Crédit : les prévisions pour la rentrée

Publié le - Auteur Par Danielle B
Crédit : les prévisions pour la rentrée

Les analystes craignaient une rentrée très tendue suite à la crise économique et sanitaire. Cependant, en juillet, les taux de crédit ont baissé. De plus, ces dernières semaines, et ce depuis le déconfinement, le dynamisme des demandes en matière de crédit immobilier a été constaté. Cette tendance va-t-elle perdurer ? Quelles sont les prévisions pour le mois de septembre ?

Les taux devraient-ils stagner ou augmenter ?

Une baisse des taux de crédit en juillet

Après l’atteinte du niveau historique le plus bas avec une moyenne de 1,11% à la fin de l’année 2019, les taux du crédit immobilier étaient repartis à la hausse durant le premier semestre 2020. La hausse constatée pendant les six premiers mois n’était toutefois pas brutale. En juin dernier, l’Observatoire Crédit Logement indiquait une remontée du taux moyen à 1,29%.

Si les observateurs prévoyaient une hausse régulière qui va perdurer, les taux de crédit ont cependant baissé de 0,03 point en juillet. L’été a donc débuté avec une bonne nouvelle du côté immobilier. En effet, à la mi-juillet, les taux moyens étaient de 1,26%. Si les taux sur 20 ans ont augmenté et passent de 1,3% à 1,45%, ceux sur 25 ans ont cependant connu une baisse allant de 1,8% à 1,65%.

Maintien probable des taux à des niveaux bas

La fin de la baisse continue des taux a été entrainée par les recommandations émanant du HCSF ou Haut Conseil de stabilité financière concernant les conditions d’accès au crédit immobilier. Ensuite, la crise économique liée au coronavirus a également causé la fragilité de la solvabilité de nombreux foyers.

Cependant, selon les observateurs, les taux du crédit immobilier devront garder des niveaux très bas. Cette tendance devrait même perdurer pendant encore quelques années car à ce jour les banques centrales ont un contrôle sur la situation.

Le scoring se renforce-t-il ?

Si les taux du crédit immobilier sont propices aux emprunts, les filtres de sélection ont été renforcés.

Les conditions d’octroi de crédit renforcées

Suite au confinement, des conséquences économiques graves, des faillites et de nombreuses incapacités à rembourser des crédits ont été prévues. D’ailleurs, depuis, les établissements bancaires restent prudents en resserrant les conditions d’accès à un prêt immobilier. Par ailleurs, ils appliquent strictement les recommandations émanant du HCSF concernant la cessation de l’octroi des crédits de plus de 25 ans et le non dépassement du taux d’endettement maximal de 33%.

Dernièrement, les professionnels du secteur du crédit immobilier ont sollicité l’assouplissement des conditions d’octroi recommandées par le HCSF. De son côté, la ministre déléguée au logement invite les banques à agir avec discernement pour ne pas léser les salariés déjà affectés par la crise en rejetant leur demande de prêt immobilier. Cependant, ils ne doivent  pas être entrainés dans des situations où ils ne seront pas en mesure d’honorer les remboursements.

Une forte baisse du nombre de crédits octroyés

Si les ménages aux faibles revenus ont déjà du mal à accéder au crédit immobilier compte tenu des recommandations du HCSF, la crise en a également diminué la production. Malgré l’augmentation des demandes suite à la reprise des activités, les établissements bancaires font attention à la sélection des dossiers des emprunteurs. Ils procèdent à des vérifications notamment sur la pérennité de l’employeur. En fait, ils recherchent les meilleurs dossiers et réservent les taux d’emprunt les plus bas aux meilleurs profils.

En raison de ces circonstances, une baisse de 36,8% de la production de crédits immobiliers a été constatée par l’Observatoire Crédit Logement durant les trois derniers mois.

Si les emprunteurs qui souhaitent réaliser leur projet immobilier peuvent profiter de la baisse des taux de crédit, l’évolution de la production de crédits peut être un obstacle à la reprise du marché immobilier prévue en septembre.

Mentions légales : 

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Obtenez des offres exclusives !
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Laisser un commentaire