Les néobanques pour pro face au casse-tête du Prêt garanti par l’état

Publié le - Auteur Par Olivier B.
Les néobanques pour pro face au casse-tête du Prêt garanti par l’état

La solvabilité des entreprises est une priorité en temps de confinement pour l’Etat qui met en place les instruments afin de passer ce cap. Se pose alors la question de l’éligibilité aux aides, notamment au prêt garanti par l’état (PGE), une épine dans le pied des néobanques qui se mobilisent pour aider au mieux leurs clients professionnels.

Le prêt garanti par l’Etat pour aider les entreprises

Intéressons-nous ici aux entreprises de moins de 5000 salariés qui demanderaient le PGE avec un chiffre d’affaire inférieur à 1,5 milliard d’euros en France. Que faut-il qu’elles fassent ?

Procédure pour obtenir un prêt garanti par l’état

L’entreprise doit d’abord se rapprocher d’une banque afin de demander un prêt. Attention le montant de l’emprunt ne doit pas dépasser 25% du chiffre d’affaires ou deux ans de masse salariale pour les entreprises en création ou considérées comme innovantes. L’établissement bancaire étudie le dossier de la société  avant de donner son pré-accord.

L’entreprise doit alors passer par la plateforme dédiée attestation-pge.bpifrance.fr afin de récupérer un identifiant unique. Elle reçoit enfin son prêt une fois que la Bpi a confirmé le numéro unique à l’organisme prêteur. Rappelons ici que le PGE est bien un prêt d’une banque à une entreprise couvert à 90% par l’état.

Les clients des néobanques exclus du PGE

Sauf que les néobanques qui sont des établissements de monnaie électronique comme Shine ou Anytime, ou des établissements de paiement comme Qonto, ne peuvent pas distribuer de crédit (ni de découverts d’ailleurs). Conséquence fâcheuse : leurs clients ne peuvent pas prétendre pour l’heure au dispositif du PGE.

Un sérieux trou dans la raquette de la politique du gouvernement pour les entrepreneurs concernés. Toutefois, les banques mobiles pour professionnels s’organisent pour apporter tout de même des solutions à leur clientèle. 

 

Mobilisation générale chez les néobanques pro

Les néobanques restent très actives au service de leurs clients dont une grande partie est fragilisée avant même que se profile la crise économique. Quelles sont les actions mises en place ?

Shine : partenariat avec Mansa et prêt rebond

La néobanque Shine met en place plusieurs actions pour accompagner sa clientèle. L’établissement a rapidement annoncé un partenariat commercial avec Mansa, une plateforme de crédit aux indépendants. Un simulateur a été mis en place en ligne pour tester l’éligibilité des entreprises aux offres de prêts de Mansa qui peuvent aller de 500 euros à 10 000 euros. Une potentielle bouffée d’oxygène en termes de trésorerie.

Shine fait le forcing auprès de Bpifrance afin d’instaurer des outils alternatifs au PGE, à l’instar du prêt rebond (de 10 000 euros à 30 000 euros). Il s’agit d’un prêt de long terme étalé sur sept ans avec un différé d’amortissement de deux ans. En revanche, le prêt rebond se décide à l’échelon régional et non national contrairement au PGE. Cette solution s’adresse notamment aux travailleurs indépendants sollicitant un besoin de financement exceptionnel imputable à la situation actuelle.

La Fintech se mobilise aussi pour retranscrire à ses clients les annonces du gouvernement afin de les orienter vers les dispositifs les plus appropriés en fonction de leurs besoins et de leur profil. Le chat de l’application mobile Shine est disponible à tout moment 7 jours sur 7, alors qu’une communauté d’entraide s’est formée sur la page Facebook. Enfin, toutes les aides aux indépendants et les questions fréquentes sont consultables sur le site independants-coronavirus.info.

Qonto, la licence d’établissement de crédit à l’horizon

La néobanque concurrente Qonto réfute pour l’instant l’idée de partenariats afin d’accorder des prêts de trésorerie à ses clients. Elle préfère se focaliser en 2020 sur l’obtention justement de la licence d’établissement de crédit qui réglerait le problème. En attendant le précieux sésame, Qonto n’est pas inactive avec la tenue de webinars cette fois avec des partenaires comme Payfit ou LegalStart.

Des webinars également organisés en interne comme la session en direct Ask me Anything intitulée « être CEO pendant la crise du covid-19 ». L’idée est de dénicher des solutions pratiques pour les travailleurs indépendants qui rencontreraient des difficultés. Autre action mise en œuvre : l’alimentation de la page Notion afin de tenir informée sa clientèle des actualités en ce qui concerne le Covid-19 et les mesures programmées par le gouvernement.

 

Comme on le voit, les néobanques pour pro ne sont pas inactives pour épauler leurs clients malgré leurs limites. Il faut dire que la qualité du support client fait partie de leurs atouts. L’oublier serait incompréhensible et surtout néfaste pour leur image à court et moyen terme. 

Obtenez des offres exclusives !
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Laisser un commentaire