Arnaque : RIB volé quels sont les risques ?

Publié le

Il arrive que l’on soit amené à transmettre un RIB par email, sur les réseaux sociaux ou par sms. En cas de failles de sécurité, quels sont les risques encourus ?  Comment s’en préserver ?

Banque : les 3 établissements les + attractifs aujourd'hui

À quoi sert un RIB ? 

Le Relevé d’identité bancaire est un document permettant d’identifier un compte bancaire. Il est disponible en version imprimée et en version numérique.

Une carte d’identité bancaire

Le RIB contient plusieurs informations dont les coordonnées du compte bancaire et celles de son titulaire :

  • Le nom et les prénoms si le titulaire est une personne physique, la raison sociale pour une personne morale,
  • Le numéro de RIB composé d’un code banque, d’un code guichet, d’un numéro de compte et d’une clé RIB,
  • L’établissement de domiciliation, c’est-à-dire le nom de la banque et l’agence,
  • L’IBAN qui n’est autre que le numéro international du compte,
  • Le code BIC qui permet d’identifier la banque à l’international.

Pour recevoir des virements et mettre en place des prélèvements

Le RIB est un élément clé dans certaines transactions :

  • La réception de virements bancaires,
  • La mise en place d’un paiement récurrent et automatique, autrement dit d’un prélèvement automatique.

Quels sont les risques en cas de RIB volé ?

Le relevé contient des informations confidentielles. La question qui se pose est de savoir si une perte ou un vol peut donner lieu à un détournement d’argent ou à des fraudes.

Les risques sont minimes

Puisque le RIB sert à mettre en place des prélèvements automatiques, les risques existent si et seulement si des informations sensibles sont connues des personnes malveillantes. À la différence d’un vol de carte bancaire, celui d’un RIB n’est pas aussi sensible :

  • Il n’est pas possible de transférer de l’argent ou de faire des achats en se servant d’un seul relevé d’identité bancaire,
  • Un mandat SEPA signé par le titulaire du compte est indispensable. Ce document atteste l’autorisation que le titulaire du compte donne à son créancier.

Les cas particuliers

Puisque le risque zéro n’existe pas, il existe des cas particuliers où une personne malintentionnée arrive à prélever des sommes sur le compte de la victime ou à payer des services à son insu :

  • Le voleur arrive à usurper l’identité du titulaire de compte et à fournir une fausse autorisation de prélèvement,
  • La banque valide la demande par erreur.

Même si le risque est bien réel, l’usurpation d’identité reste difficile puisque les banques effectuent des contrôles très poussés.

Comment protéger un RIB ?

Pour éviter les fraudes, des précautions simples s’imposent.

Des vérifications régulières

Quelques réflexes sont à adopter pour minimiser les risques de prélèvements non autorisés :

  • Établir une liste des organismes ou des individus autorisés à prélever une certaine somme sur le compte,
  • Créer une black list si nécessaire,
  • Consulter régulièrement les comptes bancaires pour repérer les transactions anormales et agir rapidement en cas d’opérations suspectes,
  • Vérifier la cohérence et établir un lien entre les montants prélevés ainsi que les factures.

Des précautions supplémentaires 

Pour empêcher l’accès d’autrui à des informations personnelles, des précautions sont de mise :

  • Conserver les documents administratifs dans des lieux sûrs,
  • Effectuer des paiements en ligne uniquement via des services sécurisés : système 3D Secure, URL précédée de « https », vérification à double facteur,
  • Démasquer les techniques de phishing : faux mail, appel à l’aide d’un proche, demande douteuse de paiement,
  • Recouper les informations en contactant le fournisseur de services.

En cas de prélèvement frauduleux, la loi autorise la victime à demander un remboursement à la banque dans les 13 mois des faits. D’ailleurs, elle peut porter plainte pour obtenir réparation et sanctionner les malfrats. Une autre arnaque qui fait fureur en ce moment est celle au FOVI : Faux ordre de virement.

Par Lucie

Lucie est rédactrice sur ComparateurBanque.com depuis le début. Elle aime tester les offres et partager son expérience. Elle a aussi d'autres casquettes dans l'équipe.

Les autres établissements de notre comparatif