Revolut : entre nouveautés et migration de la clientèle vers Revolut Bank

Publié le - Auteur Par Emmanuelle Audibert
Revolut : entre nouveautés et migration de la clientèle vers Revolut Bank

Revolut annonce un changement de ses conditions générales dans un mail adressé à ses utilisateurs français. À compter du 1er juillet 2022, les clients seront automatiquement transférés vers la Revolut Bank UAB. Qu’est-ce que cela va changer pour ses utilisateurs ? A côté de cela la néobanque continue de nous surprendre avec des innovations révolutionnaires.

Pourquoi les clients Revolut sont-ils migrés vers Revolut Bank ?

Revolut s’est longuement préparé au Brexit. Depuis le mois de décembre, la néobanque propose aux clients français de migrer leur compte Revolut Payment UAB vers Revolut Bank UAB. Ce transfert s’effectue simplement, sans modification des coordonnées bancaires. Les clients qui ont effectué ce changement font officiellement partie de la banque Revolut.

Une banque européeenne plus de puissante

Jusque-là, Revolut opérait dans l’Hexagone avec une licence d’établissement de monnaie électronique. Il s’est vu dans l’obligation de passer par une banque tierce afin de cantonner les fonds de ses clients et ainsi les protéger en cas de faillite.

L’obtention de la nouvelle licence permet de garantir les comptes à hauteur de 100 000 euros grâce à la protection de dépôt lituanien. Cette nouvelle licence d’établissement de crédit en Lituanie fait d’elle une banque européenne. Cela lui ouvre notamment la possibilité d’octroyer des crédits à la consommation. Certaines régions ont l’honneur de l’expérimenter en avant première.

Proposer un Iban FR

Les comptes sont transférés vers la nouvelle succursale française de Revolut Bank UAB. Ils ne changent pas au niveau des prestations. Seul l’IBAN change si vous aviez un IBAN GB pour recevoir des paiements entrants, celui-ci sera remplacé par un nouvel IBAN FR. Vous pouvez recevoir des paiements sur votre ancien IBAN pendant 6 mois, passé ce délai les paiements seront retournés à l’expéditeur. Le projet de faire un RIB français est de plus en plus réalisable. Cela offrirait à la clientèle française une protection qui éviterait la discrimination.

Pour les titulaires d’un abonnement Plus, Premium ou Métal, la protection quotidienne et l’assurance voyage seront désormais liées à la banque. Le client conserve sa couverture à l’identique. Et pour les détenteurs du Revolut Junior, ils seront également migrés vers notre entité lituanienne.

Revolut : crypto, crédit … les nouveautés à venir

La néobanque déjà révolutionnaire bouscule les normes des banques traditionnelles en proposant de nouveaux services.

Des fonctionnalités inédites

Grâce à son nouveau statut, Revolut possède à présent la possibilité de commercialiser des produits de crédit.

Les clients de la néobanque ont droit :

  • au découvert,
  • au débit différé pour les achats,
  • aux emprunts plus classiques,
  • aux crédits à la consommation
  • et même aux emprunts immobiliers.
  • Ils ont également la possibilité de faire des placements financiers dans les autres sociétés du groupe Revolut.

L’ensemble de ces innovations viennent compléter la gamme de services existants. Ces nouveautés constituent une avancée considérable pour la néobanque, mais également pour les clients qui vont pouvoir bénéficier de nouvelles fonctionnalités sur leur compte.

Développement de la cryptomonnaie

Revolut est déjà très investi dans la cryptomonnaie, la néobanque révolutionnaire souhaite aller plus loin dans ce domaine. L’application est déjà très sérieuse dans l’achat, la vente et le stockage de devises virtuelles.

Elle souhaite activer les transferts de fonds en quelques clics seulement pour gagner en fluidité. Mais également, de rendre ces échanges sans frais pour les utilisateurs, peu importe leur localisation ou une façon de décentraliser.

Une équipe d’une centaine de personnes travaillent sur le projet de développer une solution dont le but serait de rivaliser avec Binance.

Revolut vers la décentralisation

La néobanque en plus d’investir dans le prêt immobilier au sein de son écosystème recherche une alternative à l’épargne. Pour cela elle a développé un outil d’achat d’actions et de matières premières. Elle s’intéresse également à la technologie blockchain afin de décentraliser sa finance. L’objectif est de devenir une “super app”, c’est-à-dire une application qui regroupe une multitude de fonctionnalités. La néobanque pourrait proposer des services additionnels autour d’un portefeuille décentralisé fait par Revolt, comme des virements ou des prêts.

Par Emmanuelle Audibert

Rédactrice en école de journalisme à Aix-en-Provence

Obtenez des offres exclusives !

« * » indique les champs nécessaires

RGPD*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Laisser un commentaire