Investir le 20 juin avec ces 4 infos clés

Publié le - Auteur Par Stéphanie Thomas
Investir le 20 juin avec ces 4 infos clés

Aujourd’hui c’est la fête des Pères, alors on pense à tous les papas, les papounets, les papous que l’on connait et on leur souhaite une bonne journée ! Voici quelques infos pour leur montrer que vous aussi vous êtes forts.


Le sujet de la semaine : Immobilier et financement 

On vous en parle régulièrement, l’épargne est une chose importante, prévoir son avenir, se constituer un revenu supplémentaire pour la retraite, ou même avant. Et pour se faire quoi de mieux que l’investissement dans la pierre. Cela fonctionne aussi pour ceux qui ne sont pas encore propriétaires de leur résidence principale, il faut y songer assez rapidement.

Crédit immobilier : stabilité des taux

Le taux moyen s’est stabilisé, il est actuellement à 1,07%, soit le plus bas niveau observé jusqu’à maintenant, en janvier le taux était autour de 1,16% toutes durées confondues. Cette stabilité est même confirmée par le dernier observatoire du Crédit logement : « Malgré l’incertitude ambiante et la reprise de l’inflation, les banques continuent de soutenir la demande de crédits immobiliers des particuliers avec des conditions attractives. Depuis le début de l’année, les taux des prêts ont tous reculé, quelle que soit leur durée à l’octroi ».

A titre informatif, le taux le plus bas est à 0,61% en ce moment !

Les taux

Pour un investissement dans la pierre, voici les taux actuels moyens en fonction des durées d’emprunt :

  •  0,85% sur 15 ans,
  •  0,98% sur 20 ans,
  •  1,18% sur 25 ans.

Bien sûr, ce sont des références, mais n’oubliez pas que si vous passez par un courtier il peut toujours négocier encore un peu pour vous obtenir moins.

La guerre des régions

Même si les taux sont stables sur l’ensemble du territoire, il existe d’irréductibles régions, qui résistent à la tendance, certaines en hausse, d’autres en baisse. On note d’ailleurs une tendance à la baisse notamment sur les prêts sur plus de 20 ans. Suivant le projet envisagé, il peut être intéressant de se renseigner sur ce que les différentes régions proposent, notamment pour de l’investissement locatif.

La stabilité ne fait pas tout…

Si le fait que les taux restent bas de façon stable est rassurant, il ne faut pas non plus croire que tout est acquis. Cela ne veut en aucun cas dire que c’est la porte ouverte à toutes les fenêtres en termes d’obtention de prêt immobilier.

Les banques ne prêtent pas à 110%, il faut être préparé (avec un bon dossier complet) et pouvoir fournir un apport minimum dans la plupart des cas.
Pourquoi 110% ? Les 10% correspondent aux frais annexes, frais de notaires (entre 8 et 10% du montant de l’achat), les frais de garantie qui sont indispensables et les frais de dossier. Même en justifiant de bons revenus, il faudra présenter un bon dossier, prouver que l’on peut épargner et que l’on sait gérer son argent correctement…


Le proverbe de la semaine : Bourse

Comme chaque semaine, on décrypte pour vous une expression digne du biscuit chinois en rapport avec la bourse, afin que vous puissiez vous familiariser avec cet environnement qui peut paraître mystérieux de prime abord.

« Il vaut mieux un chèque dans la main, qu’une cote sous les yeux « 

Prenons l’exemple du Monopoly, vous pouvez gagner la partie, mais vous n’êtes pas plus riche dans la vraie vie, car ce sont de faux billets ? Où je veux en venir ? En bourse vous ne gagnez que lorsque vous avez vendu (avec plus-value bien sûr si possible). Le reste du temps si vous ne faites rien, c’est un peu comme les billets du Monopoly, la plus-value « papier » ne rapporte rien de manière concrète, elle ne protège pas d’une baisse des cours…

Attention cependant l’adage ne dit pas de vendre à tout va, si vous envisagez de vendre il faut faire ça bien afin de faire des bénéfices (anticiper une baisse des revenus de l’entreprise, de mauvais résultats, anticiper un retournement de marché…).

Nous conclurons par ces mots de James de Rothschild, banquier français, fondateur de la branche de Paris de la famille Rothschild : « J’ai fait fortune en laissant les autres gagner encore sur ce que je vendais ».


L’offre de la semaine : Sicavonline

S’il y a bien un sujet qui a mis tout le monde d’accord pendant la pandémie c’est bien l’épargne ! Les Français ont battu des records d’épargne, les livrets défiscalisés ont explosé tout comme les contrats d’assurance-vie… On le sait, ces deux-là sont les petits favoris des Français.

Pourtant ce ne sont pas eux qui rapportent le plus, loin de là même, les sociétés civiles de placement immobilier (SCPI) sont parfaites pour augmenter entre autres son pouvoir d’achat.

SCPI : un placement qui rapporte

Les produits d’épargne immobilière assistée, l’autre nom des SCPI, permettent de manière mutualisée d’investir en immobilier locatif sans la moindre contrainte de gestion. Elles séduisent ceux en quête d’alternatives à l’assurance vie en euros ou de rendements réguliers, notamment afin de compenser les pertes de revenus une fois à la retraite. En effet, les meilleures SCPI génèrent depuis plusieurs années un rendement net annuel autour de 6,00 %. Comparativement, c’est près de quatre fois plus que la performance moyenne des contrats d’assurance-vie en fonds euros.

Bien placer son épargne en SCPI, n’est pas chose aisée surtout en s’y prenant seul. Il vaut mieux demander conseil à des spécialistes de l’épargne immobilière assistée pour être certain de ne pas se tromper.

Sicavonline : les SCPI d’entreprise

Depuis 10 ans, Sicavonline sélectionne les meilleures SCPI pour ses clients.
En 2019, avec un total de 8,6 milliards d’euros de collecte, les SCPI ont atteint un nouveau record historique depuis leur création il y a une quarantaine d’années selon l’IEIF (Institut de l’Epargne Immobilière & Foncière).

Sicavonline est spécialisée dans les SCPI d’entreprise anciennement appelée SCPI de rendement. Une SCPI d’entreprise achète et gère des actifs immobiliers pour le compte des associés : bureaux, locaux d’activités, entrepôts, EHPAD, cliniques…

Selon la nature de ses acquisitions, on parlera de SCPI de bureaux, de SCPI de commerces, de SCPI spécialisée sur un secteur en particulier (santé, éducation, etc.) ou de SCPI diversifiée (patrimoine réparti sur plusieurs types d’actifs sans qu’aucun ne dépasse 70 % de sa composition).

La durée de détention des parts de SCPI d’entreprise est en moyenne d’un minimum de 8 ans. Il s’agit d’un placement à long terme, tout comme l’assurance vie.

SCPI d’entreprise et télétravail ça donne quoi ?

En effet, autre effet direct de la pandémie, le télétravail, on peut donc se demander si l’investissement dans les entreprises est judicieux. Après tout même quand la crise est « passée » les habitudes elles, restent ! Assurément des choses vont changer, mais elles concernent plus l’aménagement des locaux, moins d’open space, plus de lieux de vie, des crèches d’entreprises, et donc pour permettre cela, au final plus de surface !

Qui dit plus de surface, dit augmentation du prix de l’immobilier, investissement immobilier et c’est là qu’intervient la SCPI d’entreprise.

Les SCPI de bureaux totalisent deux tiers de la capitalisation des SCPI d’entreprise. Il est donc logique que ces produits d’épargne immobilière assistée se réinventent, pour le plus grand bonheur de leurs associés porteurs de parts.” d’après Thibault Le Coail, consultant senior au sein de La Centrale des SCPI.

Pour ceux qui était inquiet, qu’ils se rassurent, même si le télétravail permettra à l’avenir de travailler de son domicile régulièrement, les bureaux ne sont pas voués à disparaître pour autant, ils vont, au contraire, évoluer. Pour les épargnants, le choix d’investir dans l’immobilier de bureaux via des SCPI de bureaux reste donc un investissement judicieux.

AVERTISSEMENT : Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.


Le chiffre de la semaine : 142 Milliard d’euros épargnés en 2020 en France

Comme évoqué ci-dessus, les Français ont battu des records d’épargne pendant la crise, en particulier pendant les confinements.

D’après la Banque de France : « Entre fin mars 2020 et la fin du premier trimestre 2021, le surplus d’épargne financière des ménages ( soit la différence entre le flux observé et les flux obtenus si la tendance constatée avant l’épidémie s’était poursuivie ) atteint 142 milliards d’euros ».

Cela prouve bien que les ménages ont fait preuve de prudence, et sans vouloir me répéter pour ne pas vous perdre, voici les chiffres de la Caisse des dépôts sur l’engouement des Français pour les placements défiscalisés : « Certains produits suscitent aussi l’engouement, dont l’assurance-vie, qui retrouve «de la vigueur» en 2021, et le livret A, attirant des fonds depuis un an : sur les quatre derniers mois, la collecte nette de ce produit au taux pourtant très bas – 0,5% – a atteint près de 15 milliards d’euros. »

Les particuliers restent donc prudents et continuent de mettre de l’argent de côté dès qu’ils en ont l’occasion. Même si le gouvernement aimerait que les Français se servent de cet argent pour soutenir la relance la Banque de France s’attend de son côté à un surplus d’épargne engendré par l’épidémie.

Pour ceux d’entre vous qui souhaiteraient en profiter pour investir/ placer/ épargner, ils peuvent contacter notre conseiller professionnel pour lui demander un bilan social et patrimonial gratuit dans le but de mettre en place une stratégie d’investissement.


Mentions légales 

Dans le cadre d’un contrat d’assurance vie, les performances passées ne préjugent pas des performances futures et ne sont pas constantes dans le temps.
Investir en Bourse, dans les crypto, dans une SCPI ou les ETF comportent un risque de perte totale ou partielle en capital.

Cet article est exclusivement destiné à l’information. Avant de faire un choix dans un produit financier ou de vous lancer dans une action, renseignez-vous auprès de notre conseiller qui vous guidera au mieux. Il réalisera pour vous un bilan social et patrimonial et vous guidera.

Obtenez des offres exclusives !
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Laisser un commentaire