Monnaie de Paris : les secrets sur la fabrication et la valeur de l’argent dévoilés

Publié le - Auteur Par Nantcy L
Monnaie de Paris : les secrets sur la fabrication et la valeur de l’argent dévoilés

Pour sécuriser leur épargne, protéger leur patrimoine de l’inflation ou encore couvrir d’éventuelles pertes financières avec d’autres actifs plus risqués, nombreux sont ceux à investir dans des pièces de monnaie françaises d’or ou d’argent, frappées par la Monnaie de Paris. Qui gère cette institution et quels sont ses rôles ? Enquête.

 

Pain, journal, cigarettes… Au quotidien, nous utilisons de la monnaie, mais savons-nous pour autant d’où elle provient ? Qui la fabrique en France ? Quelle est sa véritable valeur ? Quid des pièces de collection, en argent ou en or ? Peuvent-elles être un moyen de protéger son patrimoine de l’inflation ou des crises bancaires ? Ces questions taraudent de nombreux internautes. Nous allons donc tenter d’y répondre. Comme nous l’avons évoqué dans un précédent article, pour contourner le système bancaire (débancarisation) et sécuriser son épargne, investir dans la valeur refuge qu’est l’or sur le long terme, peut être bénéfique. Les épargnants ou collectionneurs, à la recherche de rareté, se tournent ainsi vers des pièces d’or, frappées en quantité limitée. En France, c’est la Monnaie de Paris qui est chargée de leur fabrication.

Monnaie de Paris : un établissement public de l’État

Comme le détaille l’Article L121-3 du Code monétaire et financier, « la Monnaie de Paris est un établissement public de l’État à caractère industriel et commercial ».

Monnaie de Paris : une institution unique qui frappe la monnaie pour l’État

« La Monnaie de Paris est une institution unique. Située au cœur de Paris, dans un Palais du XVIIIe siècle, la plus ancienne entreprise du monde poursuit sa mission originelle, confiée en 864 : frapper la monnaie pour l’État », note Marc Schwartz, Président-Directeur Général de l’entreprise qui a traversé les siècles en racontant l’histoire de la France. La monnaie de Paris a su aussi se développer et s’internationaliser, « tout en conservant son identité et son savoir-faire. Aujourd’hui, elle allie l’artisanat d’art en réalisant des produits d’exception (médailles, monnaies, décorations, objets d’art) au sein des ateliers historiques du quai de Conti, et la compétence industrielle de haut niveau, avec l’usine de Pessac (Gironde) où sont fabriquées monnaies courantes françaises et étrangères », poursuit-il.

La doyenne des institutions françaises, a « traversé les siècles en expérimentant toutes les techniques, de la frappe au marteau à la découpe au laser ». C’est ainsi qu’elle a produit toutes les monnaies des Français, du Denier à l’Euro.

Monnaie de Paris : de multiples missions et activités connexes

D’après le Code monétaire et financier, la Monnaie de Paris, labellisée « Entreprise du Patrimoine Vivant », comptant une quinzaine de métiers d’art d’exception, est chargée de :

  • Fabriquer les pièces métalliques pour le compte de l’État
  • Confectionner et commercialiser les monnaies de collection françaises ayant cours légal et pouvoir libératoire
  • Lutter contre la contrefaçon des pièces métalliques
  • Procéder à l’expertise et au contrôle des pièces métalliques
  • Créer et vendre les instruments de marque, les poinçons de garantie métalliques des matières d’or, d’argent et de platine, les monnaies métalliques courantes étrangères, les monnaies de collection étrangères et les décorations
  • Conserver, protéger, restaurer et présenter au public ses collections historiques
  • Valoriser le patrimoine immobilier dont il est propriétaire par le biais d’opérations immobilières
  • Préserver, développer et transmettre son savoir-faire artistique et technique

Monnaie de Paris : chiffres clés

Chaque année, dans l’usine de Pessac, environ 1 milliard de pièces courantes sont frappées. La moitié est destinée à l’exportation. Quant à la fabrication de monnaies de collection, en or et en argent, les programmes sont validés chaque année par l’État. La monnaie de Paris est d’ailleurs « la manufacture historique des décorations officielles et grands ordres, comme la Légion d’honneur ou l’ordre national du Mérite », indique l’institution.

Voici quelques chiffres clés :

  • 864 : création de la Monnaie de Paris
  • 2 sites de production en France (Paris et Pessac) et 500 salariés
  • 1,2 Ha au cœur de Paris
  • 20 400 m² d’usine à Pessac
  • 2002 : obtention de l’appellation « musée de France »
  • 3 étoiles pour le restaurant gastronomique de Guy Savoy
  • 100 000 médailles fabriquées par an
  • 175 000 objets de collection
  • 130 000 décorations officielles produites par an
  • 120 000 pièces en or frappées par an

 

Monnaie de Paris : que valent les pièces ?

La Monnaie de Paris, qui dispose du monopole légal de la fabrication de pièces de monnaie en France, fabrique deux types de pièces à la valeur différente.

Monnaie de Paris : des pièces conçues pour la circulation courante et les collectionneurs

Comme indiqué précédemment, l’institution fabrique les pièces que nous utilisons au quotidien ainsi que des pièces de collection.
L’ensemble des pièces de la Monnaie de Paris possède une valeur faciale, soit la valeur qui est inscrite sur une de leurs faces (de 1 centime à 5 000 euros). Certaines, n’ayant plus cours légal, comme le franc par exemple, peuvent être démonétisées.

Quelques-unes des pièces destinées à la circulation courante peuvent toutefois, dans certains cas (erreurs de fabrication par exemple), se vendre plus cher que leur valeur faciale.

Monnaie de Paris : quelles sont les pièces les plus collectionnées ?

Les pièces dites “commémorative circulantes”, fabriquées depuis 2004 par les pays membres de la zone euro sont les plus collectionnées. Jusqu’à deux pièces de deux euros de ce type par année et par pays. Elles sont reconnaissables grâce à un motif national spécial, gravé au revers. Ce sont les plus convoitées en France, en Europe et même dans le monde. En fonction de leur rareté, elles peuvent coûter jusqu’à 2 750 euros !

Monnaie de Paris : que valent les pièces en or et en argent ?

En sus des pièces en métal courant (cuivre et nickel), la Monnaie de Paris conçoit des pièces en or et en argent. Elles ont une valeur faciale déterminée ainsi qu’une valeur métallique intrinsèque propre, qui fluctue selon le cours du jour. Sur le long terme, le métal précieux contenu par les pièces peut être supérieur à leur valeur faciale. Leur valeur exacte peut être déterminée en fonction de leur tirage exact et de ce fait de leur rareté, et de leur contenu en métal précieux. Des catalogues, comme Euro Leuchtturm répertoriant l’ensemble des pièces de la Monnaie de Paris peuvent être utiles à cet effet.

Par Nantcy L

Journaliste plurimedia depuis 15 ans, je m'intéresse à différents univers : économie, lifestyle, société, culture, psycho & développement personnel... Pour Comparateurbanque.com je vous livre, à l'aide d'experts, des conseils pour mieux gérer votre argent.

Obtenez des offres exclusives !

« * » indique les champs nécessaires

RGPD*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Laisser un commentaire