Acheter une voiture à l’étranger (USA ou Allemagne) et la ramener en France

Publié le

L’achat d’une voiture étrangère est souvent plus intéressant lorsqu’il est réalisé dans son pays d’origine. Toutefois, connaître les procédures est important avant de se lancer.

Les assurances auto au meilleure rapport qualité prix

L’achat et le rapatriement d’une voiture en Allemagne

Les démarches importantes

La sélection d’un revendeur sûr et certifié en Allemagne est cruciale pour éviter les arnaques. Après quoi, le client doit négocier le prix du véhicule qui l’intéresse. Attention, car le revendeur doit fournir un contrat de vente avant de conclure la vente. Il faut également demandé si le véhicule n’a pas été accidenté, s’il est encore sous garantie, s’il a été suivie par un garage officiel, concessionnaire… Passer par un expert est crucial. En Allemagne, il est connu que les compteurs peuvent être trafiqué .. Il est possible de réaliser de grosses économies en achetant outre-Rhin tout comme de se faire arnaquer. 

Une fois que la transaction est achevée et le contrat de vente signé en bonne et due forme, c’est le moment de penser au transport.

Après avoir rapatrié le véhicule, c’est le moment de régler les formalités administratives. En premier lieu, le propriétaire doit aller au centre des impôts avec la facture et la carte grise. À noter que les responsables sont susceptibles de demander une traduction certifiée de ces documents.

Le but de la démarche est d’acquérir un quitus fiscal, aussi connu sous le nom de certificat fiscal. Afin de le recevoir, le propriétaire doit notamment payer la TVA. Enfin, il n’a plus qu’à immatriculer la voiture.

Le transport de l’Allemagne vers la France

Certaines personnes choisissent de faire le voyage vers l’Allemagne pour rouler directement avec la voiture au retour. Si l’option semble pertinente, la personne devra tout de même obtenir des plaques allemandes pour rouler légalement. C’est donc une dépense en plus.

En outre, l’acheteur peut également choisir de déléguer toutes les démarches à un concessionnaire. Cette solution est simple, mais parfois onéreuse.

Enfin, il peut aussi choisir de louer les services de prestataires spécialisés dans le transport de véhicule que ce soit avec chauffeur ou sur train.

L’acquisition et le rapatriement d’une voiture aux États-Unis

Le choix de la voiture est important

Les constructeurs automobiles américains n’ont rien à envier aux Allemands. Néanmoins, la précaution est de mise lors du choix du véhicule. Si le constructeur n’est pas présent en Europe, le rapatriement de son produit peut s’avérer difficile. L’homologation et la recherche de pièces détachées sont un exemple des complications possibles.

En outre, le type de véhicules est également très important. En effet, si elle est neuve, l’acquéreur a intérêt à choisir une voiture utilitaire. Le fait est que ce type d’engin est exempté du malus écologique. Cela se traduit par une économie sur les taxes à l’importation allant jusqu’à 40 000 €.

Les étapes importantes

L’achat d’une voiture à l’étranger pour ensuite la ramener en France implique de nombreuses opérations, souvent compliquées. D’où l’utilité de passer par un mandataire. Bien évidemment, chacun a la possibilité de le faire lui-même. Toutefois, les contraintes et les risques deviennent aussi plus grands.

Avec ou sans l’aide d’un mandataire, voici globalement les étapes par lesquelles le client doit passer :

  • la recherche et l’achat de la voiture ;
  • le dédouanement en payant la TVA et les frais de douane afin que le véhicule ait le droit d’entrer en territoire français ;
  • l’homologation de l’engin à la DREAL ;
  • l’immatriculation.

N.B : l’importation d’une voiture depuis les États-Unis allant en France annule la garantie du constructeur américain.

Acheter une voiture à l’étranger et la rapatrier en France : le bilan

Choisir entre l’achat d’un véhicule en Allemagne ou aux USA est difficile. Le fait est que chacun a ses préférences en matière d’automobiles. Toutefois, l’achat d’une voiture allemande a ses avantages :

  • la proximité géographique ;
  • la possibilité d’obtenir une plaque allemande provisoire pour conduire la voiture depuis l’Allemagne jusqu’en France ;
  • les procédures globales sont plus simples, car l’Allemagne fait partie de l’Union européenne.
Par Stéphanie Thomas

Directrice de publication du site.

Les autres établissements de notre comparatif