Floa Bank étend son offre de crédit en Europe

Publié le - Auteur Par Hélène N.
Floa Bank étend son offre de crédit en Europe

Développée en France sur le segment du paiement en plusieurs fois, Floa Bank se lance à la conquête du vieux continent. Cette fintech, déjà présente en Espagne et en Belgique, projette de poursuivre son déploiement à l’international à partir de l’année 2022. Pour cette expansion, elle a visé deux pays d’Europe dont l’Italie et le Portugal. Floa compte séduire davantage de clients à l’étranger avec ses offres classiques comme les crédits à la consommation, les cartes visas et des paiements fractionnés pour les particuliers et professionnels.

Une fintech qui a de grandes ambitions

Floa Bank, anciennement connue sous le nom de Banque Casino, envisage de devenir un poids lourd européen du paiement fractionné.

Floa Bank souhaite s’implanter dans 10 pays d’ici 2025

Pour Floa Bank, la conquête de l’Europe a déjà commencé en 2020 quand la société déposait ses valises en Espagne et en Belgique. Son entrée sur le marché italien et portugais, prévu pour la rentrée 2022, n’est qu’une suite logique de son expansion. De plus, l’organisme de crédit ne compte pas en rester là.

Il envisage encore de couvrir tout le continent en s’étendant dans 10 pays d’ici 2025. Cet objectif a été officialisé haut et fort par Catherine Vidal, la directrice générale de Floa Bank, via le magazine économique Les Échos : « À la rentrée 2022, nous allons lancer une solution de paiement fractionné en Italie et au Portugal. Par la suite, notre ambition est d’ouvrir deux pays par an en Europe. »

Un organisme de crédit innovant et 100% digital

Lancée pour la première fois en 2001, Floa Bank travaille essentiellement sur le domaine du web et du mobile. Elle est la spécialiste du paiement fractionné avec ses offres de crédits destinés aux particuliers et aux professionnels. En France, cette banque 100% en ligne est leader dans son secteur. Rien qu’au premier semestre 2021, ses contractions de crédit ont augmenté de 22 % à 1,2 milliard d’euros. La plateforme a déjà attiré plus de 3 millions de clients dans l’Hexagone. Si son projet d’expansion se déroule sans encombre, elle souhaite atteindre les 5 millions d’utilisateurs dans 4 ans.

Une envie de développement malgré une rude concurrence

Le marché du paiement fractionné est le siège d’une rude concurrence entre les grands établissements bancaires européens.

Floa Bank se trouve dans un marché ultra-concurrentiel

Connue pour être la spécialiste du BNPL ou But Now Pay Later, Floa Bank a bénéficié du boom des achats en ligne lors de la pandémie covid-19. Cependant, l’ex-Banque Casino n’est pas si tranquille que cela dans ce secteur. La fintech n’est pas la seule institution qui propose une option de paiement permettant aux clients de payer les produits après les avoir achetés. Dans ce marché, elle est en concurrence avec de gros acteurs Klarna, Alma et Square, une fintech américaine basée à San Francisco qui vient de débarquer en France. Des big tech américaines comme Google et Apple qui commencent également leur implantation en Europe sont aussi des adversaires de taille.

La fintech peut s’appuyer sur BNP Paribas

Bien que l’opération attende encore l’approbation des régulateurs, le rachat de Floa Bank par BNP Paribas pour un montant de 258 millions d’euros serait déjà chose faite. Pour la banque en ligne, avoir BNP Paribas à ses côtés lui permettra de poursuivre son développement à l’international. Grâce aux nombreuses agences du géant bancaire dans toute l’Europe, la fintech n’aura pas de mal à atteindre son objectif fixé pour 2025. Selon une source interne dans Les Échos : « BNP Paribas a les implantations et les partenariats nécessaires pour permettre à Floa de s’étendre rapidement à l’étranger ».

 

Un crédit vous engage et il doit être remboursé. Pensez à faire une simulation avant de vous engager. 

Obtenez des offres exclusives !
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Laisser un commentaire