Label ISR | Vers une perte de crédibilité ?

Publié le

Toutes les sociétés d’investissement ont compris que la recherche de sens et la protection de notre environnement sont devenues à la fois une nécessité mais aussi un argument marketing fort. Comment démêler ceux qui sont véritablement en faveur d’une action durable, de ceux qui ne font que surfer sur une tendance juteuse.

3 solutions pour investir d'une manière durable

Dans un rapport présenté le 25 mars dernier, l’Inspection Générale de Finances (l’ IGF) affirme que le label ISR doit impérativement évoluer sous peine de perdre toute pertinence et crédibilité. Alors que les critères sociaux et environnementaux n’ont jamais autant pesé dans le choix des Français au moment d’investir leur argent, l’ISR, l’un des labels les plus plébiscités, est en train de connaître la rançon de son succès. Quelles sont les raisons de ce jugement sans appel de l’ISR ? Éléments de réponse.

Label ISR : un engouement pour l’investissement responsable

Le boom de l’investissement responsable

Depuis quelques années et avec la crise financière de la COVID-19, on assiste à une véritable explosion de l’intérêt des particuliers pour l’investissement durable et responsable. Il s’agit ici de privilégier des supports de placements plus éthiques et écologiques.

Le montant des capitaux placés dans des fonds durables a été multiplié par 10 en 5 ans seulement. 62 % des Français déclarent accorder une place importante aux impacts environnementaux et sociaux au moment de choisir un placement financier. Et les fonds durables les plus performants ont enregistré des rendements records compris entre 100 % et 200 %. De quoi développer encore leur intérêt auprès des investisseurs.

Label ISR : présentation

Selon la définition de l’AFG, l’Association Française de la Gestion financière, l’ISR, Investissement Socialement Responsable, « est un placement qui vise à concilier performance économique, impact social et environnemental en finançant les entreprises qui contribuent au développement durable dans tous les secteurs d’activité. »

Ce label créé en 2016 a pour objectif d’assurer à l’investisseur que le placement labellisé contribue au financement d’une économie durable.

Les OPCVM (Organisme de Placement Collectif en Valeurs Mobilières) investis en actions et en obligations, les fonds alternatifs (dont les SCPI et OPCI) et les mandats de type institutionnel sont éligibles au label ISR. Il est attribué pour une durée de 3 ans.

En décembre 2020, 636 fonds bénéficient du label d’État ISR pour un encours total de 350 milliards d’euros.

Les préjugés sur l’assurance vie cassés. On vous explique tout. 

Label ISR : des améliorations nécessaires

Un manque de clarté et d’homogénéisation des critères permettant l’obtention du label

Le label « Investissement Socialement Responsable », à l’image de l’ensemble des labels durables, applique des critères pour déterminer les entreprises pouvant être labellisées. Or la définition même de ces critères souvent complexes peut entraîner un manque de visibilité et de clarté. À terme, cela risque de décrédibiliser l’ISR et les autres labels.

La nécessité de revoir les conditions dans lesquelles est octroyé l’ISR

La pertinence d’un label repose en grande partie sur la crédibilité de l’organisme qui est chargé de l’attribuer. Bien que l’ISR possède un comité chargé d’octroyer le label, cette compétence est, dans les faits, déléguée à des sociétés d’audits agréées. Il est donc aujourd’hui impératif de redonner un véritable pouvoir au comité d’octroi qui doit être constitué d’acteurs crédibles et transparents. Suivant les recommandations de l’IGF dans son rapport de mars 2021, l’ISR « doit promettre plus explicitement et plus effectivement de [garantir] à l’investisseur que son placement contribue au financement d’un modèle économique durable ».

Ethique et Fintech : le mariage qui ne sonne pas toujours juste.

L’engouement récent des investisseurs pour les placements durables et responsables doit être moteur de véritables changements.  La loi PACTE, qui sera appliquée au 1er janvier 2022, abonde en ce sens en imposant aux contrats d’assurance vie de proposer à minima une unité de compte labellisée ISR, verte ou solidaire. Il est donc important d’actualiser les conditions d’octroi des labels dans l’objectif de clarifier les indicateurs permettant de reconnaître les placements durables. L’ISR doit amorcer des changements importants afin de préserver sa crédibilité et sa pertinence alors que seulement 37 % des Français affirment connaître son existence.

 

Liste des établissements

Placement Direct

Placement Direct est un pionnier français en assurance vie, ses solutions sont attractives et récompensées d'une prime.