L’or, valeur refuge ? Ce que nous avons retenu de cette émission d’Europe 1

Modifié le - Auteur Par Nantcy L
L’or, valeur refuge ? Ce que nous avons retenu de cette émission d’Europe 1

Depuis des siècles, en période d’incertitude géopolitique ou financière, l’or est considéré comme valeur refuge par excellence par les épargnants. Est-il toujours un bon moyen pour conserver son pouvoir d’achat ou faire fructifier son épargne ?  

 

Investir dans l’or est-il une bonne idée en temps de crise ? Ce 30 octobre dernier, Pierre de Vilno recevait économistes et experts dans son émission Panorama, diffusée sur Europe 1, pour répondre, entre autres, à cette question. L’or a su traverser le temps et a conservé son image fascinante. Pour quelle raison ? Que symbolise-t-il ?

L’or, un investissement rassurant

Dans l’imaginaire collectif, ce métal noble et précieux est un symbole de beauté et de richesse.

L’or, valeur refuge par excellence ?

Aux yeux des épargnants, cet élément chimique métallique rare possède une grande valeur économique.

Quelle agréable couleur; qu’une pièce d’or est une jolie chose. L’or traverse tous les pays, il a partout la même valeur… sa vue seule réjouit.

Al-Harîrî (1054-1122), Maqâmât « 3e séance. Caïla, la pièce d’or »

L’or est un actif de temps long qui a permis aux consommateurs de maintenir leur pouvoir d’achat sur des millénaires. Il est ainsi, encore aujourd’hui, vu comme « une protection contre les risques géopolitiques ou financiers, de plus en plus nombreux », pointe un expert du secteur sur les ondes de la radio nationale. L’or a d’ailleurs profité de l’explosion de l’inflation observée à l’échelle mondiale par le Fonds monétaire international (FMI), depuis le début de l’année 2021. Il est jugé comme étant une forte protection contre la guerre en Ukraine. Néanmoins, après avoir atteint un record historique en mars dernier – l’once (31,104 grammes) a franchi le seuil symbolique des 2 500 dollars – le cours du métal jaune a perdu plus de 10 % depuis janvier, et même 20 % depuis son taux record en mars. Faut-il s’en inquiéter ?

L’or, un actif de diversification

Selon l’expert, l’or est un actif de diversification, « qui a de l’avenir ». Sur de longues périodes, il est très performant, dès lors qu’il traverse le temps. Les investisseurs misent ainsi sur l’or pour se débancariser et s’en servent comme assurance à long terme pour leur patrimoine.

En revanche, les spéculateurs pourraient être déçus. Car l’or physique est un actif libellé en dollar n’offrant aucun rendement, à l’inverse d’autres placements financiers. D’ailleurs, avec la remontée du dollar, la flambée des taux d’intérêt et de l’inflation, nombreux sont ceux qui s’en sont détournés pour se diriger vers d’autres actifs.

 

L’or, un placement intéressant, mais non miraculeux

D’après Philippe Crevel, économiste spécialiste des questions macroéconomiques, « l’or n’est pas un placement en tant que tel. »

« L’or ne produit rien »…

« Ce n’est ni une action, ni une obligation », rappelle sur Europe 1 le directeur du Cercle de l’ Épargne. « C’est une valeur refuge et non un placement miracle ; il ne permet pas d’avoir un grand rendement. Il n’y a d’ailleurs pas eu un bond fabuleux de l’or depuis le début de la guerre en Ukraine », observe-t-il. « Les Français préfèrent toujours le Livret A à l’or », fait-il remarquer. D’autre part, ce métal ne permet pas de financer les entreprises, ni de faire tourner l’économie. Il en est déconnecté. Il permet simplement de stabiliser un portefeuille avec d’autres actifs. C’est la raison pour laquelle il conseille d’investir une petite partie de son épargne seulement sur des ETF d’or, via un compte-titre. Cela consiste à acheter des parts papiers d’un fonds (SICA par exemple) qui va répliquer l’évolution du cours de l’or. Car, pour réaliser des gains, « il faut engranger des plus-values », rappelle-t-il. Il préconise d’être méfiant, car le cours du métal jaune monte haut puis redescend.

… Mais protège en cas de crise bancaire

L’économiste Philippe Herlin, spécialiste des questions monétaires et auteur de « L’or. Un placement d’avenir » (Eyrolles, 2012), estime de son côté que l’or, tout comme le bitcoin, sont sous-évalués. Il recommande d’investir bien plus de 10 % de son épargne. Car, l’inflation est là pour durer et que l’on risque fortement d’entrer en récession. « En cas de crise bancaire (exemple au Liban où les ménages ne peuvent plus accéder à leur argent librement), il faut être vigilant et ne pas hésiter à investir dans l’or », note-t-il au micro de la radio. Et la raréfaction de ce dernier fait qu’il va coûter de plus en plus cher. Sur les 4500 tonnes d’offres et d’achats qui se rencontrent sur le marché, la moitié provient du recyclage, car les mines sont moins denses qu’avant. Ceux qui cherchent la rareté peuvent se tourner vers des pièces d’or, frappées en quantité limitée. Les autres achèteront plutôt des lingots ou lingotins de 10, 20, 100 ou 500 g, en fonction de leur budget. Selon Philippe Herlin, « en 2023, la valeur de l’or devrait augmenter et pourrait donc protéger les détenteurs de l’inflation.

Investir dans l’or pour sécuriser son épargne

Pour contourner le système bancaire et sécuriser son épargne, il peut être intéressant d’investir dans l’or sur le long terme. On parle alors de débancarisation. En 20 ans, la valeur du gramme a été multipliée par 6. La plateforme d’investissement Or.fr facilite aux épargnants l’achat de métaux précieux. Ils sont détenus en nom propre et stockés hors du système bancaire, ce qui permet aux acquéreurs de jouir d’un accès direct aux coffres.

Par Nantcy L

Journaliste plurimedia depuis 15 ans, je m'intéresse à différents univers : économie, lifestyle, société, culture, psycho & développement personnel... Pour Comparateurbanque.com je vous livre, à l'aide d'experts, des conseils pour mieux gérer votre argent.

Obtenez des offres exclusives !

« * » indique les champs nécessaires

RGPD*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Laisser un commentaire