Épargne : où placer ses étrennes de Noël et celles de ses enfants ?

Publié le - Auteur Par Stéphanie Thomas
Épargne : où placer ses étrennes de Noël et celles de ses enfants ?

Chaque année c’est pareil, à Noël les enfants sont gâtés, il y a des jouets partout au point d’envisager de pousser les murs car on ne sait plus où les ranger. Pour éviter d’avoir trop d’affaires dont on ne sait pas quoi faire pour nos chères têtes blondes, pour leur constituer un pécule pour l’avenir ou encore pour qu’ils choisissent ce qui leur fait plaisir, certains décident de leur donner de l’argent. Pour les adultes la question souvent ne se pose plus, de nombreuses personnes donnent des chèques ou encore du liquide, certaines font des virements… Oui mais voilà, que faire de cet argent pour qu’il rapporte à votre enfant ou à vous-même lorsqu’il n’est pas dépensé ?

L’épargne à court terme et les livrets sécurisés

Dans ce cas de figure, le choix de l’épargne se fera notamment en fonction de l’âge de l’épargnant. Dans le cas de petites coupures ou petites sommes mieux vaut les placer à un endroit où la somme peut-être facilement récupérer.

Les Livrets enfants

Plafonnés à 1600€, ces derniers rapportent plus qu’un livret A soit en moyenne entre 0,50 et 1,75%. C’est une bonne manière de commencer une première épargne pour bébé ou enfant de moins de 12 ans. L’ouverture est gratuite, les retraits sont possibles du moment qu’on laisse le minimum requis sur le livret, par contre les intérêts sont soumis aux cotisations sociales et fiscales. Pour être certain de ne pas se tromper voici notre guide sur ce qu’il faut savoir sur les différents livrets d’épargne des enfants.

Le Livret A

Aussi connu sous le nom de livret « préféré des Français », même s’il rapporte peu il est très apprécié des français. Aucune contrainte fiscale, les versements et les retraits se font facilement et son plafond est de 22 950€ (somme qui peut être dépassée uniquement avec les intérêts). Il est limité à un par personne. Ce livret est également l’occasion d’apprendre à son ado à épargner pour plus tard, mettre de l’argent de côté en pensant à son avenir : payer son permis, sa première voiture…

Le Livret Développement Durable et Solidarité et le LEP

Le LDDS fonctionne de la même manière que le Livret A, à la différence près que son plafond est de 12 000 €. Il peut être un complément au Livret A, soit parce que ce dernier a atteint son plafond, soit parce qu’il est destiné à une utilisation. Un pour se constituer un apport pour un achat immobilier, l’autre pour voyager par exemple.

Le LEP est un livret sécurisé avec un plafond relativement bas mais avec une rémunération attractive. Il n’est pas ouvert à tous et est souvent oublié.

Les autres livrets

Chaque établissement bancaire propose son livret propre d’épargne, pour les découvrir et faire le meilleur choix possible voici notre classement. Ces livrets proposent des conditions souvent plus attractives que les autres livrets règlementés avec un taux boosté et parfois une prime à l’ouverture.

L’épargne à long terme

Ici il s’agit de placer l’argent pour qu’il rapporte, donc sur du long terme, ce qui signifie qu’on ne peut pas retirer comme et quand on le souhaite, ce n’est pas à la carte comme un livret classique dira-t-on ou alors il y a certains frais.

Le PEL

Avant il y avait le bien connu PEL : plan épargne logement, qui rapportait gros, mais ça… c’était avant. Aujourd’hui c’est toujours envisageable mais il faut bien avoir conscience qu’un PEL ouvert en 2021 rémunéré à 1% brut avec des intérêts fiscalisés dès la première année ça ne sera pas une mine d’or.

Investir dans l’or

En parlant d’or, s’il y a bien une constante ces dernières années c’est bien l’or, particulièrement en période de crise. Malgré les crises financières l’or reste une valeur refuge, personne n’a pu passer à côté des nombreuses boutiques de rachat d’or qui se sont ouvertes ces dernières années.

Avec la pandémie le cours de l’or a même connu une belle envolée en 2020 : avec l’once à plus de 2000 dollars. Pourquoi l’or tire son épingle du jeu quand tout est mis à mal ? Tout simplement car il est prisé en temps de crise plus qu’en temps normal, il n’est pas soumis aux fluctuations boursières et aux risques de faillite bancaire et cerise sur le gâteau l’épargne placée dans le métal précieux n’est pas assujettie à la TVA, ni à l’impôt sur le revenu.

Parfait en temps de crise, placement sécurisé et qui rapporte. Nous sommes en période de hausse depuis quelques années déjà et celles-ci ne durent pas éternellement.

Souvent opposé aux cryptomonnaies en ce moment, nous expliquons ce qu’il faut choisir entre l’or et le bitcoin selon votre profil. 

Investir dans les cryptomonnaies

Autre placement qui a le vent en poupe les cryptomonnaie, début janvier 2021 Bitcoin a même atteint plus de 33k dollars. Les autres altcoins comme Ethereum, Litecoin ou Bitcoin Cash connaissent également une embellie.

D’après Alexandre Stachtchenko, président de Blockchain Partner : « On entre en territoire inconnu, donc on ne sait vraiment pas ce qu’il va se passerTous les indicateurs sur les cryptoactifs sont au vert, on a des volumes qui continuent de se maintenir. On n’a pas de raison de penser que le marché est en train de changer de tendance. »

Certains professionnels indiquent même que le Bitcoin pourraient quadrupler en 2021, compte tenu de l’intérêt que portent les institutionnels, les Fintech et autres banques.

Même les institutions au départ assez frileuses se sont mises à investir dans les cryptomonnaies, de quoi rassurer les plus sceptiques.

L’assurance vie

Autre placement plébiscité des français, l’assurance vie a atteint près de 1 750 milliards d’euros en cette fin d’année selon la Fédération Française de l’Assurance.

Pourquoi séduit-elle autant ?

Premièrement l’assurance-vie est un placement qui convient à tous les revenus et à tous les patrimoines.

Deuxièmement sa praticité : on peut effectuer de petits comme de gros versements, mettre en place un versement ponctuel ou effectuer des versements irréguliers, voire même aucun versement du tout après le premier.

Troisièmement il n’y a pas de plafond contrairement aux autres placements permettant de profiter d’avantages fiscaux, qui est le quatrième avantage. En effet, au-delà de 8 ans de détention, les gains sont taxés à 24,7 % (12,7 % de prélèvements sociaux + 7,5 % d’impôt) au lieu de 30 %.

Il en existe deux sortes :

  • le fonds en euros, garanti en capital qui permet de retrouver ses économies intactes à tout moment.
  • Et en Unités de comptes ou UC, qui eux se positionnent sur les marchés d’actions, d’obligations, d’immobilier de manières variées. Ces derniers ne sont pas garantis en capital. Il est donc recommandé de varier les investissements.

Pour en savoir plus voici notre guide sur tout ce que l’on ne vous a jamais dit sur l’assurance vie, ce que l’on ne vous dit jamais et notre simulateur afin de comparer les différentes offres du marché.

 

Les français sont connus pour épargner, cette année aura battu tous les records. Les estimations de la Banque de France, tablent sur une épargne globale pouvant atteindre le chiffre record de 130 milliards d’euros, à la fin de l’année 2020. Noël peut être une bonne occasion pédagogique pour transmettre ce reflexe à ses enfants et pour vous de faire les bons choix.

Mentions légales : 

Investir son épargne dans une assurance vie, en Bourse, dans l’or ou le Bitcoin comporte un risque de perte complète ou partielle de son capital.

 

 

 

Obtenez des offres exclusives !
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Laisser un commentaire