Bourse & achat d’actions cotées : dernière mise en garde de l’AMF

Publié le - Auteur Par Lucie
Bourse & achat d’actions cotées : dernière mise en garde de l’AMF

L’investissement en bourse et les achats d’actions d’entreprises cotées ont gagné du terrain ces derniers temps. Afin de faire fructifier leur épargne, de nombreux Français s’y sont intéressés. Cependant, il faut faire très attention, car les arnaqueurs proposant ce genre de solution sont nombreux. Face à cela, l’AMF met vivement en garde les épargnants. Focus.

Alerte de l’AMF sur l’investissement en Bourse

Les propositions d’acquisitions d’actions d’entreprises cotées se présentent sous différentes formes.

Usurpation d’identité et proposition frauduleuse

L’AMF met en garde tous les épargnants suite aux témoignages que sa plateforme Epargne Info Service a recueillis. D’après les informations récoltées par cette dernière, de nombreux épargnants ont reçu, ces derniers temps, des mails ou des appels téléphoniques leur proposant d’investir dans des actions d’entreprises cotées.

Bien entendu, il s’agit de propositions frauduleuses se présentant, en général, sous forme de livrets d’épargne. Lors de l’inscription sur internet pour ouvrir un livret, les escrocs parviennent à mettre la main sur les coordonnées de leurs victimes à partir de formulaires de contact. Le plus souvent, leur approche s’appuie sur l’usurpation d’identité d’établissements de paiement ou d’établissements financiers européens connus, afin de susciter la confiance.

Faux livrets GAFA ou FDJ

Dans la majorité des cas, ces propositions d’investissement frauduleuses concernent des valeurs françaises bien connues ou des valeurs technologiques américaines. Les escrocs ne manquent pas d’astuces afin de séduire leurs cibles, en témoignent le Livret GAFA qui permet d’investir dans les actions de « Google Amazon Facebook et Apple » ou le livret « Tesla Apple Facebook ».

Il peut aussi s’agir de faux livrets trading à haute fréquence (livrets THF) ou de faux contrats d’achats d’actions. En effet, les escrocs présentent aux épargnants qu’ils contactent de soi-disant livrets diversifiés. Ce qui est encore pire, c’est que certaines des sociétés proposées ne sont même pas cotées.

Les escrocs peuvent également être de faux intermédiaires. Ainsi, ils proposent aux épargnants d’acheter, à prix prétendument décoté, des actions de la Française des Jeux. Il faut, cependant, noter qu’en novembre 2019, l’Autorité de Marchés Financiers a déjà mis en garde le public concernant ces propositions d’investissement dans la FDJ frauduleuses.

Les victimes perdent tout leur argent

Comme tout escroc, ceux proposant des offres d’investissement frauduleuses le font dans le but de soutirer de l’argent à leurs victimes.

Plus de 100 signalement et un préjudice de 55k€

Il est évident que derrière ces offres frauduleuses, il n’y a aucune acquisition d’actions. Ainsi, les épargnants victimes de cette arnaque perdent leur argent. En effet, une fois leurs virements effectués, ils ne parviennent plus à récupérer leurs fonds ni à contacter les faux conseilleurs qui les ont convaincus de faire l’investissement.

Plusieurs demandes relatives à ce type de propositions d’investissements ont été adressées à l’AMF depuis le printemps 2021. Cette autorité publique indépendante a également reçu plus d’une centaine de signalements et réclamations concernant ce genre d’offres.

D’après l’AMF, les pertes qu’ont déclaré les épargnants ayant souscrit une de ces offres frauduleuses sont importantes. En effet, l’Autorité des Marchés Financiers évalue le préjudice moyen à 55 000€.

Le gain rapide sans risque n’existe pas

L’AMF appelle à la plus grande vigilance en rappelant que la souscription d’actions pour le compte de clients et le conseil en investissement sont des activités réglementées. Les épargnants doivent, en effet, savoir que seuls les conseillers en investissement financier immatriculés à l’Orias et les prestataires de services d’investissement agréés y sont habilités.

Ainsi, il est recommandé de ne pas donner suite aux demandes des conseillers financiers sans s’être assuré des autorisations ou des garanties dont ils disposent. Avant tout investissement, les épargnants sont invités à appliquer les quelques règles de vigilances suivantes :

  • Se méfier des gains rapides et sans risque,
  • Ne pas céder aux pressions de son interlocuteur,
  • Se méfier des demandes de transfert de fonds douteuses (vers un pays sans aucun rapport avec celui de l’épargnant ou avec le soi-disant conseiller financier),
  • Ne jamais communiquer ses coordonnées personnelles, etc.
Par Lucie

Lucie est rédactrice sur ComparateurBanque.com depuis le début. Elle aime tester les offres et partager son expérience. Elle a aussi d'autres casquettes dans l'équipe.

Obtenez des offres exclusives !

« * » indique les champs nécessaires

RGPD*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Laisser un commentaire