Ou encore être une EURL ou EIRL.

Après l’inscription au sein de l’INSEE, il est impératif de définir la structure.

Quels sont les avantages d’être un auto-entrepreneur­ ?

L’une des avantages d’être un auto-entrepreneur, c’est le fait de pouvoir bénéficier d’une fiscalité plus intéressante. En effet, le statut d’auto-entrepreneur permet également de tirer profit de l’exonération de franchise de TVA. Cela veut dire qu’il ne sera pas obligatoire de facturer la TVA à vos clients. De plus, le minimum de cotisations sociales et de chiffre d’affaires ne sont pas requis pour le statut d’auto-entrepreneur.

Être freelance permet d’avoir une plus grande liberté. Toutefois, ce n’est pas un métier fait pour n’importe qui.

Par Emmanuelle Audibert

Rédactrice en école de journalisme à Aix-en-Provence

Les autres établissements de notre comparatif